Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Comptez les oiseaux dans votre jardin : c’est essentiel !

Amis de la biodiversité et amateurs d’oiseaux, bonjour ! Saviez-vous qu’il est possible d’aider la science à protéger nos oiseaux de jardins ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Dorine Alanoix

Publié le

Comptez les oiseaux dans votre jardin c'est essentiel !

La biodiversité, la nature, le petit pépiement des moineaux tôt le matin pendant le petit déjeuner, c’est agréable n’est-ce pas ? Mais, saviez-vous que le fait d’admirer vos petits amis à plumes dans vos jardins, pouvait aider la science et contribuer au maintien des espèces animalières qui font le charme de nos extérieurs ? Laissez-nous vous parler du comptage biannuel des oiseaux ayant déjà plus de dix ans de suivi !

L’activité de comptage

L’activité de comptage des oiseaux de jardin, organisée par la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et le Muséum d’histoire naturelle, est un projet de science citoyenne. Ayant démarré en 2012, cette quête d’observation et de comptage de nos petits amis à plume vise à communiquer auprès de la LPO et du programme Oiseaux des Jardins afin de permettre une estimation démographique des oiseaux communs.

Pour ce faire, rien de plus simple :

À lire 5 oiseaux bleus à attirer dans votre jardin ce printemps

  • Délimitez un jardin (il peut s’agir du vôtre, d’un balcon si vous habitez en ville ou même d’un jardin public). 
  • Choisissez un jour de comptage (l’opération globale est biannuelle, mais les amateurs peuvent directement s’inscrire à oiseauxdesjardins.fr et faire leurs propres observations).
  • Choisissez un créneau horaire d’une dizaine de minutes à une heure.
  • Comptabilisez les oiseaux qui se sont posés dans votre jardin (nombre d’oiseaux par espèce).
  • Renseignez vos résultats sur le site de l’Observatoire (des fiches y sont données)

Il est à noter que la LPO propose des fiches d’identification des espèces sur son site et même des fiches proposant une aide par rapport à la confusion entre deux espèces similaires. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’être un ornithologue d’élite pour contribuer au comptage, et vous pouvez en apprendre plus sur les habitants de votre jardin.

Pourquoi compter ?

Outre le simple plaisir de pouvoir admirer les oiseaux (car il faut bien l’avouer, c’est assez relaxant). Le comptage des oiseaux de jardin et oiseaux communs permet à la LPO d’agir pour le maintien des espèces et leur recensement. Cette action citoyenne permet d’obtenir un large panel d’informations sur les habitudes migratoires et la résurgence ou le déclin des espèces.

En effet, la grande opération de comptage réalisée deux fois par an, en fin janvier et en fin mai, permet à la ligue de définir quelles espèces sont menacées et les causes potentielles de leur déclin. Entre autres, il a été remarqué que les zones agricoles ont tendance à perdre en population aviaire durant les périodes hivernales puisque les cultures diminuent et les graines disparaissent. 

La LPO suggère donc aux amateurs d’oiseaux et aux heureux propriétaires de jardin de laisser des graines pour nos amis à plume, voire de leur laisser des nichoirs pour l’hiver. 

À lire 5 plantes à fleurs à cultiver pour attirer les mésanges dans votre jardin

Le comptage permet aussi aux différentes branches de la LPO de développer des actions par région selon les besoins. Par exemple, des communes sont invitées à faire leur propre comptage des espèces d’oiseaux locales afin d’engager des actions ciblées sur le territoire.

Pourquoi le déclin des oiseaux inquiète ?

Vous avez peut-être remarqué l’hécatombe des oiseaux dans votre jardin. Durant les bientôt 11 ans d’études relevés par l’observatoire des oiseaux de jardin, et en conséquence, la LPO, la ligue a remarqué un déclin de près de 41 % des effectifs recensés dans nos jardins durant le printemps. Ce déclin serait lié à la dégradation des milieux naturels, eux-mêmes liés aux activités humaines et au réchauffement climatique. En effet, la plupart des oiseaux présents au printemps chassent les insectes pour se nourrir. Or la population d’insectes volants est en forte baisse à cause des chaleurs et des produits utilisés dans l’agriculture et l’entretien de jardins (pesticides notamment).

Cependant, l’étude démontre une nette augmentation du nombre d’oiseaux aperçus en période hivernale, période durant laquelle les oiseaux se nourrissant de graines sont plus présents.

La grande peur des ornithologues vis-à-vis de ce déclin tient du simple fait que la présence d’oiseaux de jardin est un indicateur naturel de la bonne santé de notre environnement et de sa biodiversité. Les oiseaux contribuent avant tout à maintenir un bon équilibre de la population dans les jardins. Se nourrissant d’insectes, ils protègent certaines plantes en empêchant la propagation d’espèces nuisibles (comme les pucerons ou les chenilles pouvant décimer un potager).

Leur alimentation en fruits et baies permet également à la flore de se développer puisque l’oiseau permet le transport de graines qui pourront trouver un sol fertile où se planter. Il est donc primordial de protéger nos oiseaux et de veiller à leur maintien dans la nature.

À lire Mésanges au jardin ou balcon ? Conseils pour les attirer dans vos nichoirs au printemps

Tous les oiseaux font de leur mieux, ils donnent l’exemple.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis