Quel raccordement pour une maison neuve ?

Raccorder Maison Neuve
Une maison neuve est obligatoirement raccordée à différents réseaux : Internet, eau, gaz, électricité, téléphonie. C’est indispensable pour bénéficier du confort de vie nécessaire. La difficulté du point de vue des travaux et des démarches dépend essentiellement de la situation de votre maison. Délais, démarches et budget : on vous dit tout !

Raccorder une maison neuve : comment procéder ?

Une maison doit être forcément raccordée aux différents réseaux. C’est ensuite sa situation qui va déterminer la facilité des démarches et des travaux à entreprendre. Si vous avez acheté un terrain dans un lotissement, il est déjà viabilisé, ce qui facilite largement les différents raccordements puisque les compteurs et les boitiers sont déjà préinstallés.

En revanche, si votre terrain est un peu isolé, il faut viabiliser la parcelle pour pouvoir mettre en place tous les réseaux de distribution, c’est alors plus long et plus coûteux.

À retenir : la viabilisation comprend plusieurs étapes : l’obtention du certificat d’urbanisme pré-opérationnel, les démarches auprès des différents distributeurs, ainsi que les travaux de raccordement comprenant : l’installation des compteurs, les tranchées à creuser, etc.

Quels raccordements prévoir lors de la construction d’une maison ?

Les raccordements font partie de la démarche globale à adopter quand on fait construire une maison.

Les différents réseaux auxquels se raccorder sont :

  • La téléphonie ;
  • Le gaz ;
  • L’électricité ;
  • Internet ;
  • L’eau.

Il faut ensuite que les raccordements rejoignent les tuyaux d’assainissement et de traitement des eaux usées, donc il faut que le terrain soit viabilisé avant.

Chaque raccordement demande des délais entre le dépôt du dossier et son acceptation. Entamez les démarches rapidement pour ne pas avoir à arrêter le chantier en attendant la réponse positive.

Quelles sont les démarches à réaliser ?

Vous avez plusieurs démarches à accomplir, et c’est ce qui rend complexe le raccordement de votre maison. Les divers réseaux sont gérés par différents opérateurs. Il faut prendre contact avec chaque distributeur :

  • GrDF, Engie ou Total Energie pour le raccordement au gaz.
  • Engie, Enedis ou Total Energie pour l’électricité, dans tous les cas, c’est Enedis qui procède aux branchements électriques de votre maison.
  • Orange, SFR, Bouygues… pour Internet et la téléphonie.
  • Engie, Suez ou Eau par Sélectra pour l’eau.

Renseignez-vous auprès de la mairie pour savoir quel est le distributeur qui couvre le secteur de votre future maison neuve. Elle peut également vous donner des indications nécessaires sur les pièces nécessaires que vous devez produire pour déposer votre demande.

À savoir : vous avez le choix en ce qui concerne la téléphonie, Internet, le gaz et l’électricité, pour l’eau, vous devez vous renseigner de celui qui couvre votre secteur.

L’attestation de conformité Consuel : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque vous construisez ou rénovez votre maison, vous installez ou réinstallez le réseau électrique de cette dernière. Ces travaux sont encadrés par la loi et des organismes gouvernementaux, par le Consuel notamment. C’est cette organisation qui délivre les attestations de conformité et de sécurité, indispensable pour mettre sous tension le nouveau réseau électrique des particuliers.

La consultation du Consuel est la dernière étape pour faire fonctionner le réseau électrique après le raccordement. Elle est exigée par votre distributeur.

Faire raccorder sa maison : comment faire ?

Si celui-ci n’est pas viabilisé, vous devrez ajouter dans le coût définitif, les travaux de viabilisation. Pour ce qui est des raccordements seuls, il faut englober les coûts totaux :

  • Le raccordement télécom coûte entre 100 et 150 euros en fonction du distributeur.
  • Le raccordement aux réseaux de gaz vous revient entre 500 et 1 500 euros en fonction du terrain et des tuyaux.
  • Pour le raccordement à l’électricité, il faut compter entre 500 et 1 000 euros.
  • Le budget pour l’eau est de 800 à 1 000 euros.

Il faut tabler au maximum sur 3 650 euros, hors frais de viabilisation si votre terrain est isolé des tuyaux de raccordement ou si les rejoindre présente des difficultés.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.