Mélange pour débroussailleuse : comment le faire soi-même ?

Débrouissailleuse
La débroussailleuse est une machine qui vous rend de nombreux services. Pour la protéger et augmenter sa durée de vie, il faut porter une attention toute particulière au mélange que vous mettez dedans. Il peut être préparé à la maison ou acheté tout fait dans le commerce. Voici quelques clés pour faire un bon mélange.

Pourquoi un mélange huile et carburant est-il nécessaire ?

Pour mieux comprendre la nécessité du mélange, il faut déjà savoir qu’un moteur à cycle à deux temps ou un moteur deux-temps ne possède pas au départ de carter d’huile, c’est-à-dire un réservoir étanche contenant l’huile ou le lubrifiant. Cela signifie que la lubrification indispensable du moteur se réalise par le biais de la présence d’huile dans le carburant. C’est d’ailleurs la raison qui justifie l’appellation de mélange deux-temps du fait de la présence de ces deux produits.

Il est évident que le mélange doit être réalisé avec précision en respectant parfaitement les indications du fabricant. Il faut faire attention en particulier au type et à la marque de lubrifiant que vous allez devoir utiliser. En effet, si le mélange est parfaitement réalisé dans les règles, il influencera positivement la durée de vie du moteur et votre machine restera au maximum de ces performances plus longtemps. C’est exactement le même principe que dans le cas de votre tronçonneuse dont le mélange doit être effectué avec précision.

Il permet ainsi de lubrifier les organes internes, comme le fait le carter d’huile quand il est présent. De plus le mélange est une suspension d’huile dans l’essence qui sert à faire fonctionner le moteur.

La part d’huile que vous ajoutez au carburant se mesure ainsi :

  • En proportion carburant – huile et s’établit aux alentours de 40 : 1.
  • En pourcentage du volume de carburant en moyenne aux alentours de 2 à 4 %.

Vous pouvez réaliser ce mélange vous-même, mais également l’acheter déjà prêt à l’emploi, dans des magasins spécialisés ou les grandes surfaces de bricolage.

Comment faire votre mélange pour débroussailleuse ?

Si vous décidez pour une raison ou une autre de réaliser vous-même votre mélange, il faut respecter quelques règles de base.

La proportion huile / carburant conseillée est généralement comprise entre 2 et 4 %. Cependant, il faut garder à l’esprit que celle-ci est déterminée par le fabricant et le constructeur et que si vous ne respectez pas les indications, le moteur de votre machine s’usera plus vite.

Il ne faut jamais conserver ce mélange trop longtemps. S’il est trop ancien, il peut endommager gravement les composants et le moteur. Là aussi, il est préférable de se conformer aux recommandations du constructeur, mais généralement le mélange ne se conserve pas plus de deux mois.

Débrousailleuse
© istock

Les calculs nécessaires pour effectuer vous-même votre mélange pour débroussailleuse

Mélange à 2 % exigé par le constructeur :

Mettez alors 20 ml d’huile pour une quantité d’essence d’un litre. Le calcul est le suivant : 1 000 ml, soit 1 litre x 2 % = 20 ml.

Mélange à 40 / 1 exigé par le constructeur :

Il vous faudra alors ajouter 25 ml d’huile par litre d’essence. Le calcul correspondant est le suivant : 1 000 ml, soit 1 litre / 40 = 25 ml.

Le constructeur a défini le pourcentage d’huile nécessaire dans le carburant pour veiller au bon fonctionnement du moteur et des différents éléments de la machine et à sa longévité. Il faut donc absolument respecter le pourcentage demandé.

Où et comment préparer le mélange ?

Vous ne faites jamais le mélange directement dans le réservoir de la débroussailleuse 2 temps. Vous le réalisez dans un bidon à part.

Le plus simple dans le cas d’un particulier est de prendre un jerrycan de 10 litres, il sera ainsi très facile de le remplir à la pompe avec du SP95 ou E5.

L’huile que vous allez utiliser pour faire votre mélange est une huile spécifique, destinée aux moteurs deux-temps. Chaque constructeur vous recommande une marque plutôt qu’une autre, mais il faut savoir qu’elles sont toutes semblables. Il faut juste s’assurer que figure bien la mention : 2T pour deux temps.

Le conditionnement se fait sous différentes formes : en dosettes de 100 ou 125 ml ou en bidon de 1 à 5 litres. Une dosette de 100 ml suffit pour 5 litres de carburant. Si, vous avez décidé de préparer moins de mélange, utilisez une dosette graduée pour être certain de mettre le bon dosage d’huile dans la bonne quantité de carburant.

Si le dosage est mauvais, vous risquez d’obtenir certains problèmes :

  • En cas de surdosage: la débroussailleuse dégage de la fumée. Elle peut s’encrasser et perdre de son régime et cela peut même entrainer un calaminage du moteur.
  • Si le mélange ne contient pas assez d’huile: cela entraine une usure importante. Le moteur chauffe et il peut serrer et être définitivement hors d’usage.

Vous pouvez vérifier la qualité du mélange simplement en regardant l’état de la bougie.

Il est inutile de confectionner une grosse quantité de mélange puisque celui-ci ne se conserve qu’entre un mois et trois mois. Il faudra donc utiliser le mélange assez rapidement.

Au-delà de trois mois après sa réalisation, jetez-le dans un réceptacle prévu à cet effet et videz le réservoir avant de le remplir à nouveau par un mélange récent. Vous pouvez ajouter un stabilisant ce qui permet au mélange de mieux se conserver durant un temps plus long. Dans ce cas, le coût sera majoré.

Le mélange tout prêt

Si finalement, vous renoncez à préparer ce mélange vous-même, vous pouvez l’acheter. Il est pratique à utiliser et généralement il utilise un carburant de bonne qualité, le SP95 qui possède un indice d’octane plus élevé et il est moins polluant.

Une débroussailleuse qui fonctionne au mélange tout prêt émet également moins de bruit. Sa durée de vie est de deux à trois ans sans rien perdre de ses qualités. Le prix est cependant plus élevé.

La pollution

Le moteur deux-temps a un impact considérable en termes de rejet de polluants. C’est pourquoi d’ailleurs il n’est plus présent dans les parcs de scooters et de motos. Il reste particulièrement adapté à l’outillage portatif motorisé.

Le mélange à faire soi-même génère également beaucoup de pollution, cela étant dû à la mauvaise combustion de l’huile en général. Il est d’ailleurs à l’étude l’équipement des moteurs deux-temps avec un pot à grille catalytique, qui est d’ailleurs déjà en place sur de rares modèles.

À lire aussi : Comment débroussailler une friche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.