Ctendance

Jardin

Pelouse envahie de mauvaises herbes : comment la restaurer ?

Les mauvaises herbes sont le fléau du jardin... mais il est possible de s'en débarrasser pour redonner de la splendeur à celui-ci !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 16

Pelouse envahie de mauvaises herbes : comment la restaurer ?

Les mauvaises herbes rampantes dans le gazon peuvent se révéler être un véritable fléau pour tout jardinier. Pour éviter que celles-ci ne prennent le dessus sur votre pelouse, des mesures de lutte rigoureuses s’imposent. La bonne manière de procéder dépend de la capacité du jardinier à identifier le type de végétaux qui envahissent sa propriété. Il est notamment important d’identifier de manière compétente les mauvaises herbes communes du gazon pour pouvoir les détruire sans produits chimiques néfastes.

L’identification du type de plantes envahissant sa pelouse

Les mauvaises herbes rampantes dans le gazon se caractérisent par une croissance couchée avec de nombreux stolons de grande longueur. C’est à cette caractéristique que ces plantes indésirables doivent leur nom. Mais cette constatation ne suffit pas pour une lutte efficace : si vous voulez combattre ces végétaux tenaces, vous devez identifier le coupable.

La forme des feuilles est le premier élément qui révèle quelle mauvaise herbe rampante s’empare de votre pelouse. Il en va de même pour les fleurs, qui donnent des informations quant à l’identité des envahisseurs.

Notez que les espèces vivaces sont prédominantes parmi l’ensemble des mauvaises herbes envahissant les pelouses. Fatalement, elles ont tendance à infester petit à petit votre propriété si rien n’est fait pour les en empêcher. En revanche, les variétés annuelles cèdent bien plus promptement et sont facilement éliminables de votre jardin par des procédures de lutte simples.

Les mauvaises herbes sont des plantes dont nous n’avons pas encore trouvé l’utilité.

Éliminer les envahisseuses vivaces et rampantes de votre jardin

L’approche disposant du meilleur taux de succès contre les mauvaises herbes vivaces rampantes est dépendante de l’avancée de l’invasion et de la croissance. Au stade précoce, avec une présence localisée, il est judicieux de procéder différemment qu’en cas de propagation à grande échelle sur l’ensemble de la pelouse.

Désherber manuellement les plantes isolées

Extraire les mauvaises herbes du sol à la main n’a qu’un effet à court terme, car de minuscules restes de racines suffisent à faire repousser la plante. Servez-vous plutôt d’un outil vous permettant de creuser dans le but de retirer les racines de la terre. 

Suivez les stolons jusqu’à en atteindre les extrémités et retirez-les alors simplement de votre jardin. Cette méthode éprouvée demande moins d’efforts lorsque le gazon est bien humide

Si les mauvaises herbes rampantes s’étendent sur une grande surface, vous peinerez à vous en débarrasser, même avec un désherbeur. Procurez-vous un scarificateur pour lutter contre les envahisseurs végétaux qui élisent domicile dans votre jardin. Voici comment scarifier correctement pour éliminer les plantes rampantes :

  • Tondre la pelouse
  • Configurez votre scarificateur pour effectuer une taille de trois millimètres.
  • Poser l’appareil sur la pelouse et le mettre en marche
  • Effectuer la taille sur une bande, éteindre le sacrificateur et observer le résultat
  • En cas de besoin, changer la profondeur de taille aux environs de quatre ou cinq millimètres
  • Peigner le gazon envahi par les mauvaises herbes de long en large
  • Balayer le feutre de gazon enlevé avec les mauvaises herbes

Attention à ne pas jeter le gazon sur le compost, mais de l’apporter à la décharge ou à la station de compostage la plus proche Vous pouvez tondre une nouvelle fois après la scarification et le balayage. Lorsque les mauvaises herbes vivaces et rampantes sont détruites, elles laissent des espaces plus ou moins grands dans la pelouse, qu’il vous faudra alors combler.

Lutter contre les espèces annuelles rampantes du gazon

Ces espèces poussent le plus souvent sous forme de graines qui sont capables de subsister dans la terre pendant longtemps et garder leur pouvoir de germination. Souvent, les graines de ce type de plantes se nichent sous la motte de gazon dès la plantation d’une nouvelle pelouse ou se laissent porter par le vent jusqu’à votre jardin. Malheureusement, les graines sauvages pénètrent plus profondément dans le sol lorsque vous scarifiez le gazon pour lutter contre les espèces vivaces. 

La règle d’or pour la réussite de la lutte est de ne pas laisser fleurir les variétés annuelles rampantes dans le gazon. Pour accomplir ceci, il suffit de tondre la pelouse de façon hebdomadaire du printemps à l’automne : ne laissez pas passer plus de cinq à sept jours entre chaque tonte. Ce délai est assez court pour prévenir la formation des graines et la croissance de celles-ci. De plus, à la longue, vous coupez les végétaux sauvages et leur force de croissance s’affaiblit.

Partagez votre avis