Ctendance

Jardin

Rhubarbe : tout ce que vous devez absolument savoir avant de la planter dans votre jardin

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 3

Rhubarbe tout ce que vous devez absolument savoir avant de la planter dans votre jardin

La rhubarbe est une plante vivace et attrayante avec de grandes feuilles et des tiges roses, rouges ou verdâtres qui sont souvent utilisées dans les desserts, tels que les tartes. Les tiges sont généralement cueillies au printemps, mais les plantes peuvent être recouvertes pour produire une récolte précoce de tiges blanchies à la fin de l’hiver. Le goût du légume varie en douceur selon l’âge de ces dernières. Ce légume est relativement facile à cultiver, et donne de bonnes récoltes pendant de nombreuses années.

Tout savoir sur la rhubarbe avant de la planter

La rhubarbe est originaire d’Asie, mais elle pousse également bien dans le nord de l’Europe, où le climat est relativement frais. Les feuilles ne sont pas comestibles, on les enlève donc lors de la récolte, laissant uniquement les tiges comme partie comestible de la plante. Par ailleurs, il s’agit d’une bonne source de vitamine K, de vitamine A ainsi que d’antioxydants.

Il existe une certaine confusion quant à comestibilité de ce légume. En effet, les feuilles de cette plante contiennent une forte concentration d’acide oxalique qui les rend impropres à la consommation.

De nombreux fruits et légumes contiennent de l’acide oxalique, y compris la tige de rhubarbe, cependant la quantité présente dans la feuille de cette plante peut entraîner une accumulation de cristaux d’oxalate de calcium dans les organes. Cela a pour effet potentiel de provoquer des calculs rénaux et, dans de rares cas, une insuffisance rénale. La tige de ce légume peut donc être consommée sans danger, en revanche pas les feuilles.

La tige crue de ce légume est très acide. De nombreuses personnes trouvent la saveur acidulée et les tiges coriaces et fibreuses désagréables à manger. En général, ce légume est cuit avec un édulcorant pour obtenir une saveur et une texture plus agréables. Lorsqu’elle est cuite avec du sucre, la rhubarbe se décompose et devient très molle, ce qui la rend parfaite pour les confitures, les tartes et autres desserts.

Cultiver de la rhubarbe dans son jardin

Ce légume est rarement cultivé à partir de graines ; les plantes poussent plus lentement que celles qui sont cultivées à partir de couronnes, et les plantes qui en résultent seront plus variables que les couronnes, qui sont des clones de la plante mère.

Qu’est-ce qu’une couronne de rhubarbe ?

La couronne de rhubarbe est la partie souterraine de la plante, qui se compose du rhizome et des bourgeons. Le légume prospère et grandit grâce à celle-ci, et de nouvelles plantes peuvent être propagées par division. Contrairement aux tiges rougeâtres qui en résultent, les couronnes ne sont pas comestibles. L’entretien de cette partie souterraine est essentiel pour produire de fortes récoltes.

Lors de la plantation des couronnes, le sol doit être ameubli et mélangé avec du compost ou du fumier contenant une petite quantité d’engrais riche en phosphore et en potassium

Pour de meilleurs résultats, les couronnes doivent être plantées à entre deux et cinq centimètres de profondeur. Une fois que les plantes ont germé et poussé au-dessus du sol, une couche de paillis peut être ajoutée pour retenir l’humidité et éloigner les mauvaises herbes.

Passez-moi la rhubarbe et je vous passerai le séné.

Récolter efficacement la rhubarbe

Afin que votre plante se développe correctement et dispose d’un goût agréable, quelques notions sont à considérer lorsque vous cultivez celle-ci :

  • Avec les légumes récemment plantés, évitez si possible de récolter toutes les tiges lors de la première année, car cela réduirait la qualité des plantes. 
  • L’année d’après, ne récoltez qu’une partie d’entre elles : dès lors, le plant devrait être bien établi et récolté de façon normale. 
  • Sur les plantes établies, les tiges peuvent être récoltées à partir d’avril ou mai. 

Bien que ces légumes demeurent savoureux tout au long de l’année, il est recommandé de cesser la récolte aux alentours de juin, ou à défaut de se contenter de quelques tiges une fois cette date atteinte, dans le but de ne pas affaiblir la plante.

Afin de récolter aisément, prenez la tige à la base et extirpez-la de la terre, tout en essayant de ne pas l’arracher. Ne prenez qu’un tiers des tiges de la plante, afin qu’il en reste suffisamment pour la maintenir en croissance active.

On peut obtenir des récoltes plus précoces de tiges plus douces, tendres et pâles en recouvrant les plants de rhubarbe à la fin de l’hiver, afin que celles-ci se forment dans l’obscurité.

Partagez votre avis