Comment isoler une chambre du bruit ?

Femme Dort
La chambre est une pièce qui doit être propice au repos. Vous ne devez pas être gêné par les bruits extérieurs ou intérieurs quand vous vivez en appartement. Les bruits de voisinage, de machines ou ceux de la rue perturbent le sommeil. Cela devient vite insupportable, surtout quand c’est récurrent. Voici quelques petits travaux à entreprendre et quelques astuces pour améliorer votre confort.

Posez un faux-plafond

Les bruits venant du dessus seront fortement réduits si vous posez un faux-plafond. Vous entendez moins les claquements de talons, les bruits des meubles que l’on bouge, les enfants qui courent et qui sautent… Il faut savoir que les bruits se propagent par le plafond et ensuite dans les murs. Si vous avez suffisamment de hauteur sous-plafond, 13 cm au moins, créer un faux-plafond est une bonne méthode.

Vous devrez créer une ossature métallique, mettre un isolant fibreux et des plaques de plâtre spécialement conçues pour l’isolation acoustique. Pour un résultat optimal, le faux-plafond doit être désolidarisé du plafond soit grâce à une ossature longue portée soit en utilisant des suspentes anti-vibration.

Isolez vos murs

Vous disposez de plusieurs solutions pour empêcher le bruit de se propager dans les murs. La peinture antibruit se pose sur la sous-couche insonorisante.

Les plaques phoniques peu épaisses sont prêtes à poser et s’avèrent efficaces.

Ces deux solutions sont intéressantes pour isoler les cloisons intérieures.

Pour isoler un mur mitoyen, mettez un doublage sur ossature métallique. Il s’agit de deux plaques de plâtre posées autour de la laine minérale. Le gain acoustique est assez élevé.

Il est possible également de mettre un isolant et ensuite une contre-cloison, en carreaux de plâtre ou en briques, il faut que la contre-cloison soit désolidarisée du mur.

Les fenêtres contre les bruits extérieurs

Si vos fenêtres ne sont pas suffisamment isolantes, n’hésitez pas à les changer. Il faut faire le bon choix pour obtenir un résultat de qualité. Il faut choisir avec soin le modèle souhaité.

Améliorez l’étanchéité

Si vous n’avez pas la possibilité de changer vos fenêtres, vous pouvez au moins améliorer l’étanchéité en changeant les joints. Vous allez trouver différents modèles, les joints en caoutchouc sont simples à poser, surtout quand les bandes sont adhésives. Le silicone s’applique grâce à un pistolet.  Isolez également les coffres des volets roulants.

Installer des entrées d’air acoustiques qui ne laissent pas passer l’air

Un des principes de la lutte antibruit est de renforcer l’étanchéité des volets roulants, des fenêtres, des portes. Quand l’air ne passe pas, le bruit ne passe pas non plus. Il faut cependant assurer une bonne ventilation de l’air en renouvelant l’air intérieur.

Sélectionnez des entrées d’air acoustiques ou équipées de silencieux acoustiques. Vous aurez un air renouvelé sans pour autant subir le passage du bruit.

Calfeutrez la porte d’entrée

Si votre chambre donne sur un couloir ou un escalier et que vous entendez les bruits de manière insupportable. C’est que votre porte est mal isolée. Calfeutrez-la ou mettez un rideau épais devant. Le rideau antibruit est la meilleure des solutions. Il faut qu’il couvre parfaitement la porte et qu’il déborde.

Installez des joints autour de la porte et un joint-balai en dessous. Vous pouvez aussi capitonner votre porte.

Tête De Lit Capitonnée
© istock

Pour éviter l’effet résonance : équipez-vous de rideaux, meubles et toiles murales

Souvent les maisons récentes en particulier présentent un effet écho. Si le sol est carrelé, c’est encore plus insupportable. Il faut enrayer le phénomène de différentes manières :

  • Des doubles rideaux épais aux fenêtres ;
  • Des tapis ;
  • Du tissu tendu au mur, posé sur une couche de molleton ;
  • L’isolant phonique, en rouleaux ou en plaques, sous votre revêtement mural ;
  • Une toile antibruit à peindre ;
  • Les tapis au sol absorbent également les bruits ;
  • Les meubles jouent également un rôle, en posant une bibliothèque sur un mur avec des livres et des objets qui empêchent la propagation des sons.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.