Quel revêtement choisir pour le ravalement de sa façade ?

Revetement Facade Choisir
Vous trouvez que la façade de votre maison a mal vieilli et vous ne supportez plus son aspect. Avant de vous lancer dans un grand ravalement pour lui redonner un coup de jeune, il faut choisir le type de revêtement que vous souhaitez. Entre bardage bois, crépi, pierre naturelle, enduit, etc. le choix est très vaste. Voici quelques indications et conseils vous aideront à faire la bonne sélection !

La façade est à la fois esthétique et fonctionnelle, elle est la première image de la maison. Pour lui redonner de l’éclat, il faut choisir correctement son revêtement. Il renforce l’isolation, il assure la protection de la façade et la protège des intempéries notamment. Connaitre les différentes caractéristiques et avantages des revêtements vous permet de faire le bon choix. Il est également important de vous référer au PLU (plan d’urbanisme local) pour vous assurer que votre choix correspond bien aux règles instaurées en matière d’apparence extérieure.

Le crépi ou l’enduit

Le crépi désigne généralement le mortier qui est appliqué en une ou plusieurs couches afin de protéger un support tout en le décorant. Il s’applique à la taloche, au rouleau ou il est projeté avec une tyrolienne. Le rendu peut présenter divers effets : lissé, brossé gratté…

L’enduit gratté est parfait pour un aspect lisse et moderne. La matière est étalée à la taloche.

L’enduit projeté offre un aspect rugueux et granuleux qui est plus adapté aux maisons anciennes ou traditionnelles.

L’avantage du crépi est dû au fait qu’il ne demande aucun entretien à part un nettoyage à l’eau. Ce matériau étant vivant, il peut laisser apparaitre des petites fissures au cours du temps.

Le bardage bois

Le bardage bois est un revêtement esthétique et élégant. Il est disponible dans de nombreuses essences : châtaignier, douglas, mélèze, pin, chêne, sapin, etc.

L’installation du bardage nécessite une technique particulière. Il faut commencer par installer une ossature spécifique avant d’installer les panneaux de bois, collés ou cloués.

Il exige un entretien régulier tous les deux ans environ. Il faut en effet protéger le revêtement de la chaleur et de l’humidité en appliquant une lasure. Celle-ci propose une palette de coloris variés.

Vous pouvez réduire cet entretien grâce aux traitements de surface autoclaves ou thermiques qui préservent le bois.

Le bardage PVC

Moins courant que le bardage bois, le bardage PVC ne nécessite aucun entretien, il ne change pas au cours du temps. Il suffit de le nettoyer à l’eau.

Il est économique, avec son coût peu élevé, mais il reste esthétique. Il est disponible dans différentes couleurs et imite à merveille l’aspect bois si vous le souhaitez.

La technique de pose est identique à celle du bardage bois.

Le bardage métallique

Le bardage métallique répond à deux fonctions : isolante ou esthétique et décorative.

Pour l’aspect esthétique : il est installé en pose rapportée et ajoute une note élégante à la maison.

Pour l’aspect isolant : l’isolant est placé en double peau entre les deux épaisseurs.

Généralement le bardage métallique est en zinc. Il résiste parfaitement à la corrosion et il est peu sensible aux variations de température. Il présente une durée de vie assez longue et ne demande aucun entretien. Sa patine naturelle le protège des aléas du climat. Côté prix, le bardage métallique est deux fois moins cher que le  PVC ou le bois.

Le bardage en ciment composite

Le bardage en ciment composite est réalisé avec du sable, de la fibre de cellulose ou du verre. Il est plus cher que le bardage PVC , mais il offre encore une meilleure tenue dans le temps. Sa surface n’étant pas poreuse, les moisissures n’y adhèrent pas et il est moins sensible aux différences de température. Il est présent dans de nombreux coloris très décoratifs. Il est composé de matière synthétique et certains sont polluants pour l’environnement.

Les plaquettes de parement

Les plaquettes de parement sont particulièrement adaptées aux maisons authentiques et traditionnelles.

Leur principal avantage réside dans la pose qui est très simple.

Les plaquettes sont posées sur la façade avec un joint spécifique et de la colle.

Les plaquettes sont en terre cuite, en béton ou en pierre naturelle. Le béton imite la pierre naturelle. Cette dernière propose un  choix très diversifié de couleurs. La terre cuite est plus classique, elle évoque les maisons anglo-saxonnes.

 Le mur végétal

Les murs végétaux sont encore peu courants, mais c’est un moyen de redécorer sa façade de manière résistante et protectrice, mais également très originale. Un jardin vertical accroché à la façade, c’est une option unique et que vous ne retrouverez pas partout.

La végétalisation de la façade la préserve des effets corrosifs liés à la pollution urbaine. Les façades végétales absorbent l’humidité si vous mettez des plantes grimpantes comme le lierre par exemple qui est bien adapté à la végétalisation de la façade.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.