Ctendance

Jardin

Mauvaises herbes : Voici les 2 astuces à connaître pour que votre jardin profite de leurs bienfaits !

Dorine Alanoix

Publié le

Mauvaises herbes Voici les astuces à connaître pour que votre jardin profite de leurs bienfaits !

Les mauvaises herbes ne sont pas spécialement les ennemis de votre jardin ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les mauvaises herbes ont de nombreux bienfaits. Découvrez quelques astuces pour que votre jardin puisse en profiter.

Quelques astuces pour faire profiter à votre jardin des bienfaits des mauvaises herbes

Voici quelques astuces pour profiter des mauvaises herbes !

Laisser les mauvaises herbes vivre 

Le temps où on éliminait ces herbes à grands coups d’herbicides est désormais révolu ! Néanmoins, elles nécessitent d’être contrôlées. Il est toujours possible de les arracher pour ensuite les mettre au compost pendant la période des semis, pour qu’elles n’entravent pas le développement des plantes cultivées. Dès qu’elles auront grandi, elles pourront cohabiter ensemble. Consommer les mauvaises herbes est une manière de limiter leur développement.

Que faire en cas d’invasion massive de mauvaises herbes ?

Les plantes autrement nommées “adventices” peuvent devenir rapidement envahissantes, c’est notamment le cas du chardon, de la prêle, de la renoncule rampante, du liseron, de la ronce, de l’ambroisie ou encore de l’oxalis, de l’armoise et la bardane. Il est recommandé de rapidement l’éliminer si elle est présente dans votre jardin, notamment au milieu de vos cultures. Vous devez désherber votre jardin avec parcimonie, car elles sont plutôt bonnes pour la biodiversité.

Les bienfaits des mauvaises herbes

Les adventices possèdent de nombreux bienfaits malgré selon ce que l’on pourrait croire !

L’ortie

L’ortie est reminéralisante. Elle apporte notamment de l’énergie en cas d’anémie. L’ortie est riche en fer, vitamine C, magnésium. Elle contient du zinc, de la silice, du calcium et possède des vertus diurétiques.

Le plantain

Cette mauvaise herbe pousse dans les prairies et le long des chemins. Elle ressemble à une longue tige qui se finit par un épi et regroupant des petites fleurs blanches. Les feuilles possèdent beaucoup de protéines équilibrées en acide aminé, en vitamine C, en oligoéléments et en sels minéraux. Elles ont de l’allantoïne, possédant des vertus antiseptiques et de l’apigénine, ainsi qu’une molécule anti-inflammatoire. Il s’agit de feuilles possédant des vertus cicatrisantes et apaisantes.

Le coquelicot

Le coquelicot est très présent dans les champs, dans les sols remués ou à proximité des chemins. On leur reconnait grâce à ses fleurs de couleur rouge vif. Ses feuilles sont récoltées avant que la fleur fasse son éclosion.

Cette fleur a des vertus sédatives en raison de la présence de certains alcaloïdes et est très adoucissante grâce à son mucilage.

La mauve sylvestre

Aimant particulièrement les décombres, la plante aux magnifiques fleurs roses peut apporter un élément de décoration à des salades. Les vertus de la mauve sylvestre sont sa richesse en mucilage qui la rend particulièrement adoucissante. On peut l’utiliser comme un pansement naturel calmant l’inflammation, par exemple, en cas de toux sèche. On peut infuser de tisane pour les gorges irritées en ajoutant une poignée de fleurs dans de l’eau bouillante durant 10 minutes.

Le pissenlit

Reconnaissable à proximité des bords de route et des champs, cette plante très connue pour ses fleurs jaunes et ses boules blanches peut voir ses feuilles ou encore ses racines être consommées.

Ses vertus sont les suivantes : elle contient des lactones sesquiterpéniques (d’où son amertume), soulageant le foie. Il est possible de l’utiliser pour une détox du foie des polluants

L’égopode

Il s’agit d’une plante vivace qui évolue dans les bois, les jardins et les haies grâce à ses tiges longues sous-terre et formant de larges colonies. Ses feuilles sont récoltées.

L’égopode était utilisée pour réduire l’accumulation d’acide urique, comme dans la goutte. Cette plante vivace possède des vertus diurétiques.

L’alliaire

C’est une plante originale, car elle possède un goût de moutarde et une odeur d’ail. Poussant dans les haies, cette plante est très riche en nutriments et à l’instar d’autres espèces de la famille de la moutarde, elle est antiseptique, apéritive, mais aussi digestive.

Le chénopode blanc

Il s’agit d’une plante particulièrement massive ! Le chénopode blanc pousse surtout dans les friches, les jardins, les décombres ou encore les terres remuées. Un pied peut donner jusqu’à 100 000 graines et sa germination, étant rapide, permet la production de nombreuses générations qui se suivent durant la même année. Ses feuilles possèdent de la provitamine A, des sels minéraux, des protéines et de la vitamine B et C.

Partagez votre avis