Casser un mur porteur : les précautions à prendre

Afficher Masquer le sommaire

Vous avez l’impression qu’une pièce est trop sombre et trop petite, vous voulez abattre le mur entre la cuisine et l’espace à vivre ? Mais problème : le mur est porteur. De nombreuses questions se posent alors : est-ce possible de l’abattre ? Quels sont les dangers ? Comment s’y prendre ?  Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans cet article !

Le mur porteur : définition

C’est un mur qui supporte l’ensemble du poids de la maison comme la charpente, la structure des planchers, un pignon. Il est également appelé mur de refend. Il assure la stabilité de la maison. À la différence des cloisons simples, c’est un pilier qui est déterminant pour la stabilité de la construction. C’est pour cette raison qu’y toucher est une opération qui comporte de nombreux risques et qui peut avoir des effets très négatifs sur l’ensemble de l’habitation. Toute modification sur ce type de mur doit être validée par un professionnel du bâtiment, même si vous n’envisagez qu’une ouverture.

Que ce soit pour l’ouvrir ou l’abattre, avant tout, il faut analyser les plans de construction, réaliser des calculs de charge, etc.

Il est nécessaire de prendre de nombreuses précautions.

Quelles précautions quand vous touchez à un mur porteur ?

Le respect de la réglementation

Si vous avez décidé de toucher au mur de façade, il est nécessaire de réaliser une déclaration de travaux au service de l’urbanisme de la mairie.

Si c’est un mur mitoyen, vous devez faire un état des lieux contradictoire avec le voisin concerné.

Si vous vivez dans une maison individuelle et que vous souhaitez abattre un mur porteur, il est recommandé de faire établir une attestation de faisabilité, sachant que celle-ci n’est pas obligatoire.

Si vous désirez abattre ou modifier un mur porteur dans un appartement en copropriété, les démarches sont les suivantes : il faut l’autorisation de la copropriété et posséder un dossier solide, si vous désirez l’abattre, en demandant une autorisation de faisabilité, délivrée par un architecte.

La sécurité de votre chantier

Avant de scier ou d’abattre le mur porteur, il faut qu’il soit soutenu ou étayé sur toute sa longueur. Procédez par étape : d’abord une petite ouverture au milieu du mur, dès lors qu’elle est complète, posez un étai. Ensuite, procédez de même manière à droite et à gauche, en posant des étais à chaque fois. Les étais ne seront pas espacés de plus de 90 cm.

A lire aussi  Comment recouvrir un mur de parpaing ? Étapes et Enduits

Création d’une ouverture : une alternative intéressante

Si vous pouvez éviter d’abattre complètement le mur porteur et si ce n’est pas forcément obligatoire : l’alternative est de créer une ouverture.

Jusqu’à 2.50 mètres de portée, vous réalisez alors un portique constitué de deux poutrelles verticales de type IPN sur lesquelles est ensuite fixée une poutrelle horizontale. Le portique repose ensuite sur une semelle que vous avez posée au sol. Le mur à ouvrir est alors étayé pour soulager le poids.

Les poutres sont mises sous tension avant d’être rebouchées au mortier.

Faites appel à un professionnel

Il est conseillé de faire appel à un professionnel avant de se lancer dans de tels travaux qui peuvent être très lourds de conséquences. Seul un architecte peut vous protéger et vous accompagner dans ces travaux.

Soyez d’autant plus prudent que votre assurance ne prendra pas en charge les dégâts qui proviendraient des travaux ayant été réalisés sur le mur porteur. Les travaux sont en revanche couverts par la garantie décennale du professionnel qui intervient.

Comment gérer les déchets ?

Il est nécessaire de penser à cet aspect en amont des travaux. Démolir un mur occasionne de nombreux gravats, il faut donc des sacs à gravats et penser à réserver une benne pour un chantier propre et plus simple. Vous en profitez également pour faire votre demande auprès de la mairie pour stationner la benne devant chez vous. Ensuite, emmenez-les à la déchetterie.

Pensez aux protections indispensables

Installez des couvertures et des bâches pour protéger les sols ainsi que le mobilier si vous n’avez pas pu l’enlever. Calfeutrez bien les ouvertures, car la poussière est très conséquente à l’abattage d’un mur et plus encore si celui-ci est en plâtre. Équipez-vous pour vous protéger au maximum : masque, chaussures protectrices, lunettes de protection, vêtements prés du corps et confortables, mais également casque et protections d’oreilles.

Quel matériel faut-il prévoir ?

Vous aurez besoin d’un marteau, d’une scie et d’une masse. Il faudra sans doute poser des étais pour renforcer le mur ainsi que de poutres IPN pour le soutien à la verticale et à l’horizontale.

Vous allez également avoir besoin d’aide, démolir un mur porteur seul est impossible !

À lire aussi :

Partagez votre avis