Crédit immobilier : Pourquoi attendre 2020 pour emprunter ?

Emprunt
Vous avez envie d’acheter une maison ou un appartement et vous avez déjà eu le coup de cœur pour un bien ? Si vous le pouvez, essayez d’attendre 2020 pour faire une demande de crédit immobilier. Si vous patientez un peu pour prendre rendez-vous avec le banquier ou le courtier, vous allez pouvoir emprunter à un meilleur taux.

Le constat

2020
© Istock

À l’heure actuelle, les prêts immobiliers sont plus compliqués à obtenir et les frais et les taux d’intérêt ont augmenté. Il existe en effet une différence assez nette par rapport aux mois précédents. Emprunt Direct affirme que l’augmentation est nette puisqu’elle peut s’élever à 10 points de base de plus, soit 0.1 % pour l’ensemble des emprunteurs. Cette augmentation toucherait même les dossiers les meilleurs qui voient leurs taux progresser également. Meilleurtaux est plus mesuré considérant que le mois de décembre enregistre des barèmes surévalués dans certaines banques seulement. Les hausses d’après la directrice de communication de ce site s’élèveraient à 0.05 %. Ces valeurs sont établies d’après les derniers barèmes qui ont été transmis aux courtiers. Quoi qu’il en soit, les chiffres montrent bien qu’il existe ce mois-ci une véritable augmentation des taux d’intérêt.

Une augmentation durable ?

En décembre, la moyenne des taux est à 1.25 % pour un prêt sur 20 ans, 1.05 % sur 15 ans, et 1.45 % si vous empruntez sur 25 ans, ces chiffres étant calculés sans assurance. Ce sont les chiffres de Vousfinancer qui sont légèrement similaires d’après Meilleurtaux avec 1.30 % pour 20 ans, 1.15 % pour 15 ans et 1.53 % sur 25 ans. Le-Partenaire annonce des augmentations moindres avec des barèmes plus importants qu’en novembre, mais restants en dessous de la barre des 1 % sur 15 ans, avec un taux de 0.94 %, de 1.1 % sur 20 ans et 1.37 % sur 25 ans.

Il faut savoir que tous les ans en décembre, les taux d’intérêt augmentent. En effet, les banques ont déjà épuisé leur quota de production pour l’année. Les vacances arrivent, les employés dans les banques vont être moins nombreux, du coup elles ont tendance à éviter les nouveaux dossiers à traiter. C’est Maël Bernier de Meilleur taux qui pose ce constat. Pour vous rendre compte par vous-même de la situation, n’hésitez pas à simuler votre futur prêt immobilier.

Cette augmentation est-elle plus forte en 2019 ?

Prêt Immobilier
© Freedomz Stock.adobe.com

D’après la directrice de communication de Meilleurtaux, les restrictions ne sont pas plus fortes cette année, et les années passées ont connu des restrictions bien plus importantes, et ce, à partir de novembre. Ce sentiment n’est toutefois pas partagé par certains et c’est le cas des courtiers du réseau Vousfinancer qui estiment en grande majorité que les banques se sont montrées beaucoup plus dures concernant les prêts. Ce durcissement porterait notamment sur les revenus et l’apport personnel des demandeurs. En décembre 2018, ils étaient seulement 64 % à faire ce constat contre 95 % cette année.

Si cette année avait plutôt bien démarré avec des taux intéressants et de nombreux dossiers traités, les délais sont actuellement beaucoup plus longs et certaines banques ont bien augmenté leurs  taux d’intérêt. Cela concerne encore plus les emprunteurs les moins favorisés, permettant aux banques de limiter le nombre de dossiers et de reconstituer leurs marges. Les frais de dossier ne sont pas en reste puisqu’ils représentent actuellement 1 % du montant de l’emprunt.

De nombreux courtiers notent qu’en cette période donnée, le profil des emprunteurs est scruté de près et que les banques sont plus strictes et font attention aux personnes à qui elles décident de prêter. Vousfinancer dresse un portrait qui est significatif en la matière. D’après le réseau, sur les trois derniers mois, plus d’un tiers des candidats au prêt ayant vu leur dossier accepté gagnaient entre 25 000 euros et 48 000 euros par an. Ces derniers ont ainsi eu l’opportunité de devenir propriétaires dans certaines régions. Concernant l’épargne, donc l‘apport personnel disponible, pour les deux tiers des dossiers qui ont été écartés, les demandeurs avaient moins de 10 000 euros d’apport. Alors que quelques semaines auparavant, les courtiers affirmaient que les banques prêtaient des crédits assez facilement aux primo-accédants pour des sommes s’élevant à 110 %. La différence est donc très nette.

Des taux plus bas en 2020

Logement Neuf
© Istock

Objectivement, il n’existe aucune raison de craindre une remontée de taux dans les premiers mois de 2020, il est donc judicieux d’attendre cette période pour faire votre demande de prêt. En effet, les banques accorderont alors plus facilement un prêt aux dossiers difficiles et aux personnes ne disposant que de peu d’apport personnel voire même d’aucune épargne. Quant aux taux, ils devraient reprendre le cours de cette année. Il n’y a pas de changement majeur qui pourrait créer mécaniquement une remontée des taux d’intérêt. L’allongement de la durée des prêts devrait également continuer à faciliter l’accès à la propriété. Seul bémol : la hausse des prix de l’immobilier, surtout dans les grandes villes qui freinent de nombreuses personnes à devenir propriétaires. Pour en savoir plus, lisez l’Interview de Philipe Taboret dans Lefigaro.

À lire aussi : Quel type de maison coûte le moins cher ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.