Blog décoration et maison Ctendance

Chambre

Ce que votre matelas cache pourrait vous surprendre… ou vous effrayer !

Changer régulièrement vos draps n’est malheureusement pas suffisant à l’hygiène complète de votre lit. 

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Ce que votre matelas cache pourrait vous surprendre... ou vous effrayer !

Notre matelas contient bien plus de mystères que vous le pensiez. Il renferme une multitude d’indésirables que vous ne voudriez sans doute pas connaître ! Acariens, transpiration, cellules de peau mortes, polluants et éléments chimiques se cachent peut-être dans votre lit au risque de vous déplaire. Voici comment bien choisir son matelas et se débarrasser de tous ces allergènes. 

Vos matelas sont chimiques

L’industrie du matelas utilise une multitude de produits chimiques pour protéger votre matelas de la chaleur, de l’humidité, etc. 

Les traitements antibactériens et fongicides

Les matelas sont généralement traités contre la moisissure et les bactéries avec du méthanal ou du formaldéhyde, des composantes chimiques extrêmement nocifs pour la santé. Cela peut provoquer une forte irritation de la peau et des yeux, et favorise les réactions allergiques et le cancer.

À lire Votre orchidée est mal en point ? 4 étapes simples et efficaces pour la faire refleurir

Les traitements anti-incendie

Les traitements ignifuges font partie des règles obligatoires pour les industriels soumis à des tests anti-feu.

  • Save

Certains abusent de ces traitements et provoquent de nombreux problèmes de santé comme des perturbateurs endocriniens. Ce genre de matelas peut être responsable ou aggraver des problèmes tels que l’hyperactivité, les troubles du comportement et les déficits de l’attention. Même chose pour les oreillers, qui renferment beaucoup de produits…

Les matériaux utilisés

Pour assurer le confort des matelas, les entreprises utilisent habituellement une mousse polyuréthane, extrêmement nocif pour le corps humain et qui libère des fumées toxiques en contact avec la chaleur. 


Nous rencontrons chaque jour des polluants quotidiens qui font partie de nos vies à l’extérieur. Le fait de respirer toutes les composantes chimiques de son matelas aggravent et facilitent l’absorption de ces composants indésirables. 

À lire Avis sur le syndic en ligne : Quels avantages ? Quels inconvénients ?

Comment bien choisir son matelas ? 

Bien choisir le couchage de sa chambre est la première étape à suivre pour ne pas avoir affaire à tous ces produits chimiques. 

Nous vous conseillons en premier lieu les matelas à ressorts où l’air circule mieux et en fait, donc, une surface plus aérée. Ce genre de produit a une très bonne durée de vie et s’adapte parfaitement à votre sommeil. 

En ce qui concerne la toxicité, elle varie évidemment d’un matelas à un autre. Il faut simplement bien lire l’étiquette avant l’achat et vérifier tous les composants. 

Pour préserver un bon sommeil toute votre vie ou presque, il est conseillé de changer son matelas tous les 10 ans. N’oubliez pas que vos anciens couchages peuvent maintenant être recyclés. 

À lire Comment bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % pour vos travaux de jardinage : détails et conditions

Comment nettoyer efficacement son matelas ? 

Le grand minimum de nettoyage pour un matelas est de deux fois par an. N’oubliez pas par la même occasion de nettoyer vos oreillers qui accumulent encore plus de saleté au quotidien.

Les matelas ne sont pas seulement chargés de toxines, il y a également des acariens, des bactéries et d’autres sources allergènes. 

Il est indispensable de le nettoyer régulièrement et voici la procédure à suivre. Munissez-vous d’un chiffon humide, d’un aspirateur et de bicarbonate de soude. 

Commencez par aspirer l’entièreté du matelas en profondeur pour éliminer la poussière et autres résidus non désirés. 

Pour vous débarrasser des tâches, de l’humidité ou des mauvaises odeurs qui peuvent s’en dégager, utilisez du bicarbonate de soude. Vous pouvez par ailleurs utiliser du sel pour enlever les tâches tenaces grâce à son pouvoir abrasif. À l’aide d’un chiffon humide, frottez chaque recoin de votre couchage. 

Vous avez aussi la possibilité de laisser poser le bicarbonate de soude sur votre matelas en réalisant une mixture avec 4 ou 5 gouttes d’huile d’arbre à thé. Après avoir laissé poser une heure, aspirez-le à nouveau ou brossez-le à l’aide d’une brosse aux poils doux. 

Pour éviter l’humidité et éliminer les acariens, il est recommandé de laisser son matelas régulièrement à la lumière directe du soleil. 

À lire Entretien des rosiers en mai : guide des soins à apporter pour une floraison optimale

N’oubliez pas d’aérer votre chambre chaque jour et de retourner souvent le matelas. 

Certains possèdent une face hiver et une face été. 

Dans ce cas, retournez votre couchage en fonction des saisons pour l’adapter à la température de votre corps. Cela prolonge sa durée de vie en lui permettant d’user toutes ces faces en même temps. 

Vous pouvez complètement retourner votre couchage tous les 3 à 6 mois et tous les deux mois en “tête pied”. S’il est à mémoire de forme, vous ne pouvez malheureusement pas le retourner pour ne pas abîmer la couche viscoélastique sur les lattes du sommier.

Un couchage propre, c’est un sommeil serein

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis