Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Comment planter et entretenir la sauge de Jérusalem pour un panaché de couleurs au jardin

Apportant beaucoup de luminosité en plus d’avoir l’avantage d’être mellifère, la sauge de Jérusalem est une plante vigoureuse qui peut très bien se suffire à elle-même. Mais comment la planter au jardin ?

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Planter et entretenir la sauge de Jérusalem

Portant également le nom de « Phlomis », cette plante s’adapte très bien à la sécheresse en plus d’offrir de belles touffes buissonnantes qui viendront combler les recoins ternes de votre jardin. Si vous désirez apporter une avalanche de couleurs dans votre jardin à moindre effort, voici quelques conseils pour réussir sa mise en terre.

Comment planter la sauge de Jérusalem ?

Choisissez une exposition en plein soleil ou, à défaut, un recoin ombragé du moment qu’il y a suffisamment de lumière.

Ne vous inquiétez pas pour ce qui est de la nature du sol, le phlomis tolère aussi bien les sols caillouteux et calcaires que les sols riches à condition d’assurer un bon drainage.

À lire 7 grandes plantes d’intérieur pour sublimer votre maison !

Cette plante a un port assez large, veillez donc à lui laisser un peu d’espace afin qu’elle ne dérange pas vos autres plantations.

Pour ce qui est de la mise en terre elle-même, placez votre motte dans un seau d’eau afin de l’humidifier, puis creusez un trou assez large pour l’accueillir. Ajoutez, si besoin, une couche de sable ou de gravier pour faciliter la circulation de l’eau.

Il est également possible de former une butte pour y installer votre plante et de maintenir une certaine élévation qui empêchera l’eau de stagner.

Une fois que votre motte est placée, replacez de la terre tout autour avant de tasser légèrement à la main et d’arroser abondamment. La sauge de Jérusalem se passera d’arrosage une fois qu’elle se sera assez développée.

À lire Voici la liste des 6 tâches ménagères à absolument faire avant votre départ en vacances pour éviter les mauvaises surprises

Sauge de Jérusalem
  • Save
Sauge de Jérusalem

Comment diviser cette plante ?

Pour multiplier cette plante, trois options s’offrent à vous :

  • Le semis : Récoltez les graines contenues dans les fruits, puis semez-les à la surface avant de les recouvrir d’un peu de terre. Arrosez en pluie fine afin de ne pas les déplacer jusqu’à la germination, puis repiquez-les dans des pots individuels.
  • Le bouturage : Prélevez un segment de 15 cm et coupez les feuilles et les boutons floraux puis préparez un mélange de terreau et de sable. Placez votre tige dans un environnement froid et recouvrez-le de plastique pour maintenir une certaine humidité.
  • La division de touffes : Déterrez votre touffe puis séparez-la en plusieurs fragments et replantez-les ailleurs après avoir préparé votre sol.
La Sauge de Jérusalem
  • Save
La Sauge de Jérusalem

Avec quelles plantes associer les phlomis au jardin ?

Pour créer un véritable jardin méditerranéen, vous pouvez exploiter la diversité des couleurs des phlomis et les associer avec des euphorbes characias, des Stachys byzantina, Verbascum ou encore des Cistes.

Les lavandes ou les sauges sont également de solides associations puisqu’elles ne nécessitent pas d’entretien.

Vous pouvez par ailleurs exploiter le fait qu’il s’agit de sols drainants pour intégrer les phlomis à côté de vos saxifrages, vos phlox ou vos sédums.

À lire Tillandsia : adoptez la fille de l’air au jardin !

N’oubliez pas de conserver les hampes fanées durant l’hiver, car elles offrent aussi un côté décoratif et de faire attention aux attaques de cicadelles qui peuvent piquer la plante pour en prélever la sève.

Désormais, la sauge de Jérusalem n’a plus de secret pour vous. Allez-vous l’adopter au jardin ?

4.5/5 - (12 votes)
  • Save

Partagez votre avis