Ctendance

Fleurs du jardin

Jardin : Tout savoir sur le trèfle violet, cette mauvaise herbe en réalité très vertueuse pour votre jardin !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 2

Jardin : Tout savoir sur le trèfle violet, cette mauvaise herbe en réalité très vertueuse pour votre jardin !

En général, les jardiniers n’apprécient guère l’arrivée du trèfle violet. Bien que ce dernier soit reconnu comme une mauvaise herbe, il présente néanmoins de nombreux avantages pour la santé et le bien-être des plantes. Ainsi, il existe diverses bonnes raisons de conserver cette plante au sein de son jardin.

Quelles sont les caractéristiques du trèfle violet ?

Le trèfle violet (également qualifié de “rouge” ou “des prés”) pousse dans les prairies humides et les pâturages, en particulier dans les sols calcaires en Europe et en Amérique du Nord. Il préfère les emplacements ensoleillés, en particulier autour de la mer Méditerranée. Cette plante est facilement reconnaissable grâce à ses caractéristiques physiques particulières :

  • Sa hauteur est d’environ 45 cm.
  • Ses feuilles sont formées de trois sections ovales mouchetées de taches blanches.
  • Ses fleurs sont rouges à pourpres.

Cette plante violette contient de nombreuses substances organiques végétales bénéfiques. Il contient par ailleurs de grandes quantités de nutriments qui lui confèrent des propriétés revitalisantes et régénérantes pour l’organisme. En effet, celui-ci dispose d’une certaine quantité de vitamines, de fer et de calcium, ce qui le rend particulièrement intéressant en phytothérapie.

Pour un trèfle à quatre feuilles, la chance, c’est quand personne ne le trouve.

Pourquoi cette mauvaise herbe est-elle considérée comme étant vertueuse ?

Utilisée dans les pays orientaux depuis plusieurs siècles, cette plante dispose de nombreux bienfaits, aussi bien pour le jardin que pour nous. De ce fait, il est peu recommandé de s’en débarrasser, sauf si vous préférez garder un jardin esthétique, auquel cas, vous ne profiterez pas de ses diverses vertus.

L’utilité du trèfle violet pour le jardin

Le trèfle violet est un excellent ajout à votre jardin grâce à ses qualités. Cette plante est capable d’absorber l’azote de l’air en utilisant les micro-organismes situés dans ses racines, ce qui permet d’alimenter le sol et de favoriser le développement des plantes. Cette plante peut également être utilisée comme engrais bio. Elle permet aussi de drainer le sol et de retenir l’humidité, ce qui est très utile lors des périodes les plus sèches. 

En plus de fournir des éléments nutritifs au sol, le trèfle rouge attire les chenilles, les papillons et les bourdons, et favorise la biodiversité. Ses délicieuses fleurs sont donc visitées par les pollinisateurs qui se régalent du nectar en utilisant leur longue trompe.

Il est recommandé de semer cette plante en fin d’hiver ou en fin d’août afin qu’elle soit suffisamment préparée à faire face aux premières gelées. Cependant, si vous dépassez le délai, vous disposerez d’une nouvelle occasion à l’automne. Cette plante privilégiant les climats ainsi que les sols frais, cette alternative est tout aussi propice au développement de la plante. Pour cela, semez les graines sur place et recouvrez-les de terre ou plantez-les dans des trous de 1,5 centimètre de profondeur, espacés d’environ 10 centimètres. Veillez à ce que les escargots et autres parasites ne grignotent pas vos plantes.

Les bienfaits pour notre organisme

La fleur de trèfle violet est réputée en phytothérapie pour ses vertus bienfaisantes contre les désagréments liés à la ménopause. Par exemple, les symptômes désagréables tels que les bouffées de chaleur et les muqueuses sèches causées par cette période chez les femmes sont réduits. Cette herbe est couramment associée à des plantes aux propriétés progestatives telles que l’alchémille et la salsepareille.

Les effets de cette herbe sur la toux spasmodique, l’asthme et les affections bronchiques en général ont également été notés. Le trèfle rouge agit par ailleurs comme un draineur cutané apaisant et anti-inflammatoire lorsqu’il est utilisé par voie topique pour l’eczéma ainsi que la fatigue oculaire, par exemple. Des recherches supplémentaires sont nécessaires sur son utilité sur les os et les artères, à l’instar d’effets anticancéreux potentiels.

Comme c’est souvent le cas pour les plantes, même si le trèfle rouge a bénéficié de recherches prometteuses, les preuves de son efficacité manquent. Vous pouvez néanmoins vous faire du thé au trèfle rouge à partir de fleurs séchées ou trouver des suppléments en pharmacie sans endommager votre organisme.

Restez cependant vigilant quant à son utilisation : le trèfle violet est contre-indiqué pour les personnes affectées par un cancer hormonosensible. De plus, l’extrait de cette herbe contient de la coumarine, qui est un anticoagulant. Si vous suivez un traitement pour lutter contre un trouble de la coagulation, consultez votre médecin avant d’intégrer cette plante à votre traitement.

Partagez votre avis