3 conseils pour arriver à jardiner en sol calcaire

Jardiner
Le plus simple pour jardiner en sol calcaire est de sélectionner avec soin les plantes qui sont parfaitement adaptées à ce type de sol. Elles se développent facilement sans que vous ayez d’entretien particulier à réaliser. Vous avez également une autre possibilité qui consiste à améliorer ce sol calcaire. À vous de choisir entre les deux options !

S’adapter à ce sol calcaire

Sachez que si votre sol est calcaire, ce n’est pas forcément une fatalité et que rien ne vous empêche de le cultiver.

Un sol calcaire présente un pH qui est supérieur à 7. Le problème de ce sol réside dans le fait qu’il est souvent trop sec, qu’il contient peu d’éléments nutritifs et qu’il se distingue par la présence de pierres.

En France il faut savoir que la plupart des sols ont une tendance calcaire avec évidemment des niveaux qui changent suivant les régions. Ce n’est cependant pas gênant si vous choisissez des plantes appelées « plantes calcicoles » qui se développent parfaitement sur ces sols calcaires.

Les méthodes pour améliorer la qualité du sol calcaire

Avant d’agir, il est préférable d’analyser le sol, d’autant que cette opération peut être effectuée de manière très simple. Vous pouvez faire le test du vinaigre par exemple. Vous prenez un échantillon de votre sol et vous versez du vinaigre dessus. La réaction devrait alors avoir lieu immédiatement et elle est très spécifique puisque le vinaigre dissout le calcaire provoquant un dégagement de gaz. Vous pouvez également avoir recours à un laboratoire qui testera votre sol plus précisément. Cela vous permet ensuite de savoir comment l’amender correctement.

De manière générale, le sol calcaire est amendé en apportant une matière organique compostée ou fraîche. Il faut également mettre un paillis minéral ou organique pour qu’il conserve sa fraîcheur.

Bien choisir vos plantes

Si vous souhaitez conserver la nature de votre sol, il faut alors adapter vos plantations. Évitez définitivement les plantes dites de terre de bruyère. Vous pouvez les cultiver en bac avec un substrat acide. C’est généralement l’option retenue par les jardiniers les plus écologistes qui préfèrent s’adapter à la nature de leur sol que de la changer.

Privilégiez les plantes adaptées à ce style de sols et elles sont nombreuses, voici une liste non exhaustive :

Parmi les fleurs : les agapanthes, les œillets, les sauges, les clématites, les roses trémières, les ancolies, les campanules, les coréopsis, les crocosmias, les iris, les marguerites, les potentilles, les origans, les pivoines herbacées, les sauges, et les centaurées. Les rosiers seront plutôt greffés sur un porte-greffe qui tolère le calcaire.

Côté légumes : ils sont pratiquement tous adaptés aux sols calcaires.

Côté fruits : Il est préférable d’éviter les canneberges, les myrtilles, les châtaigniers, les framboisiers, le poirier, le kaki et le kiwi.

Côté arbustes : la lavande, les lilas, les arbres à papillons, les seringats, les deutzias, les bruyères d’hiver, les abélias, les fusains, les troènes, les chèvrefeuilles, les sureaux… sont bien adaptés.

Côté arbres : les érables (hormis les érables du Japon), les charmes, l’arbre de Judée, les tilleuls, les cerisiers d’ornement, les peupliers, les marronniers, les sorbiers… sont des choix judicieux.

À lire aussi : L'importance de connaitre la nature du sol de votre jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.