Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Connaissez-vous cet incontournable à utiliser au jardin et au potager ?

Votre potager souffre des aléas météorologiques ? L’exposition à certaines conditions est effectivement mauvaise pour la santé des végétaux.

Dorine Alanoix

Publié le

Connaissez-vous cet incontournable à utiliser au jardin et au potager

La sécheresse accompagnée d’un taux d’humidité qui remonte brutalement ne font pas bon ménage au potager et au jardin. C’est peut-être l’une des premières causes de l’apparition de moisissures, de maladies ou de parasites dans vos plantations. Avez-vous déjà entendu parler de la bouillie bordelaise ? Non, cela importe peu. Nous allons vous dire tout ce qu’il y a à connaître sur ce mélange bordelais.

Bouillie bordelaise : à quoi fait référence cette appellation ?

La bouillie bordelaise est une préparation de couleur bleuâtre dont la composition est naturelle. En effet, le mélange est élaboré à base de sulfate de cuivre et d’oxyde de calcium. C’est un produit qui peut être utilisé en agriculture notamment en agriculture biologique. Fongicide de synthèse, il sert à débarrasser les cultures végétales de sources parasitaires ou à lutter contre certaines propagations bactériennes chez les plantes.

La bouillie bordelaise est utilisée dans les potagers, jardins ou autres types de culture depuis le 19ᵉ siècle. Ce sont ses propriétés antifongiques qui ont précédé sa réputation. En effet, elle a servi à se défaire du mildiou, maladie se propageant sous la forme d’attaque parasitaire de champignons à la surface d’un plant, dans les vignobles bordelais.

À lire Cet allié pour la santé du jardin va vous étonner ! Voici 9 façons différentes de l’utiliser

L’usage de la bouillie bordelaise dans le jardin 

La bouillie bordelaise est un atout pour vos plantes surtout pour certaines espèces qui n’aiment pas les taux d’humidité trop élevés. À l’arrivée de l’été et suite à des épisodes caniculaires, il arrive de se retrouver face à plusieurs jours de pluie consécutifs qui exposent les plants de tomates ou de vignes, par exemple, aux proliférations de champignons tel que le mildiou.

Non nocive pour les végétaux, le mélange allie sulfate de cuivre et chaux (ou oxyde de calcium). La chaux permet de neutraliser l’acidité du cuivre. Sans elle, le cuivre porterait atteinte aux plantes par sa toxicité. Il faut toutefois prendre des précautions lors de son usage en portant des gants et en respectant les doses et applications prescrites. Lors de la récolte des fruits produits par les plantes, il faudra laver à plusieurs reprises la récolte. Le cuivre est toxique en cas d’ingestion. Toutefois, la bouillie bordelaise n’est pas recommandée à l’usage pour les jardiniers amateurs.

Bouillie bordelaise : la recette du fait maison

Comme tout produit antifongique, la bouillie bordelaise est un produit qui peut être trouvé dans les surfaces commerciales ou jardineries. Il est peu probable que ces produits de grandes surfaces soient dépourvus d’additifs chimiques dans leur composition.

  • Save

Hors achat direct de la bouillie bordelaise en magasin, il est possible d’en préparer à la maison. La recette de la bouillie bordelaise maison est relativement simple. Lors de son élaboration, elle doit être minutieusement suivie à la lettre dans le dosage des ingrédients.

À lire Ajouter du vinaigre à son eau d’arrosage : bonne ou mauvaise idée ?

Les proportions normales recommandent pour une quantité de 10 litres du mélange bordelais  : 

  • 2 kg de sulfate de cuivre,
  • 1 kg de chaux.

En association, vous devrez avoir à disposition du matériel pour réaliser la préparation. Le matériel suppose : 

  • Un seau de 15 litres
  • Un seau de 10 litres
  • Un accessoire long pour mélanger (un bâton, un manche de pelle ou de balai)
  • Des gants 
  • Un diffuseur ou pulvérisateur

Il faudra éviter un maximum tout contact direct avec le produit en préparation.

La réalisation de la recette maison 

Dans le seau de 10 litres, vous préparerez du lait de chaux en dissolvant 1 kg de chaux dans 5 litres d’eau et en mélangeant jusqu’à obtention d’une consistance laiteuse. Ensuite, vous réaliserez la préparation du sulfate de cuivre. Pour cela, vous devez dissoudre 2 kg de sulfate de cuivre dans 5 litres d’eau, et dans le seau de 15 litres.

À lire 5 plantes à fleurs à cultiver pour attirer les mésanges dans votre jardin

Il faudra combiner les deux solutions progressivement et en mélangeant avec le bâton continuellement.

La préparation ne doit pas être diffusée immédiatement. Un temps de repos de 24 heures est nécessaire à la neutralisation de l’acidité du cuivre. 

Après le temps de repos, vous pouvez mettre la solution dans un récipient pulvérisateur afin de l’appliquer facilement dans votre jardin ou potager. Pour de meilleurs résultats, il est préférable de diffuser le mélange par temps sec en début ou fin de journée. Cela prévient une évaporation trop rapide due à la chaleur. Vous éviterez par ailleurs d’appliquer le produit par forte chaleur, ou bien lorsqu’il gèle. Si vous voulez d’autres astuces, sachez qu’une seule goutte de ce produit maison et naturel suffira à préserver les fleurs dans votre maison.

À lire Chardonneret au jardin ? Cultivez ces plantes pour attirer cet oiseau charmant

La beauté est un jardin sauvage...

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis