Piscine en autoconstruction : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Construction Piscine
Construire votre piscine vous-même est une très belle aventure… mais elle peut être parsemée d’embuches. Si elle séduit de plus en plus, c’est sans doute du fait de son coût réduit. Il faut savoir dans quel travail on s’engage avant de débuter les travaux, car ceux-ci sont conséquents et compliqués quand on n’a aucune notion dans ce domaine. Voici un panorama des avantages et des inconvénients de l’autoconstruction !

Les avantages de l’autoconstruction en matière de piscine

Construire sa piscine soi-même présente forcément bien des avantages qui font pencher la balance en faveur de ce projet. Il faut cependant être conscient des risques que vous prenez et qui peuvent avoir des conséquences importantes si vous n’êtes pas bien conseillé.

Le prix avantageux :

C’est certainement la première motivation pour se lancer dans un tel projet. Si vous avez un petit budget à consacrer à votre piscine, c’est évidemment une opportunité de pouvoir vous passer de professionnels. Il faut savoir que l’autoconstruction permet une économie conséquente. Vous pouvez diviser le prix de revient par deux ou trois. Vos efforts sont alors récompensés par les économies que vous avez réalisées.

Le prix des piscines classiques est de 16 000 euros pour la piscine coque, de 24 000 euros pour la piscine en béton et de 27 000 euros pour une piscine à panneaux. Or, il est possible de construire par soi-même une piscine similaire pour 8 000 euros, si celle-ci est en béton, soit trois fois moins cher. Il faut généralement compter entre 7 000 euros et 10 000 euros pour une piscine en béton, suivant les options que vous choisissez.

En effet, il faut tenir compte des charges et de la main-d’œuvre qui s’ajoute au prix de la piscine en elle-même. Il faut savoir que les matériaux utilisés représentent en fait une part négligeable du budget nécessaire. En économisant le coût de la main-d’œuvre, vous réalisez forcément des économies.

Une bonne connaissance de votre piscine :

Le fait de construire votre piscine induit une parfaite connaissance de celle-ci. Cela a pour effet de pouvoir pallier ensuite à tous les dysfonctionnements que celles-ci pourraient connaitre sans faire appel à un professionnel. La connaissant parfaitement, vous savez en identifier la provenance assez facilement.

Une piscine qui répond à vos attentes :

Vous pouvez opter pour le modèle de votre choix et celui qui vous ressemble vraiment. Le choix de la forme vous revient entièrement : en haricot, en L, à débordement, avec couloir de nage… vous n’avez que l’embarras du choix ! Si vous n’avez que peu de connaissances en maçonnerie, il n’est pas recommandé d’opter pour des formes trop complexes et difficiles à réaliser.

Le choix de la finition :

C’est vous et vous seul qui faites votre choix en matière de finition. Vous pouvez parfaitement choisir entre le carrelage, l’enduit ou le liner, ce n’est qu’une question d’envie.

La liberté de construction :

En construisant votre piscine vous-même, vous n’avez pas de limite dans les choix que vous faites. C’est la contrepartie positive à l’implication que vous allez mettre dans ce projet ambitieux. Il faut seulement respecter la réglementation et c’est un point crucial.

Une construction à votre rythme :

C’est vous qui êtes le seul maître de l’avancement des travaux. Vous préparez votre planning selon vos possibilités et à votre propre rythme. Il faut tout de même savoir que les travaux étant assez conséquents, il faut prévoir du temps et ne pas vouloir en profiter tout de suite.

Les piscines en kit pour gagner du temps :

Les piscines en kit sont une aide certaine quand vous avez décidé de vous lancer dans l’autoconstruction, c’est d’ailleurs l’objectif des fabricants qui les conçoivent. Elles sont peu coûteuses, disponibles dans différentes structures : coque, panneaux métalliques, bois, polystyrène. Elles sont de plus faciles à monter.

Les inconvénients de l’autoconstruction en matière de piscine

Un investissement personnel important :

Construire sa piscine est un projet qui demande énormément d’investissement en termes de temps. Il faut prévoir des délais importants et beaucoup d’énergie. Il faut compter entre 1 à 3 mois pour la réalisation de sa piscine. Tout dépend en effet du temps que vous pouvez y consacrer.

Le risque d’erreur :

C’est un paramètre très important, dont il faut vraiment tenir compte. Les erreurs que vous pouvez commettre peuvent en effet être fatales. La marge d’erreur reste très importante quand on n’est pas professionnel dans ce domaine. Et plus encore si vous n’êtes pas un bricoleur averti et si vous n’y connaissez rien en maçonnerie. Rassurez-vous, les erreurs éventuelles peuvent être corrigées, mais elles entrainent alors un surcoût important. Et puis, sachez que certaines d’entre elles peuvent compromettre votre projet, c’est le cas des erreurs sur le radier notamment. Il faut se renseigner sur les techniques de construction avant de débuter les travaux. Si vous connaissez une personne ayant construit sa piscine, n’hésitez pas à lui demander des conseils.

Un gros chantier :

Les travaux n’étant pas encadrés par des professionnels, ils vous demanderont des connaissances spécifiques dans différentes branches comme l’électricité, la maçonnerie, la construction et la plomberie. Il faudra également prendre connaissance des normes en vigueur et en tenir compte pour assurer la sécurité des baigneurs. C’est une construction qui ne tolère pas d’erreurs dans le domaine de l’électricité en particulier. Vous risquez donc de perdre du temps et la patience sera de rigueur pour obtenir une piscine parfaite et sécurisée.

Se renseigner sur les démarches à effectuer :

Prenez le temps de vous informer sur les démarches administratives que vous allez devoir faire avant même de vous lancer. Vous n’avez pas de pisciniste, alors il faut faire cette recherche par vous-même. Renseignez-vous également sur les étapes nécessaires. Il faut également prendre connaissance de la réglementation entourant ce style de construction.

Étudiez la faisabilité du projet :

Évaluez les difficultés présentées par les différents modèles et le temps nécessaire pour la construction. Les piscines à coque n’impliquent pas forcément les mêmes travaux que la piscine bétonnée. Il faut bien réfléchir aux différentes possibilités et aux contraintes que chacune d’elles présente. Par exemple, il est difficile parfois d’acheminer les matériaux nécessaires à la piscine à coque.

Le terrassement :

C’est une étape importante et qui présente quelques difficultés si vous n’êtes pas aguerri. Vous aurez besoin de matériel, mais également de temps contrairement aux professionnels qui ont l’habitude.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.