Ctendance

Jardin

Hiver trop doux : attention aux conséquences pour vos plantes et les oiseaux !

Quel que soit l’être vivant, une plante ou un oiseau, lorsqu’il s’aperçoit que la saison hivernale est bien plus douce que d’habitude, il rencontre quelques difficultés à vivre normalement.

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 1464

Hiver trop doux : attention aux conséquences pour vos plantes et les oiseaux !

Les hivers sont de plus en plus doux avec le réchauffement climatique et l’impact de l’activité humaine sur la nature. Ce qui affecte considérablement toutes les espèces d’oiseaux et de végétaux, s’étant, en amont, habitués à vivre sous des températures fraîches et parfois du gel et de la neige. Ils doivent désormais, comme nous, changer leur mode de vie pour s’habituer et vivre parfaitement dans l’atmosphère douce et presque printanière quelques jours. Découvrez alors les conséquences rencontrées pour ces êtres vivants.

Les explications des conséquences sur les oiseaux et végétaux

En effet, la saison hivernale n’a pas été très éprouvante à supporter pour ces petits volatiles et pour vos plantes du jardin. En contradiction totale avec certaines années où les températures négatives sévissaient fortement.

Cela représente ainsi pour les spécialistes une situation inédite et inquiétante pour la préservation des végétaux en période hivernale et pour l’acclimatation des oiseaux.

Vous apercevez chaque jour les différences de météo par rapport à d’autres années à la même saison, car le dérèglement devient de plus en plus présent dans nos vies et celles de ces êtres vivants. Ces changements entraînent alors des conséquences désastreuses sur la faune, mais également la flore.

Puisque ces écarts de températures relevés bouleversent totalement les repères des oiseaux et végétaux.

Les répercussions d’un hiver trop doux sur ces êtres vivants

Il est maintenant question de se demander quelles sont en réalité les conséquences distinctes sur la nature en général. C’est alors ce que nous allons découvrir à présent.

En effet, en décembre 2022, un mois qui pourtant doit être très frais, les températures annoncées, atteignaient 8 degrés supplémentaires que d’habitude, à la même période. Ce qui entraîne des effets négatifs préoccupants, et notamment pour certains végétaux qui ont besoin du froid pour se développer et grandir dans de bonnes conditions.

A lire aussi  Rempotage plante d’intérieur : 7 astuces pour bien les rempoter

À cause de cela, des plantes qui devaient généralement se développer à cette période ou bien être plantées par l’homme, manquent à l’appel et ne montrent plus les mêmes signes. Par exemple, certaines voyaient leur floraison arriver en avril. Aujourd’hui, certaines commencent dès le mois de janvier.

Un aspect qui inquiète alors de nombreux professionnels puisque les saisons ne sont plus réellement respectées.

De plus, comme autres facteurs négatifs à ces changements de températures, on retrouve : 

  • des végétaux qui sortent de leur hibernation plus vite et qui ne font pas face aux gelées d’avril ou de mai
  • des plantes qui voient leurs bourgeons éclorent rapidement et qui deviennent, par la suite, trop fragiles pour rester en vie
  • des arbres qui cassent leur phase d’hivernation. Cela nuit à leur croissance
  • des insectes qui se développent plus facilement avec les températures douces et qui s’attaquent davantage aux végétaux plus tôt dans l’année

Et, tout cela est dû aux changements de météo soudains qui affectent grandement la vie des végétaux. Ceux-ci seront alors plus sensibles aux aléas climatiques dans les mois prochains et auront une durée de vie moins durable qu’auparavant.

Les arbres les plus sensibles à cet hiver doux

Certaines espèces seront davantage touchées par ce dérèglement climatique. On retrouve, par exemple, les jeunes arbres en pleine croissance qui ont en amont souffert de la sécheresse lors de l’été et qui sont en continuel manque d’eau depuis.

Alors que cette eau leur permet de grandir et de se développer comme bon leur semble. Ils sont donc très fragilisés depuis quelque mois et cet hiver doux ne fait qu’empirer leur état initial.

A lire aussi  Compteur Linky : Allons-nous être prévenu à l'avance des coupures de courant prévues cet hiver ? Réponse ici !

Il est question notamment de citer les arbres fruitiers tels que : 

  • le pommier
  • le poirier
  • le cerisier

Ce sont des arbres qui ont besoin de périodes de froides importantes afin de créer des fleurs, puis des fruits à la fin du printemps et de l’été.

Les manières d’agir et d’entretenir son jardin

Pour préserver ces espèces distinctes, il est possible d’agir à votre échelle.

En effet, pour diminuer les effets observés sur la nature fragilisée, un entretien de votre jardin peut être effectué. Ainsi, vous pouvez agir de différentes manières comme : 

  • ramasser les feuilles mortes sur le sol et le gazon pour créer du compost
  • aérer le sol et la terre en le retournant régulièrement 
  • appliquer de la paille autour des arbres et végétaux sensibles
  • nourrir la terre pour que les végétaux et oiseaux profitent d’engrais nutritifs
  • arroser si besoin lorsque le soleil fait son apparition et que l’hiver est doux

Voici donc quelques conseils pour aider les oiseaux et plantes à mieux grandir dans leur environnement.

Partagez votre avis