Blog décoration et maison Ctendance

Plantes d’intérieur

Plantes toxiques à la maison ? Ces plantes d’intérieur communes à absolument écarter !

Certaines plantes sont magnifiques et accueillantes, tandis que d’autres peuvent être sérieusement nocives pour la santé. Comment les différencier ?

Dorine Alanoix

Publié le

Plantes toxiques à la maison ? Ces plantes d'intérieur communes à absolument écarter !

Lorsque vous cultivez des plantes d’intérieur et que vous avez des enfants ou des animaux de compagnie un peu curieux, la situation devient tout de suite plus délicate, car certaines variétés peuvent être dangereuses. Poursuivez votre lecture afin de découvrir quelques plantes nocives à tenir à l’écart de votre domicile.

Lierre (Hedera spp)

Le lierre est souvent cultivé pour son aspect persistant qui apporte un peu de verdure aux intérieurs.

À lire Amaryllis : conseils de culture et variétés éblouissantes !

Toutefois, cette plante représente un réel danger pour la santé du fait que les saponines (qui sont contenues à l’intérieur des feuilles) peuvent provoquer de sévères troubles intestinaux en cas d’ingestion.

Notez que d’autres symptômes, comme des troubles respiratoires ou encore des réactions cutanées, font aussi partie de la liste.

Lierre
  • Save
Getty Images

Œillet de poète (Dianthus spp)

C’est une plante vivace d’une simplicité sans pareil, mais qui peut tout de même être dangereuse pour les locataires du fait qu’elle contienne des glycosides cardiaques.

En cas d’ingestion, des troubles gastro-intestinaux, ainsi que des dermatites peuvent être observées.

À lire Votre anthurium ne fleurit pas ? Conseils et techniques d’entretien pour le revitaliser !

Œillet de poète
  • Save
Getty Images Signature

Dieffenbachia (Dieffenbachia spp)

Elle est aussi connue sous le nom de « Canne de l’aveugle », qu’elle doit à ses tiges résistantes et épaisses.

De plus, elle est dotée de belles feuilles panachées et de motifs en losange qui ajoutent de la vie à n’importe quel espace.

Néanmoins, cette plante abrite une substance toxique, en l’occurrence, l’oxalate de calcium.

Ce dernier peut provoquer des rougeurs et des démangeaisons. C’est pourquoi, de nombreux experts recommandent l’usage de cette plante à des fins décoratives.

À lire Saint-Valentin : 5 plantes à offrir à votre partenaire !

Dieffenbachia
  • Save
Getty Images

Philodendron (Philodendron spp)

Bien qu’elle soit appréciée pour son élégance que pour sa facilité d’entretien, cette plante contient aussi des cristaux qui peuvent nuire à votre santé, au même titre que Dieffenbachia.

Afin d’éviter d’éventuels accidents, les experts recommandent de tenir cette plante à l’écart des jeunes enfants.

Philodendron
  • Save
Getty Images

Azalée des fleuristes (Azalea indica syn. Rhododendron indicum)

C’est une fleur très rustique qui contient malheureusement une neurotoxine redoutable, à savoir la grayanotoxine, responsable de la manifestation de nombreux symptômes, comme des vomissements et des troubles cardiaques.

Il convient donc de ne pas négliger les risques que présente cette plante.

À lire Kokedama : transformez votre intérieur avec ces jardins suspendus japonais !

Azalée des fleuristes
  • Save
Getty Images

Quelques mesures pour une maison sans plantes toxiques

Afin d’avoir une maison sans plantes nocives, il est fondamental de non seulement se renseigner sur la toxicité de ces végétaux, mais aussi de prendre quelques précautions pour protéger son foyer :

  • Placez-les hors de la portée des petits enfants, ainsi que des animaux domestiques.
  • Portez des gants ou, à défaut, des vêtements à manches longues lorsque vous manipulez ce genre de plante afin de minimiser les risques d’allergie
  • Évitez de vous toucher le visage après avoir manipulé ces plantes pour éviter d’éventuelles irritations.

Rassurez-vous, cette toxicité concerne plus fréquemment les animaux domestiques que les humains. Dans le cas où vous êtes incertains, contactez un professionnel pour vous éclairer.

  • Save

Partagez votre avis