Ctendance

Divers

Eau de pluie : Voici pourquoi vous devez absolument la récolter pour vous en servir !

Amandin QG

Publié le

Lu 2

Eau de pluie : Voici pourquoi vous devez absolument la récolter pour vous en servir !

La Terre est entourée d’environ 70 % d’eau, mais seulement une infime fraction ce celle-ci peut être utilisée pour la consommation. Dans certains endroits, la pluie est parfois la seule source disponible. La population ne cessant de croître, la demande augmente également, d’où l’importance de gérer et d’utiliser l’eau avec sagesse.

Réduire sa consommation d’eau grâce à la pluie

Que vous souhaitiez réduire votre dépendance à l’égard de la baille du réseau ou économiser de l’argent sur vos factures, la récupération de la pluie est une solution idéale. Cette dernière dispose de nombreuses applications possibles, mais présente aussi des risques en cas de mauvaise utilisation.

Les différents usages des eaux pluviales chez soi

Concrètement, l’utilisation des eaux pluviales peut s’effectuer aux mêmes endroits que celle du robinet. Employer une source potable pour nos toilettes et irriguer notre jardin est un gaspillage en plus d’être irresponsable, notamment lorsqu’on prend compte de la croissance de la population et de la sécheresse graduelle à travers le monde. 

La récupération de l’eau de pluie est une technique qui permet de rendre votre maison plus verte et de réduire votre empreinte écologique, et peut être utilisée pour :

  • L’arrosage de votre jardin : l’utilisation des eaux pluviales pour arroser votre jardin présente trois avantages. Tout d’abord, ce liquide est plus « doux » que la plupart des eaux du robinet, car il dispose de moins de produits chimiques ajoutés, ce qui le rend meilleur pour vos plantes.
  • Laver votre voiture : la baille issue des aléas météorologiques est également idéale afin de nettoyer votre véhicule. Son utilisation pour cette tâche vous permet de garder votre véhicule propre sans vous soucier de vos factures.
  • La chasse d’eau des toilettes : les vieilles toilettes peuvent utiliser plus de neuf litres par chasse, et les modèles plus modernes peuvent encore utiliser plus de trois litres. Face à ces chiffres, il est évident que l’utilisation des eaux pluviales permet potentiellement de réaliser des économies significatives.
  • Faire sa lessive : une autre excellente utilisation des eaux pluviales est le lavage du linge. Cela peut aider à économiser des dizaines de milliers de litres par an, ce qui représente ainsi une économie assez importante. En revanche, il est crucial de veiller à ce que la baille soit correctement filtrée pour prolonger la durée de vie de votre machine à laver et à protéger vos vêtements de la décoloration.

En utilisant simplement l’eau de pluie pour les toilettes, le lavage de la voiture, la lessive et le jardin, vous pouvez réduire votre consommation globale de 70 %.

En fuyant la pluie, on rencontre la grêle.

Peut-on boire de l’eau de pluie ?

Parmi les nombreux usages de l’eau de pluie, la consommation pour se désaltérer est à éviter à tout prix. Selon les récentes découvertes d’une équipe de spécialistes environnementaux, ce liquide météorologique n’est plus propre à la consommation humaine nulle part dans le monde. En effet, les eaux pluviales de la planète contiennent désormais des produits chimiques dangereux appelés PFAS.

Les PFAS sont connus pour être dangereux à la fois pour l’environnement et pour la santé humaine. À l’heure actuelle, ces produits chimiques éternels sont partout dans le monde et se sont dispersés dans l’atmosphère. Plus important encore, ils ne se décomposent pas dans l’environnement.

Ainsi, il est capital de réitérer qu’il ne faut surtout pas boire l’eau de pluie : s’il n’était pas grave d’en consommer par le passé, la situation écologique a évolué, et cette option n’est plus recommandée.

Comment récolter l’eau de pluie ?

Même si la collecte des eaux de pluie est une technologie ancienne, de nombreuses améliorations ont été apportées au fil du temps grâce à des innovations de produits. Ainsi, il existe une multitude de méthodes afin de récolter les eaux pluviales.

On retrouve notamment les barils : cette méthode est la plus courante et celle que beaucoup de personnes connaissent. Il s’agit d’installer un tonneau à la descente de la gouttière pour recueillir les eaux pluviales. Il existe par ailleurs une variation qui implique un plus grand volume de stockage. Essentiellement, le tuyau de collecte sèche après chaque événement pluvieux puisqu’il se déverse directement dans le haut du réservoir.

Alternativement, une autre méthode consiste à placer les tuyaux de collecte sous terre afin de connecter plusieurs descentes de gouttières différentes. L’eau de pluie va remplir les tuyaux souterrains et la baille va monter dans les tuyaux verticaux jusqu’à ce qu’elle se déverse dans le réservoir.

Partagez votre avis