Ctendance

Jardin

Oiseaux dans votre jardin : six astuces naturelles et imparables pour les empêcher de manger vos fruits et vos légumes !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 1

Oiseaux dans votre jardin six astuces naturelles et imparables pour les empêcher de manger vos fruits et vos légumes !

Nous aimons tous avoir des oiseaux dans notre jardin. Les voir gazouiller et virevolter d’arbre en arbuste apporte joie et paix, et crée une atmosphère détendue. En revanche, on préférerait que ceux-ci ne s’attaquent pas à nos cultures, à savoir les fruits et les légumes de notre jardin. Fort heureusement, des solutions existent afin de protéger ses fruits et légumes de ces gloutons, avec l’avantage d’être naturelles.

Quelles sont les solutions naturelles pour protéger ses fruits et légumes des oiseaux ?

Les oiseaux, en particulier les espèces passagères, sont généralement des aides très utiles dans un potager. Ceux-ci mangent de nombreux insectes et larves, et aident à garder le jardin propre. Il faut cependant avouer qu’ils peuvent se montrer agaçants lorsqu’ils se nourrissent de nos récoltes, d’où l’utilité de les tenir éloignés de certaines zones de notre jardin.

Maintenir les volatiles à l’écart de ses arbres fruitiers

Les épouvantails traditionnels ne sont plus efficaces pour effrayer les oiseaux, de nouvelles méthodes sont désormais employées. Combinez différents types d’éventails pour accroître les effets de cette technique et changez-les souvent de lieux pour que vos amis volants ne s’habituent pas à leur présence. En effet, les volatiles sont capables de s’adapter à l’environnement si celui-ci n’est pas modifié, ce qui signifie que des répulsifs statiques auront de moins en moins d’effets sur eux. 

Commencez par attacher une paire de CD scotchés ensemble à une branche d’un arbre fruitier pour refléter la lumière et permettre aux volatiles de s’échapper. Une autre façon de faire consiste à accrocher du papier d’aluminium partout, les volatiles détestant ce son. Enfin, vous pouvez également utiliser du ruban adhésif fin en polypropylène qui émet des vibrations sonores lorsqu’il est étiré ; diversifier les effaroucheurs est la clef de la réussite.

Les oiseaux ont de plus peur des sons. Être équipé de répulsifs sonores a tendance à les tenir éloignés de vos arbres et arbustes. Soyez astucieux en combinant des objets creux capables de résonner et attachez-les avec du fil aux branches. 

L’huile de cade peut pareillement être un moyen naturel très efficace pour empêcher les volatiles d’attaquer vos fruits. Imprégnez un tissu de cette huile avant de l’attacher aux branches de vos arbres fruitiers.

Un bon arbre peut loger dix mille oiseaux.

Garder son potager en sécurité

La méthode la plus classique est l’utilisation d’un grand filet anti-oiseaux. Vous pouvez opter pour une taille plus ou moins grande selon les dimensions de votre potager. Choisissez-en un de qualité : le maillage doit être en nylon tissé solide. En effet, les filets fragiles se déchirent rapidement, ce qui n’est pas idéal. Alternativement, vous pouvez mettre en place un petit grillage et des poteaux fins pour les dissuader de se poser dans votre potager.

Notez que cette méthode nécessite des vérifications quotidiennes afin de s’assurer que les volatiles ne sont pas empêtrés dans les mailles du filet. Si vous trouvez un oiseau piégé, libérez-le dès que possible, sinon il risque tout simplement de mourir. Par ailleurs, pensez à retirer le filet après avoir effectué votre récolte, cela vous évitera de constamment devoir surveiller le contenu de celui-ci. 

L’utilisation de répulsifs naturels peut également éloigner les oiseaux de votre jardin. Le plus efficace est le répulsif au piment de Cayenne. La pulvérisation des plantes et des cultures avec cette solution peut éloigner les oiseaux.

Comment préserver l’apparition d’oiseaux dans son jardin malgré tout ?

N’oubliez pas que les volatiles ont leur place dans votre jardin : la nature y trouvera progressivement sa place et un équilibre naturel s’établira très rapidement. C’est plus compliqué pour les producteurs professionnels, car les fruits et légumes sont leurs sources de revenus. Pour les jardiniers, en revanche, quelques légumes ou quelques fruits ne sont pas un lourd tribut à payer. Les oiseaux sont des espèces très précieuses, et il peut ainsi être préférable de les laisser apparaître dans son jardin.

Pour ce faire, offrez un environnement adapté aux volatiles en vous assurant que votre jardin possède :

  • Un nid à oiseau
  • Un point d’eau
  • Des graines à oiseau

Il vous est également possible de planter une variété de plantes telles que l’aubépine, le sureau et même le houx pour augmenter la diversité de source de nourriture de votre jardin. Les volatiles auront alors moins de chances de s’en prendre à vos autres cultures par la même occasion.

Partagez votre avis