Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Après le passage du mildiou voici les gestes à adopter pour rétablir votre jardin

Le mildiou compte parmi les maladies les plus redoutées par les jardiniers, particulièrement dans les cultures de potager.

Dorine Alanoix

Publié le

Après le passage du mildiou voici les gestes à adopter pour rétablir votre jardin

Causé par le Phytophthora infestans, le mildiou provoque des dégâts qui peuvent non seulement réduire les récoltes, mais aussi contaminer les futures plantations en raison de sa persistance dans les sols. Voici donc quelques conseils pour remettre votre potager en état après une attaque de mildiou.

Le mildiou : réagir avec promptitude

Les taches brunâtres sur vos cultures sont des signes avant-coureurs de la présence du mildiou, qui peuvent d’ailleurs évoluer rapidement et provoquer une dégradation accélérée de vos plantes.

Il convient de noter qu’il n’existe pas de traitement naturel efficace contre le mildiou une fois qu’il est installé sur vos cultures.

À lire Comment économiser l’eau au jardin : astuces et conseils pratiques

C’est pourquoi il faut agir vite et éliminer les feuilles atteintes afin de limiter la propagation. Ne les jetez pas au sol et ne les compostez pas, brûlez-les tout simplement.

Vous pouvez employer de la bouillie bordelaise ou du bicarbonate afin de limiter la propagation. Ne les jetez pas au sol et ne les compostez pas, brûlez-les tout simplement.

Le mildiou
  • Save
Le mildiou

Comment effectuer un bon assainissement du sol ?

Pour être sûr de réduire la recrudescence de la maladie, effectuez une rotation des cultures en plantant dans de nouvelles zones d’autres familles de légumes, en évitant les pommes de terre, les poivrons ou les aubergines. Patientez environ cinq ans avant de replanter des solanacées.

Si votre potager est trop petit pour appliquer une rotation des cultures, optez pour des variétés plus résistantes au mildiou.

À lire Comment planter et entretenir la sauge de Jérusalem pour un panaché de couleurs au jardin

Dans le cas d’une culture de tomates, tentez de les cultiver sous abri pour éviter le facteur pluie, contribuant grandement à la propagation du mildiou.

Vous pouvez aussi envisager la culture de tomates présentant des résistances à cette maladie.

Si vous optez pour ce type de culture sous serre ou sous tunnel, veillez à aérer l’endroit fréquemment pour favoriser une meilleure circulation de l’air.

Un assèchement du sol est aussi important dans le but de réduire davantage les risques d’infection.

À lire Plumbago du Cap : La fleur résistante à la sécheresse qui colore votre jardin tout l’été

L’écartement des cultures peut aussi baisser les chances que vos cultures soient compromises.

N’hésitez pas à utiliser du paillis autour de vos plantes pour limiter la propagation du mildiou et contrôlez vos arrosages afin de réduire l’humidité ambiante autour de vos plantations.

Mildiou sur les tomates
  • Save
Mildiou sur les tomates

Quelques gestes à éviter après le passage du mildiou

Une fois que vous avez débarrassé votre terrain des cultures atteintes, évitez l’usage de fongicides ou de désherbeurs thermiques pour éliminer les spores, car la chaleur dégagée n’est pas assez durable pour les détruire.

De plus, l’usage d’un fongicide peut même conduire à la disparition des mycorhizes du sol, qui sont étroitement liés à la présence d’humus contribuant à rendre les sols plus vivants.

À lire 5 variétés de plantes à bulbes pour un jardin ombragé coloré

Optez plutôt pour des engrais verts tels que la phacélie ou la moutarde pour éviter de laisser le sol nu tout en participant activement à un assainissement profond du sol.

Comme vous pouvez le voir, il est toujours possible de récupérer la qualité de son sol et de le préparer pour d’autres cultures, même après le passage du mildiou.

4.5/5 - (14 votes)
  • Save

Partagez votre avis