Carrelage travertin : notre guide complet

carrelage travertin

Vous souhaitez apporter une touche de charme à votre maison à l’intérieur comme à l’extérieur alors, optez pour le carrelage travertin. Son aspect irrégulier donne beaucoup de charme à ce matériau naturel. Moins cher que l’ardoise ou la pierre naturelle, il est très résistant et peut être posé aux murs comme sur un sol dans toutes les pièces y compris les pièces d’eau.

Le carrelage en travertin : qu’est-ce que c’est ?

Le carrelage en travertin est un revêtement en pierre naturelle qui trouve son origine en Italie principalement. Pourtant, c’est la Turquie qui en extrait le plus de nos jours. Cette roche calcaire sédimentaire est également appelée tuf calcaire. Elle est constituée d’aragonite et de calcite. C’est grâce au dépôt de calcaire sur les végétaux qu’elle se forme.

Elle est généralement plus présente à proximité immédiate des cours d’eau. Les petites cavités en surface sont naturellement présentes, mais peuvent être rebouchées pour un entretien plus simple. À l’état naturel, la roche peut prendre diverses couleurs du fait des impuretés qui se déposent : grise, beige, marron, jaunâtre ou terracotta. Elle peut parfaitement être utilisée dehors voire même comme allée carrossable du fait de sa grande résistance. Elle est de plus antidérapante, et elle résiste très bien à toutes les températures et au gel.

Le travertin : pour quelles pièces ou extérieur de la maison (piscine, terrasse…) ?

Margelle travertin
© Flickr

Le travertin est parfait à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans ce cas grâce à ses qualités antidérapantes, il peut habiller une margelle de piscine, une allée et une terrasse sans problème. Étant donné les finitions assez nombreuses qui sont proposées, il est également plébiscité en matière de décoration intérieure. Il convient à toutes les pièces, de la salle de bain au séjour en passant par la véranda, la chambre et la cuisine.

Il donne la touche de caractère indispensable pour rehausser une déco très contemporaine, mais il est aussi parfait dans une maison plutôt cosy, de style bord de mer, esprit de famille, campagnarde ou industrielle. Vous pouvez jouer avec la taille, dans une petite salle de bain, préférez des tailles assez réduites, mais la pièce de vie, n’hésitez pas à mettre des carreaux XXL pour plus de modernité. Il convient aussi à une douche à l’italienne à laquelle il va apporter beaucoup de style.

Quelle nuance choisir ?

Travertin
© Stone Naturelle

Choisissez votre couleur en fonction du style décoratif que vous souhaitez apporter. Dans une pièce assez moderne, optez pour un ton clair et une finition brillante qui mettra en valeur la luminosité de votre pièce. Sachez que vous pouvez également demander à votre fournisseur d'ajouter un rehausseur de couleur pour accentuer la tonalité et l’apparence du travertin. N’omettez pas d’ailleurs de commander des échantillons afin de vous assurer que la teinte vous conviendra parfaitement et qu’elle s’harmonisera à votre espace.

carrelage travertin pour sejour et cusine
© Ceramiks

En fait, le caractère naturel de ce matériau fait qu’il est capable de se marier avec différents esprits déco. Le choix des textures, des coloris et des finitions du travertin permet de le disposer facilement dans n’importe quel décor. Si vous voulez donner un peu de couleur à votre pièce, n’hésitez pas à prendre une couleur terracotta. C’est une finition qui convient bien aux extérieurs de la maison aussi. Le gris est parfait dans une ambiance industrielle, elle mettra en valeur le mobilier bois et métal sans problème. Pour une atmosphère bord de mer ou vintage, préférez les teintes beige, légèrement rosé pour la douceur.

Les avantages

S’il n’y avait qu’un avantage au travertin, ce serait sans aucun doute sa robustesse. Il est très solide, et cette pour cette raison qu’il peut se poser à l’extérieur, car il résiste aux aléas climatiques y compris le gel.

Antidérapant, il peut facilement orner le sol d’une salle de bain, d’une terrasse ou une margelle de piscine tout en assurant élégance et sécurité. Son aspect naturel est aussi un atout au niveau décoratif. Comme il existe dans différentes teintes, il peut s’harmoniser à toutes les pièces et les maisons, soit à l’extérieur soit à l’intérieur. La gamme de couleurs importante et les diverses finitions sont très attrayantes : poli, brossé ou vieilli, vous pouvez également le préférer dans une version brillante. Enfin, il est possible de le personnaliser pour une finition unique des plus séduisantes.

Les inconvénients

Le plus gros inconvénient du travertin est sa porosité. Quand il est utilisé en revêtement mural ou au sol, il faut faire très attention à son entretien. Bannissez tous les produits ménagers abrasifs et préférez-leur un produit à base de savon noir ou de Marseille qui suffit largement pour l’entretien courant. Quand il est posé en extérieur, son principal défaut est de noircir en raison de la pollution. Il est préférable sur une terrasse en particulier de le traiter contre les taches et l’humidité pour un résultat durable dans le temps.

Le prix

Le travertin est certainement le revêtement naturel parmi les moins chers, comparés au marbre, à l’ardoise ou à la pierre naturelle. Il faut compter environ 20 % de moins.

Le prix de ce dernier change en fonction de certains paramètres : ses finitions, sa provenance et sa qualité.

  • Pour poser du travertin à l’intérieur de votre maison, comptez entre 30 et 60 euros le m².
  • En extérieur, le premier prix est à environ 25 euros le m² et peut monter jusqu’à 80 euros du m².

C’est un revêtement qui demande une bonne connaissance pour être correctement posé et le respect de certaines règles. Vous pouvez le faire vous-même, mais sachez que si vous souhaitez passer par un professionnel, il faudra ajouter le tarif de la pose qui est en moyenne de 30 euros le m².

La pose du travertin

pose carrelage sol travertin

Avant tout il faut étudier la manière dont vous allez agencer les carreaux afin d’obtenir l’effet désiré et ensuite de préparer le sol ou les murs pour pouvoir les poser sur un support parfaitement propre, lisse et sain. S’il faut procéder à différentes réparations ou préparations, il faut les faire avant de commencer la pose en elle-même.

Rassembler le matériel nécessaire qui se compose de :

  • Mètre ruban ;
  • Cordeau à poudre ;
  • Règle et équerre métallique ;
  • Taloche crantée ;
  • Maillet ;
  • Truelle ronde ;
  • Coupe-carreaux électrique ;
  • Meuleuse d’angle ;
  • Raclette caoutchouc ;
  • Mélangeur électrique ;
  • Monobrosse ;
  • Travertin ;
  • Mortier de jointement ;
  • Mortier-colle ;
  • Croisillons à joint ;
  • Éponge.
9 etapes pose travertin
© Systemed.fr

Préparation de la pose

  • Appliquez une primaire d’accroche, adaptée à la nature du support (béton ou carrelage ancien) avec un rouleau à peinture.
  • Laissez sécher durant le temps indiqué par le fabricant.
  • Posez les carreaux suivant l’esquisse que vous avez réalisée.

Notre conseil

Le travertin étant une pierre naturelle, elle n’est pas toujours régulière au niveau de la teinte, alternez les carreaux les plus clairs avec les plus sombres pour que le résultat final soit plus homogène.

  • Répartissez les carreaux en respectant l’esquisse que vous avez pris soin de préparer, en commençant toujours pas le pas de porte et en allant vers le fond de la pièce.
  • Positionnez vos croisillons, généralement de 5 mm.
  • Réalisez toutes les découpes le long du mur en utilisant un coupe carrelage électrique en prévoyant une marge supplémentaire de 3 mm pour faciliter la pose à cet endroit un peu difficile.

Notre conseil

N’oubliez pas de numéroter vos carreaux avec un crayon de papier de manière à vous y retrouver au moment de les placer.

Collez vos carreaux

Pour coller votre carrelage travertin, vous aurez besoin de mortier colle adaptée à ce matériau. Il est préférable de procéder à un double encollage en raison de la porosité du travertin.

  • À l’aide d’un peigne à colle de 10 mm, étalez la colle, près d’un angle opposé à l’ouverture de la pièce sur 2 mètres de large et sur une profondeur équivalente à un peu plus d’un carreau.
  • Prenez vos carreaux selon l’ordre établi dans la précédente étape.
  • Encollez le premier carreau avec le peigne de 10 mm.
  • Plaquez le carreau au sol en mettant bien les deux colles en contact.
  • Vérifiez qu’il soit bien plat avec un niveau et si ce n’est pas le cas, réajustez le avec un maillet en caoutchouc.
  • Faites de même avec le second en intercalant un croisillon, continuez sur toute la largeur de la pièce.
  • Vérifiez que tous les carreaux sont bien alignés et que les espaces sont réguliers.
  • Dès que la première rangée est en place, enlevez le surplus de colle avec une éponge humide et vérifiez que toutes les cavités sont propres.
  • Poursuivez ensuite ce travail sur toute la pièce.
  • Laissez sécher durant 48 heures.

 Réalisez les joints

  • Nettoyez le travertin après avoir enlevé les croisillons et imperméabilisez-le avec le produit que vous avez acheté (c’est indispensable de le faire avant les joints en raison de la porosité de ce matériau).
  • Avec une raclette lisse, étalez la pâte à joint entre les carreaux, procédez peu à peu en prenant une surface de 2 m² à la fois.
  • Nettoyez le surplus avec une éponge humide en diagonale par rapport aux carreaux.
  • Finissez vos joints.
  • Laissez sécher durant 24 heures, sans marcher dessus.
  • Nettoyez ensuite vos joints avec un produit adapté.

Notre conseil

Faites attention à ce que les cavités soient parfaitement propres sans joint à l’intérieur, nettoyez-les avec soin.

L’entretien du travertin

L’entretien courant du travertin : il se fait avec de l’eau et du savon de Marseille ou du liquide vaisselle. Vous l’appliquez avec un balai microfibre et vous laissez sécher sans rincer.

Nettoyage en profondeur : il suffit de remplacer le savon de Marseille ou liquide vaisselle par du savon noir.

Nettoyage d’un travertin très sale : avec une éponge ou un balai microfibre, passez une solution d’eau chaude dans laquelle vous aurez dilué une tasse de cristaux de soude pour un litre d’eau. Rincez ensuite avec de l’eau claire et séchez. Sinon, prenez un nettoyant multi surfaces et respectez bien la procédure indiquée.

Pour le protéger des taches : l’antitache imperméabilisant est très efficace, ainsi les taches ne pénètrent pas et sont faciles à ôter. Une éponge humectée de pierre blanche ou pierre d’argile suffit. Rincez et séchez. Une éponge humectée d’eau savonneuse, rincez et séchez. Vous pouvez aussi appliquer une pâte composée d’un ½ litre d’eau, de blanc d’Espagne et de 50 grammes de bicarbonates de soude. Frottez avec une éponge imbibée d’eau et rincez.

Nos conseils

Sur le travertin, n’employez ni produit acide (citron, vinaigre) ni produit agressif (eau de javel ou anticalcaire). Nettoyez les taches très rapidement pour qu’elles n’aient pas le temps de pénétrer dans le matériau, elles seraient alors très difficiles à enlever.

À lire aussi :

Carrelage travertin : notre guide complet
4.9 (98%) 20 votes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires