Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Vos plantes en péril ? La bouillie bordelaise, votre allié anti-fongicide !

Étant donné que la période hivernale est souvent synonyme de prolifération de maladies, un remède à base de cuivre pourrait être la solution : la bouillie bordelaise.

Dorine Alanoix

Publié le

La bouillie bordelaise est un traitement fongicide à base de cuivre, de chaux éteinte et d’eau qui s’avère très efficace pour prévenir de nombreuses maladies, notamment le redouté mildiou. Focus sur cette solution miracle.

La bouillie bordelaise en détails

La bouillie bordelaise est un traitement fongicide utilisé pour combattre de nombreuses maladies cryptogamiques, causées par des champignons. Sa découverte fut fortuite : les vignerons du Médoc l’utilisaient auparavant pour éloigner les voleurs de leurs vignes.

Ce traitement est à base de sulfate de cuivre, qui prend une teinte bleutée au contact de l’eau. Cependant, il est très corrosif. Dans sa forme pure, ce sulfate contient 25 % de cuivre et n’est pas adapté à une utilisation directe sur les plantes. C’est en y ajoutant de la chaux que l’on parvient à élaborer la fameuse bouillie bordelaise.

À lire Muret végétal : quelles plantes choisir et comment les entretenir ?

On la trouve aisément en grande surface, sous forme de poudre bleue à diluer avant utilisation.

Contre quelles maladies est-elle efficace ?

C’est le cuivre contenu dans la bouille qui possède un large spectre d’action sur les bactéries et les champignons. Elle permet notamment de lutter contre :

  • Le mildiou, qui touche le plus souvent la tomate.
  • La cloque du pêcher.
  • La tavelure du pommier ou du poirier.
  • La pourriture grise, qui touche les vignes et les fraisiers.
  • La moniliose des arbres fruitiers.

Notez que le cuivre peut exercer une action secondaire qui est la protection et la conservation des fruits.

Comment fonctionne la bouillie bordelaise ?

Comme tous les traitements à base de cuivre, la bouillie bordelaise agit par contact. Le cuivre demeure sur la surface des plantes sans pénétrer leur sève.

À lire Mousse blanche : comment traiter et prévenir ce danger qui menace vos plantes en juin

Son action se manifeste de deux manières :

  • Elle inhibe la germination des spores sans toutefois les détruire. C’est pourquoi il est essentiel de l’appliquer en prévention, avant l’apparition des symptômes.
  • Elle interfère avec les bactéries en entravant leur processus respiratoire et en inhibant la synthèse des protéines, réduisant ainsi considérablement leur nocivité.

Il convient de mentionner que, bien que le soufre soit presque aussi efficace que le cuivre contre les champignons, il ne l’est pas contre les bactéries.

Quand utiliser la bouillie bordelaise ?

Voici les périodes idéales pour utiliser votre bouillie.

Au potager

Il est important d’agir de façon préventive. Lorsque vous remarquez des changements météo propices à la propagation de maladies ou des premiers signes d’infection, c’est le moment d’agir.

À lire Lavatère naine : une plante qui embellira votre jardin cet été avec sa floraison

Au verger

Gardez à l’esprit que le cuivre est corrosif, donc il est interdit de l’appliquer sur les jeunes pousses, car il peut causer des nécroses. L’automne est certes le moment opportun pour agir, mais ne le faites pas trop tôt non plus afin de préserver le pollen et donc la floraison.

Comment traiter vos plantes avec cette bouillie ?

Diluez votre poudre bleue dans de l’eau et mettez-la dans un pulvérisateur en respectant les doses indiquées sur l’emballage. Si vous utilisez un agent mouillant, la dose peut être divisée par deux.

Avant de commencer le traitement, protégez-vous avec des gants et des lunettes de protection (ce n’est pas parce que c’est homologué en agriculture écologique que ce n’est pas toxique).

Procédez un jour sans pluie afin d’éviter d’avoir à appliquer un nouveau traitement. Veillez à ce que le feuillage soit sec et pulvérisez en couvrant à la fois le dessous et le dessus du feuillage.

À lire Comment cultiver l’œillet mignardise pour un jardin fleuri et parfumé ?

Terminez la pulvérisation avant que le liquide ne commence à ruisseler et renouvelez l’opération chaque deux semaines si nécessaire. À la fin de votre traitement, ne déversez pas le surplus dans le sol ni dans l’évier !

Désormais, si le mildiou menace vos cultures, vous savez comment y remédier !

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis