Blog décoration et maison Ctendance

Piscine

Remplir sa piscine sans enfreindre la règle de restriction d’eau : est-ce possible et comment faire ?

La période estivale oblige le gouvernement à mettre en place des restrictions quant à la consommation hydraulique des ménages sous forme de niveaux d’alerte. 

Amandin QG

Publié le

Mis à jour le

Remplir sa piscine sans enfreindre la règle de restriction d'eau : est-ce possible et comment faire ?

La sécheresse n’a pas épargné les sols depuis quelques années. Pour prévenir des pénuries éventuelles, chaque goutte compte. Vous devriez regarder à deux fois avant d’envisager de remplir votre piscine. Nous vous donnons nos meilleurs conseils pour pouvoir profiter de votre été les pieds dans l’eau et sans affecter davantage les dommages causés à l’environnement.

Les niveaux d’alerte : quels sont-ils ?

Les usages domestiques engendrent l’imposition de restrictions d’eau plus ou moins élevées dans certaines régions. Elles occupent différents degrés en oscillant entre divers niveaux d’alerte allant de 1 à 4. Le niveau 1 reste le niveau le plus léger. Certaines activités peuvent, par conséquent, être interdites ou restreintes.

À lire Remplir sa piscine en période de restriction d’eau : cette technique secrète va vous épater !

En termes de définition concise des activités autorisées sur l’hexagone, les niveaux d’alerte sécheresse supposent différentes privations : 

  • Le niveau 1 : demande aux ménages et aux professionnels à prendre garde à leur usage hydraulique journalier.
  • Le niveau 2 : limite les autorisations de prélèvement pour les exploitants agricoles. Le passage des véhicules au nettoyage, l’arrosage des extérieurs et toutes activités nautiques non essentielles sont prohibés à des heures précises de la journée.
  • Le niveau 3 vient appuyer plus fermement les restrictions du niveau 2.
  • Le niveau 4 suspend, dans leur totalité, toutes les ponctions hydrauliques non prioritaires, c’est-à-dire, celles qui n’appartiennent pas au secteur de la santé, de la sécurité civile, etc.

Ne pas respecter les restrictions en vigueur est passible de pénalisations.

Les répercussions encourues en cas de non-respect 

L’encontre des mesures prises par les autorités gouvernementales ne reste pas impunie. Elle peut amener à des sanctions financières et à des traques judiciaires. Le respect des limites établies pour la consommation d’eau ne doit pas être pris à la légère. 

Cela relève, en effet, de l’autorité du préfet, des agents de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques ou des Directions Départementales des Territoires. Ils gèrent la gravité à laquelle peut mener une situation d’alerte au niveau d’alerte le plus critique. L’infraction prévoit dans le Code de l’environnement, à l’article R. 216-9, une contravention s’élevant à approximativement 1 500 €. S’il y a récidive, la somme peut aller jusqu’à 3 000 €.

À lire Comment éviter de consommer trop d’eau et d’électricité avec votre piscine cet été ?

Faire une demande exceptionnelle

Il est possible d’adresser une demande de dérogation selon deux cas de figures. Le premier cas de figure intervient si vous venez de faire construire une piscine de sol et qu’elle n’a pas encore été remplie. Pour son premier remplissage, vous pouvez obtenir une dérogation auprès de la Direction Départementale des Territoires. 

Le second cas dépend du type de piscine et du niveau d’alerte en cours. Si votre piscine est de petite taille et hors-sol, le niveau 1 n’influe pas le remplissage du bassin. Il s’appliquera à compter du niveau 2 d’alerte sécheresse.

Connaître les bonnes alternatives

Il existe plusieurs alternatives intéressantes pour respecter la règle concernant la restriction de l’utilisation de l’eau. Cela vous permet également de réaliser certaines économies.

L’utilisation de l’eau de pluie et de puits

Il est envisageable de remplir votre piscine grâce à une alternative écologique et économique. Cela ne nécessite pas grand-chose. L’aménagement d’un moyen de récupération d’eau de pluie ou de filtrage de l’eau des puits est à relier à votre bassin. Cette installation devra prévoir le traitement de l’eau au préalable pour lui soustraire toute bactérie.

À lire Restrictions d’eau et Piscine : 6 gestes simples pour préserver l’eau

Tuyaux, filtration et entretien

Plusieurs tuyaux reliés à différents distributeurs d’eau permettent de répartir équitablement la consommation d’eau. Cela suppose, en parallèle, de protéger la qualité de l’eau via un entretien. En la préservant, la fréquence des remplissages sera réduite. Pour l’entretien, vous pouvez envisager le nettoyage régulier par filtres tout en équilibrant le pH et le chlore de la piscine.

Choisir le bon moment de la journée

Cela vous prévaudra de perdre de l’eau lors du remplissage. En effet, il est conseillé de venir mettre de l’eau dans votre bassin en soirée ou tôt le matin lorsque le soleil est au plus bas. En plein jour, l’eau pourrait s’évaporer.

Couvrir la piscine

Comme lors de son remplissage, l’eau est sujette aux aléas climatiques et à l’évaporation des molécules les jours de chaleur. Vous pouvez venir installer une couverture de piscine qui limitera l’évaporation et maintiendra la clarté de l’eau. Le choix peut être basique en optant pour une simple bâche, ou plus moderne avec l’installation d’un volet roulant accordant une protection optimale. Voici 6 gestes simples pour préserver l’eau de votre piscine.

L’eau seule est éternelle

À lire 3 raisons de choisir un abri de piscine

  • Save

Partagez votre avis