Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Quand et comment tailler les céanothes : variétés et techniques

Le céanothe est un arbuste polyvalent qui peut prendre de nombreuses formes pour divers usages. Comment doit-on le tailler ?

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Quand et comment bien tailler les céanothes : variétés et techniques

Selon la variété cultivée, le céanothe peut aussi bien s’utiliser en couvre-sol qu’en palissade contre un mur ensoleillé, voire une clôture. Afin de pouvoir profiter de sa diversité visuelle, il convient de connaître les manières efficaces de le tailler. Voici donc les gestes que vous devez connaître pour donner un coup de jeune à vos céanothes.

Pourquoi tailler les céanothes ?

Travailler l’allure des céanothes en les taillant leur permet de se regrouper en grappes denses d’une teinte violette ou bleue. Cela leur permet également de se débarrasser des bois morts.

Selon la variété que vous cultivez, différentes périodes peuvent être envisagées :

À lire Tillandsia : adoptez la fille de l’air au jardin !

  • Les persistants comme Ceanothus « Skylark », thyrsiflorus repens ou Ceanothus arboreus « Trewithen Blue » sont à tailler juste après la floraison.
  • Les variétés caduques comme Ceanothus delilianus « Gloire de Versailles » ou les Ceanothus pallidus se taillent généralement en mars, mais une suppression des fleurs durant l’été peut toujours être utile.

Veillez à toujours tailler votre arbuste tous les 3 à 4 ans si vous constatez que le froid l’a endommagé, et ce, durant le début d’avril.

Le céanothe
  • Save
Le céanothe

Comment les tailler ?

Vous aurez besoin d’un sécateur, de cisailles  de taille-haie et d’un coupe-branche pour pouvoir gérer aussi bien les sujets anciens que ceux plus délicats avec des découpes nettes.

Pour une taille d’entretien, vous pouvez commencer par les extrémités des rameaux en arrondissant quelque peu la silhouette de votre arbuste pour réduire son volume si besoin.

Veillez à respecter sa forme naturelle et à éliminer les bois morts qui créent un déséquilibre.

À lire Lychnis coronaria : comment réussir sa culture dans votre jardin ?

Suivez le linéaire de vos céanothes en haie en prenant souvent du recul pour obtenir un bon rendu.

Pour ce qui est des palissées, suivez simplement leurs rameaux ligneux pour encourager le départ de branches verticales.

Pour ce qui est des vieux sujets, supprimez tous les rameaux et les branches flétries pour les persistants qui n’ont pas eu la capacité de rejeter le vieux bois.

Les espèces caduques ont l’avantage de produire de nouvelles pouces à partir de la souche, leur taille est plus sévère et vous pouvez éliminer plus de la moitié des vieilles branches en fin d’hiver et avant le redémarrage de la végétation.

À lire 5 plantes annuelles résistantes à la canicule pour un jardin fleuri en été

Quelques erreurs à éviter

Veillez à toujours désinfecter vos outils de taille et à les nettoyer à l’eau savonneuse pour éviter la prolifération de maladies fongiques.

Ne taillez pas au mauvais moment afin de ne pas compromettre la floraison de l’arbuste et de ne pas l’endommager avec le froid.

Une mauvaise technique de taille peut également mettre à mal vos sujets.

Évitez donc de tailler avec des outils non aiguisés dans le but d’éviter les déchirures ou les écorchures.

À lire Tomates et eau salée : une nouvelle irrigation pour améliorer la qualité de vos récoltes

De plus, ne coupez pas près des bourgeons ou des nouvelles pousses afin de ne pas provoquer de dégâts sur la plante.

Prenez votre temps et utilisez les bonnes techniques pour une floraison assurée.

Vous l’aurez compris, prendre soin de son céanothe ne relève pas de l’impossible, mais plutôt de la patience.

4.2/5 - (35 votes)
  • Save

Partagez votre avis