Ctendance

Jardin

Toutes les astuces pour avoir un jardin sans pesticides

Kelly Wearstler

Publié le

Toutes les astuces pour avoir un jardin sans pesticides

L’hiver rude qui a été traversé n’a pas sans conséquence pour le jardin. Fort heureusement, l’arrivée des beaux jours ensoleillés est favorable à la bonne croissance des diverses plantes et fleurs, figurant dans notre espace extérieur. C’est le moment propice pour réparer les dommages causés par l’hiver dans celui-ci. Évidemment, tout cela sans utiliser de pesticides, néfastes pour les végétaux. Découvrez, dans cet article, toutes les astuces à suivre pour découvrir toutes les alternatives à cela. 

Un point clé : connaitre son sol 

L’utilisation de pesticides dans le jardin est de moins en moins en accord avec l’évolution du monde actuel. Ce temps est révolu, ce n’est plus un secret d’éliminer les ennemis végétaux, tels que les mauvaises herbes ou encore les pucerons sans ces derniers. Encore heureux, puisque les pesticides représentent un danger pour la planète, mais également pour notre santé et, plus particulièrement, celle des enfants. 

Des alternatives naturelles et écologiques existent. Pour remédier à l’utilisation de pesticides dans votre espace extérieur, il convient de bien connaitre son sol. Afin d’avoir toutes les cartes en mains, il est tout à fait possible de le faire analyser en laboratoire, dans le cas où vous n’êtes pas certain de votre analyse. Il est primordial de bien le connaitre, pour l’exploiter au maximum. 

Le fait de connaitre le type de sol que vous possédez dans votre espace extérieur vous permettra de savoir quel soin exact vous devez utiliser. Le sol peut être calcaire ou argileux, vous devez donc être vigilant quant aux soins apportés à ce dernier, qui doivent être adaptés. En effet, il peut rapidement présenter des carences s’il manque de certains nutriments. De ce fait, il ne pourra plus nourrir correctement les plantes et les fleurs. Dans le cas où vous avez effectué une analyse en laboratoire ou par vous-même, vous devez impérativement équilibrer les différents nutriments dans le sol. 

A lire aussi  Comment organiser son potager ?

Le fait de biner et sarcler régulièrement votre sol va permettre à ce dernier de l’aérer. Vous pouvez aussi le bêcher, sur une vingtaine de centimètres, avant d’enfouir les engrais. 

La macération pour un extérieur sans pesticides

Nous vous conseillons quelques techniques naturelles de macérations, constituées à base d’eau. Elles vous aideront à prendre soin de vos plantes, sans avoir recours à l’utilisation de pesticides. La première concerne la macération de fougère, contre les pucerons, les limaces ou encore les taupins. Pour ce faire, vous devez vous munir de cinq litres d’eau et de 500 g de plante. Pulvérisez cela sur toutes vos plantations, notamment celles qui sont le plus sensibles. 

Dans le cas où vous souhaitez vous attaquer aux pucerons et aux acariens, vous devez utiliser la macération de piment. Pour cela, il vous faudra : 1 litre d’eau, 2 gousses d’ail, 80 grammes de piment et une cuillère à soupe de savon noir. Votre mélange est prêt, vous pouvez maintenant le pulvériser sur vos arbustes, ou encore votre potager. Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Les plantes du jardin : un choix crucial 

Selon le type de votre sol et les conditions climatiques de l’endroit, où vous vivez, vous devez bien choisir vos plantes. Les plantes exotiques attirent nombre d’entre vous, mais elles peuvent être particulièrement sensibles aux maladies, en plus d’être difficiles à cultiver. 

Nous vous conseillons les plantes indigènes. Celles-ci sont adaptées au climat européen et sont moins sensibles aux nuisibles que les plantes exotiques. Naturellement, elles vont être résistantes, pour le moins tolérantes, à certains nuisibles et aux différentes maladies. Vous aurez l’embarras du choix, puisque de nombreuses graines traditionnelles et locales sont disponibles sur le marché ! 

A lire aussi  Jardinage : pourquoi saupoudrer vos plantes et votre jardin de sucre est une très bonne idée !

Optimisez la biodiversité

Constituant l’un de vos meilleurs alliés pour votre espace extérieur, la biodiversité joue un rôle majeur. En effet, elle est cruciale pour la nutrition de vos fleurs ainsi que pour la décomposition de la matière. En cela, il est recommandé de la favoriser dans votre jardin. 

Comme précisé précédemment, vous pouvez opter pour des espèces indigènes, que ce soit des arbres, des arbustes ou encore des plantes. Par ailleurs, laissez la nature sauvage s’exprimer dans votre espace. Veillez à garder une petite zone qui regroupe quelques herbes sauvages. Attention à retirer les plantations exotiques, qui peuvent s’avérer envahissantes. 

Avoir un jardin naturel et riche en biodiversité, c’est aussi le fait de multiplier les milieux différents. Il faut avoir des espaces secs, humides ou encore une lisière. Il est important d’organiser son jardin en fonction du lieu dans lequel on vit. Choisir des plantes adaptées à son sol et à la météo est une première assurance. Celles-ci pousseront en bonne santé et lutteront ainsi contre les maladies. Attention à ne pas les arroser l’après-midi en plein soleil. Il vaut mieux opter pour l’arrosage le soir, afin que celles-ci s’hydratent correctement, par temps humide.

Si vous avez des animaux, vous pouvez aménager des espaces non cultivés, dans lesquels ces derniers pourront se réfugier.

Partagez votre avis