Ctendance

Jardin

Roses trémières : tout savoir sur ces plantes vivaces à planter absolument le long des murs pour embellir son extérieur !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 45

Roses trémières tout savoir sur ces plantes vivaces à planter absolument le long des murs pour embellir son extérieur !

Les roses trémières sont caractérisées par leur floraison exceptionnelle. Ces plantes vivaces sont idéales pour une déco réussie grâce à leurs belles feuilles arrondies. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ces plantes vivaces si vous souhaitez embellir votre extérieur !

Qu’est-ce qu’une rose trémière ? 

La rose trémière est une plante vivace qui connait une floraison particulièrement abondante, notamment durant l’été. Cette plante est l’alliée des massifs et des murs de jardin. Elle possède notamment de très belles fleurs blanches, roses ou pourpres.

Elle est trouvable très souvent sur les trottoirs, routes et peuvent se semer de manière très naturelle presque dans n’importe quel endroit. Leur capacité à se nicher dans n’importe quel endroit tant qu’il y a de l’espace est une de leurs forces.

Cette fleur convient parfaitement pour des jardins champêtres. Par ailleurs, elle possède des vertus médicales reconnues pour ses bienfaits. 

Planter ses roses trémières

Vous pouvez procéder à la plantation des roses trémières de septembre à mai, néanmoins en dehors des périodes de forte gelées.

Dans les régions où il fait froid ou que le climat est particulièrement humide en hiver, ou que la terre est particulièrement argileuse, il est préférable d’attendre le printemps pour procéder à leur plantation en raison de leurs racines très sensibles aux excès d’eau hivernaux. 

Ces plantes se développent en plein soleil, à l’abri des courants d’air et dans une bonne terre de jardin, de préférence drainée, voire calcaire. Les roses trémières ne craignent pas les sécheresses passagères en été.

Vous devez préparer le sol en le bêchant de manière profonde afin de pouvoir en retirer les mauvaises herbes et les cailloux tout en y incorporant du terreau et du gravier pour rendre la terre plus favorable si besoin.

Il faut également hydrater la motte de terre à nouveau avant la plantation en faisant tremper les godets dans un récipient d’eau comme un seau. 

Ensuite, creusez un trou ayant le double du volume du godet (approximativement 20 à 25 cm). Vous devez par la suite desserrer les racines des plantes si elles sont emmêlées dans la motte de terre. Il faut placer la motte pour que le dessus soit en accord avec le niveau du sol. Ensuite, il faut combler le trou, tasser doucement puis faire un arrosage afin de tasser la terre de la manière la plus naturelle possible.

Après la première année de plantation, vous verrez sa floraison. Il est déconseillé de cultiver ces plantes en pot.

Comment entretenir les roses trémières ?

Une fois que la rose trémière est en place, elle ne nécessite pratiquement pas d’entretien et puise dans le sol l’eau dont nécessaire à ses besoins. Elle peut vivre même si les conditions sont peu favorables. Pour son entretien, vous pouvez :

  • Retirer les fleurs fanées au fil du temps afin d’optimiser l’apparition d’autres fleurs
  • Couper en fin de saison les tiges pour qu’elles puissent repousser de manière naturelle en toute autonomie l’année qui suit 
  • Protéger le pied avec du paillage durant l’hiver dans les régions où il fait particulièrement froid

Par ailleurs, il faut tuteurer les roses trémières dans les régions ventées.

Les maladies des roses trémières

À l’instar de nombreuses plantes, il s’agit d’une plante qui craint des maladies, notamment la rouille : il s’agit d’un champignon donnant des taches de couleur rouille orangé sur les feuilles.

La rouille apparait notamment au printemps ainsi qu’en été quand le temps est assez humide. Ici, les feuilles se tachent, deviennent brunes et finissent par tomber. 

Il est possible de recourir à un traitement préventif comme de la bouillie bordelaise au printemps. C’est primordial pour lutter contre la maladie. Une pulvérisation de traitement destinée à lutter contre les maladies du rosier peut combattre la rouille.

Par ailleurs, cette plante peut également être attaquée par des insectes parasites, comme des pucerons. Dans ce cas, les feuilles se recroquevillent en devenant collantes. Ici, uniquement un traitement anti-pucerons pourra résoudre ce problème.

Avec quelles plantes associer les roses trémières ?

Vous pouvez associer les roses trémières à de nombreuses plantes. Elles sont notamment adaptées aux endroits exigus et jardins de petite taille, comme des clôtures ou des bordures. Il est possible de les associer à des Lavatères arbustifs, des Caryoptéris ou encore des Iris ou encore des Lavandes. 

Vous pouvez en plus couper des hampes florales des roses trémières pour former de très beaux bouquets !

Partagez votre avis