Blog décoration et maison Ctendance

chauffage

Quelle puissance de pompe à chaleur air eau pour 150 m² ?

Découvrez la puissance adéquate d’une pompe à chaleur air eau pour une surface de 150 m².

Kelly Wearstler

Publié le

Quelle puissance de pompe à chaleur air eau pour 150 m² ?

Il existe de nombreux systèmes de chauffage, choisir le meilleur n’est pas toujours une tâche facile. En effet, ce système doit être adapté à votre maison, mais il doit également répondre à vos besoins. Si vous avez une grande surface à chauffer, il est conseillé d’opter pour une pompe à chaleur. Pour un confort de chauffe optimal, cette PAC doit avoir une puissance adéquate : découvrez quelle puissance choisir pour votre pompe à chaleur air eau, si vous possédez une surface de 150 m².

L’importance de choisir une puissance adaptée pour votre pompe à chaleur air eau pour un 150 m² 

Avant de réaliser la pose d’une pompe à chaleur air-eau, il est essentiel de choisir la bonne puissance, pour que votre système soit efficace et optimal au quotidien.

À lire Conserver des cendres de cheminée pour entretenir votre jardin : techniques et conseils !

Pour une surface de 150 m² : quelle puissance faut-il choisir ? 

Pour chauffer une surface de 150 m², il est recommandé d’installer une PAC avec une puissance comprise entre 9 000 W et 11 000 W. En effet, il est impossible de déterminer la puissance exacte, car de nombreux facteurs vont avoir un impact sur la puissance à choisir. 

Un logement de 150 m² bien isolé dans une ville du sud ne demandera pas la même puissance de PAC qu’un logement avec beaucoup de déperditions énergétiques, situé dans une ville du Nord. Pour connaître la puissance adéquate pour votre pompe à chaleur, vous pouvez réaliser un calcul simple.

  • Save

Comment calculer la puissance nécessaire pour votre PAC ?

Avant de réaliser votre calcul, il est essentiel de connaître certaines données et valeurs concernant votre logement et votre zone géographique. Vous devez connaître : 

  • le coefficient de déperdition énergétique
  • le volume total de votre surface d’habitation
  • l’écart entre la température de référence intérieure et extérieure

Pour connaître le volume total de votre surface d’habitation en m3, il suffit de multiplier la hauteur de votre logement par la surface en m². Pour le coefficient de déperdition énergétique, il suffit de regarder le bilan énergétique de votre logement, aussi appelé le DPE, le Diagnostic de Performance Énergétique.

À lire Cognassier du japon : le guide pour cultiver cet arbuste aux fleurs colorées et aux fruits délicieux !

Le calcul à réaliser est simple : P = V x T x C. P étant la puissance de votre PAC, V le volume qu’il faudra chauffer en m3, T l’écart de température en degrés, et C le coefficient de déperdition énergétique.

Pourquoi est-il essentiel d’opter pour la bonne puissance ? 

Il est capital de choisir la bonne puissance pour de nombreuses raisons. Pour commencer, il faut savoir que la puissance va influencer le bruit et le prix de votre PAC : plus votre pompe à chaleur est puissante, plus elle sera chère et bruyante. 

De plus, en choisissant une puissance trop élevée, votre PAC sera en surconsommation, ce qui va entraver sa durabilité, tout en augmentant vos factures. Au contraire, une puissance inférieure à celle nécessaire ne va pas chauffer de façon optimale votre logement. Vous pourrez donc être amené à ajouter un système de chauffage supplémentaire, ce qui causera des frais en plus.

Quel est le fonctionnement d’une PAC air eau ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise une énergie renouvelable pour la transformer en chaleur, à l’aide d’une alimentation en électricité. Il y a trois types de pompes à chaleur : 

À lire Comment ne plus rater la culture des hortensias ?

  • la PAC air eau
  • la PAC eau eau
  • la PAC air air

La PAC air eau est le système de pompe à chaleur le plus commun. Son fonctionnement est très simple : l’appareil réalise un transfert des calories, qui sont omniprésentes dans l’air, pour les amener dans un système de chauffage à eau qui se situe directement dans votre logement.

L’appareil associe deux unités, et fonctionne avec des cycles. Ce système thermodynamique va consommer de l’électricité pour assurer son fonctionnement. C’est pour cela qu’il est important de bien calculer la puissance en fonction de votre logement, pour éviter de surconsommer cette électricité et de faire exploser vos factures d’énergie !

Comment se déroule l’installation de ce système, et quels sont les tarifs ?

Une fois que vous connaissez la puissance nécessaire pour votre pompe à chaleur air eau, il est capital de comprendre comment va se dérouler l’installation de ce système de chauffage, et le budget nécessaire pour la réaliser.

Le déroulement de l’installation d’une PAC air eau

L’installation d’une PAC n’est pas un processus complexe, et ne demande pas de gros travaux. Cette pose se déroule en plusieurs étapes. Après avoir enlevé votre ancien système de chauffage, le professionnel va installer une unité extérieure, puis une unité intérieure avant de les raccorder avec un circuit de fluide frigorigène. 

À lire Chauffage au bois : quelles sont les nouvelles obligations d’entretien imposées en 2024 ?

En 1 journée ou 2, vous pourrez profiter de votre système de chauffage flambant neuf !

Les tarifs pour installer votre appareil de chauffage

Les tarifs d’installation d’une pompe à chaleur air eau vont dépendre de la puissance de cette dernière. Le tarif final va comporter le prix des fournitures et de la pose, et peut varier entre 14 000 euros et 24 000 euros. Pour une PAC basse température adaptée à un logement de 150 m², il faut compter entre 20 000 euros et 21 000 euros.

Vous pouvez demander un devis à un professionnel pour avoir une idée générale et concrète du prix, avec les détails. Aussi, ce sera une bonne solution pour choisir le professionnel adapté.

Les différentes aides pour la pose d’une PAC

Pour encourager la transition énergétique, le gouvernement propose de nombreux dispositifs nationaux et régionaux qui vous accompagnent et vous aident financièrement dans la pose de votre PAC. Vous pouvez disposer d’un crédit d’impôt, de subventions ou de primes.

À lire Lilas au jardin : clés d’une plantation réussie et d’un entretien facile !

  • Save