Blog décoration et maison Ctendance

Plantes d’intérieur

Tillandsia : les astuces infaillibles pour cultiver la « fille de l’air » !

Les tillandsias, ou les « filles de l’air », sont des plantes fascinantes qui ont gagné en popularité ces dernières années. Mais comment la cultiver chez soi ?

Dorine Alanoix

Publié le

Le point fort des « filles de l’air » est le fait qu’elles ne nécessitent pas de substrat pour leur bon développement, d’où leur surnom. Envie d’en cultiver chez vous ? Voici un guide très simple pour embellir votre coin jardin cet hiver.

Comment planter du tillandsia ?

À l’état sauvage, le tillandsia pousse sur des surfaces rocheuses, sur les parois des arbres ou des poteaux électriques. Autrement dit, il n’a pas besoin de substrat pour sa croissance.

À lire Du gingembre au jardin ? Tout ce que vous devez savoir pour une culture réussie !

Contentez-vous de le placer sur un support, comme un bout de bois ou de la roche volcanique. Ses feuilles sont capables d’absorber l’humidité environnante pour assurer elles-mêmes leur floraison.

Vous pouvez aussi faire preuve de créativité et le laisser se développer dans des terrariums ou sur des jardinières suspendues à condition de leur assurer un éclairage suffisant (la lumière directe du soleil est à éviter, car elle leur est néfaste).

En ce qui concerne le substrat, dans le cas où vous cultivez une variété terrestre, veillez à ce qu’il soit poreux.

Certaines espèces peuvent également être plantées en pot, comme la Cyanea ou Caput-medusae. Un substrat pour orchidée leur conviendra parfaitement.

À lire Poireaux d’été : planification des semis et conseils d’entretien pour une culture réussie !

Pour ce qui est de l’emplacement, vous pouvez le mettre dans des coins ayant une haute teneur en humidité, comme la cuisine ou la salle de bain.

Veillez toutefois à ce que la température intérieure ne soit pas inférieure à 12 °C et tâchez de l’arroser quotidiennement avec une brumisation régulière pour les maintenir hydratées.

D’autres techniques d’arrosage sont par ailleurs possibles, comme le trempage pendant 20 à 30 minutes, ou l’arrosage classique. Tout dépend de la variété cultivée.

Si vous remarquez que les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes, c’est que la plante manque d’eau. Dans le cas contraire, si elles deviennent brunes ou molles, c’est que les arrosages sont trop fréquents.

À lire Ces 7 erreurs à éviter pour une culture réussie des plantes aromatiques !

Tillandsia
  • Save
Getty Images

Multiplication du tillandsia

Ces plantes aériennes produisent naturellement des rejets communément appelés « chiots » qu’ils propagent pour faire pousser de nouvelles plantes.

Ces chiots sont des mini-versions de la plante mère qui poussent à la base et qui peuvent développer d’eux-mêmes un système racinaire une fois adulte.

Évitez de couper ou de tirer le chiot jusqu’à ce qu’il se détache de lui-même pour éviter de l’endommager.

Par ailleurs, les tillandsias ne doivent presque jamais être rempotés.

À lire Patate douce : étapes clés pour en cultiver facilement chez vous !

Tillandsia en pot
  • Save
Naira Meliksetyan Deburck

Ravageurs et maladies

Les tillandsias sont relativement résistants aux attaques des ravageurs, en particulier les cochenilles qui peuvent éventuellement provoquer des ravages.

Si vous cultivez ces plantes à l’extérieur, ces ravageurs sont traités commodément par les oiseaux, mais s’il s’agit d’une culture d’intérieur, essayez de retirer manuellement les insectes des feuilles.

  • Save

Partagez votre avis