Blog décoration et maison Ctendance

Travaux

Dosage mortier : comment bien le doser ?

Le mortier, composé de liant, de sable et d'eau, constitue l'épine dorsale de nombreuses constructions. Sa qualité et sa solidité dépendent en grande partie d'un élément clé : le dosage. En effet, bien doser le mortier est essentiel pour garantir la résistance et la durabilité d'un ouvrage. Que vous soyez un professionnel aguerri ou un bricoleur passionné, comprendre les principes du dosage du mortier est impératif. Dans cet article, nous explorerons en détail les étapes et les considérations essentielles pour réaliser un mélange de mortier parfaitement équilibré, adapté à vos besoins spécifiques en construction. Apprendre à doser le mortier correctement vous permettra d'assurer la solidité et la fiabilité de vos projets, qu'ils soient d'envergure ou de plus petite envergure.

Baseda S. Utetinelapo

Publié le

Mis à jour le

Mortier
  • Save
En bref :

Lors de la réalisation de nombreux projets de construction, que ce soit pour la pose de bordures, l’assemblage de parpaings ou la construction de murs, la fabrication du mortier est une étape inévitable. La qualité du résultat final dépend largement du dosage précis de ce matériau.

Avant de commencer vos travaux, prenez le temps de vous informer sur les dosages recommandés pour le type spécifique de mortier nécessaire à votre projet. Une compréhension approfondie des constituants du mortier et de leurs variations potentielles contribuera à assurer la réussite de vos travaux de construction, en garantissant la qualité et la durabilité des structures que vous érigez.

À lire Réaliser des travaux en copropriété ? Ce que vous pouvez faire et quand, selon la loi

À l’occasion de nombreux travaux, vous allez avoir besoin de fabriquer du mortier : pour poser une bordure, pour assembler des parpaings, pour faire un mur… le mortier est indispensable. Pour que celui-ci vous assure un résultat de qualité, il faut veiller à bien le doser. Découvrez ce matériau ainsi que les dosages recommandés.

Le mortier : qu’est-ce que c’est ?

Le mortier est en fait constitué de charge minérale (le sable par exemple), de liant et d’eau. C’est une sorte de pâte qui va permettre de lier différents éléments de maçonnerie de manière à former un ensemble pour un mur par exemple. Il s’utilise pour différents travaux.

Le mortier est un matériau de construction essentiel, largement utilisé depuis des millénaires. Il consiste en un mélange de liant, de sable et d’eau. Le liant peut être du ciment, de la chaux, de la terre ou d’autres substances similaires.

Son rôle principal est d’agir comme une liaison entre les différents éléments d’une construction, que ce soit des briques, des pierres, des blocs de béton, ou d’autres matériaux de construction similaires. Le mortier est appliqué entre les joints pour créer une connexion solide et durable.

À lire Dans quel sens poser du parquet flottant ?

Outre sa fonction de liaison, le mortier peut également apporter des caractéristiques spécifiques à une construction. Par exemple, il peut améliorer l’isolation thermique ou acoustique, et dans certains cas, il peut même être conçu pour résister à des environnements corrosifs ou à des charges spécifiques.

Les proportions des composants du mortier (liant, sable, eau) sont soigneusement calculées en fonction de l’usage prévu. Par exemple, pour des projets nécessitant une grande résistance, comme la construction de fondations, on optera pour un mortier plus dense avec une proportion de ciment plus élevée.

Quels sont les différents types de mortier ?

Voici les trois familles principales de mortier :

Le mortier colle : il est fabriqué à base de colle (résine ou en dispersion) ou à base de ciment. Vous le trouvez dans les magasins de bricolage, la poudre doit être mélangée avec de l’eau pour obtenir le mortier colle. Il peut être utilisé en maçonnerie et pour la pose de carrelages.

À lire Brico Dépôt : révolutionnez vos travaux avec ce marteau-piqueur démolisseur !

Le mortier de ciment : ce mortier est fabriqué à base d’une charge minérale et de ciment mélangée à de l’eau. Ce type de mortier est particulièrement résistant. Vous achetez un sac de ciment et vous ajoutez la charge minérale et l’eau dans les proportions qui sont généralement indiquées sur l’emballage. Ce mortier est utilisé pour assembler l’enduit, la chape et les blocs.

Le mortier de chaux : la chaux est un matériau qui provient de roches calcaires, chauffées à de très hautes températures. C’est le liant du mortier de chaux qui sera mélangé à de l’eau et à une charge minérale pour former une pâte qui va ensuite durcir. Le mortier de chaux est plus tendre que le mortier ciment, celui-ci est employé dans la rénovation de bâtiments, pour la chape, l’enduit ou la jointure.

Comment réaliser le dosage du mortier ?

Le dosage peut varier selon les travaux que vous devez effectuer.

Nous vous présentons différents dosages pour trois types d’usages : l’enduit de ciment, la jointure de blocs et la chape.

À lire Plaque de plâtre : un matériau de construction polyvalent qui révolutionne l’aménagement intérieur ?

Les dosages que nous vous donnons ne sont transmis qu’à titre indicatif, ils ne sont pas une référence dans le domaine. Les professionnels connaissent parfaitement les dosages nécessaires, il faut donc se renseigner auprès d’eux si vous voulez effectuer un travail parfaitement aux normes.

Dosage Mortier Travaux
  • Save
© istock

Le dosage pour une chape :

La couche de mortier que vous faites pour une chape sert à :

  • Égaliser le sol
  • Enrober des tuyaux et des gaines
  • Réaliser la sous-couche avant de poser un revêtement

Voici quelques notions pour le dosage de ce type de mortier : pour 35 kg de ciment, il vous faudra 100 litres de sable et entre 17 et 18 litres d’eau environ. Vous réaliserez avec ces composants 10000 litres de mortier, soit une épaisseur de 5 cm sur environ 20 m².

À lire aussi : Comment dresser une chape de ciment ?

À lire Pourquoi faire le choix d’un bâtiment en construction bas-carbone ?

Le dosage pour un scellement :

Le mortier de scellement sert notamment à assembler différents éléments en maçonnerie comme le parpaing ou la brique. Le dosage peut changer suivant la nature des blocs à assembler : mi-lourd, léger, lourd.

Par exemple, pour l’assemblage de blocs béton : 10 seaux de 12 litres de sable pour 35 kg de ciment et deux seaux de 12 litres.

Le dosage du mortier pour un enduit :

L’enduit de façade va être appliqué en trois couches :

  • La couche d’accroche : de 2 à 5 mm environ.
  • La couche de fond : jusqu’à 8 à 12 mm environ.
  • La finition : environ 5 mm.

Le dosage pour la fabrication de mortier en volume

De manière générale, le mortier se dose de la façon suivante : 4 volumes de sable pour 0.5 volume d’eau pour un volume de ciment. Le dosage peut varier sensiblement selon la nature des travaux effectués. C’est l’eau qui joue un rôle fondamental pour la bonne tenue du mortier. Privilégiez l’eau propre et pure pour doser le mortier.

Dosage Mortier
  • Save
© istock

Quelques repères pour commander les quantités nécessaires de matériaux pour obtenir un mètre cube de mortier :

  • 400 kg de ciment,
  • 1400 kg de sable.

Avec cette quantité, vous pouvez assembler 55 m² de mur, soit l’équivalent de 550 parpaings de taille standard : 20 x 20 x 50 cm.

Notre conseil : le dosage du mortier peut varier en fonction des ouvrages que vous devez réaliser, il faut donc lire attentivement les informations données par le fabricant sur l’emballage.

Il faut être vigilant sur le dosage, car celui-ci impacte directement la qualité du mortier :

Un mortier trop sec n’est pas compact, pas homogène et manque de résistance.

Un mortier trop humide est poreux et présente un retrait important lors du séchage.

L’eau doit être bien dosée car le sable contient toujours un degré d’humidité qui a des conséquences sur les proportions d’eau lors du dosage.

Les dosages selon le type de mortier

Type de mortierDosageUtilisation
Mortier de ciment1 volume de ciment + 3 volumes de sable + 0,5 volume d’eauPose de briques, de parpaings, de dalles, d’enduit
Mortier de chaux1 volume de chaux aérienne + 3 volumes de sable + 0,5 volume d’eauPose de briques, de parpaings, de dalles, d’enduit
Mortier bâtard1 volume de ciment + 2 volumes de chaux aérienne + 1 volume de sable + 0,5 volume d’eauPose de briques, de parpaings, de dalles, d’enduit
Mortier de colle1 volume de colle + 3 volumes de sable + 0,5 volume d’eauPose de carrelage, de pierre naturelle
Mortier de jointoiement1 volume de mortier de ciment + 1 volume de sable + 0,5 volume d’eauJointoiement de carrelage, de pierre naturelle
Mortier hydrofuge1 volume de ciment + 2 volumes de sable + 0,5 volume d’eau + additif hydrofugePose en zone humide
Mortier réfractaire1 volume de ciment réfractaire + 3 volumes de sable réfractaire + 0,5 volume d’eauConstruction de cheminées, de barbecues
Mortier de scellement1 volume de ciment + 2 volumes de sable + 0,5 volume d’eau + additif de durcissementScellement de parpaings, de briques, de pierres

Le bon dosage pour les mortiers :

 Sable en litreLiantEau en litreVolume en litre
Maçonnerie100Ciment 1/10m317100
Conduit cheminée90Ciment 1/10m317100
Accessoires de toiture scellés120Ciment 1/10m317120
110Chaux 1/10m317110
Chape scellée110Ciment 1/10m317110
Chape finie100Ciment 1/10m317100

Le bon dosage du béton

 Gravillon en litreSable en litreLiantEau en litreVolume en litre
Fondation8060Ciment 1/10m314/17100
Mur banché7040Ciment 1/10m314/17100
Bloc béton à bancher8050Ciment 1/10m314/17100
Poteau et mur de soutènement8050Ciment 1/10m314/17100
Dalle7040Ciment 1/10m314/17100
Chaînage et linteau7060Ciment 1/10m314/17100

Le bon dosage des enduits

Support neufSable LiantEau Surface
Gobetis70Ciment 1/10m325/3025
Corps d’enduit100Chaux 1/10m317/208
Finition120Chaux 1/10m317/2020
Support ancien    
Gobetis90Chaux 1/10m3179
Corps d’enduit120Chaux 1/10m31712
Finition140Chaux 1/10m31724

À lire aussi : Comment réparer un enduit extérieur ?

4.6/5 - (38 votes)
  • Save