Que faire dans la serre en novembre ?

Serre De Jardin
La serre est une bonne alternative pour travailler tranquillement quand les températures sont plus froides. En effet, la douceur qui y règne est plus agréable. Même si durant ce mois, la culture en serre connait un peu de répit, il vous reste tout de même un peu de travail. Voici les tâches importantes à réaliser !

Pourquoi jardiner sous serre en novembre ?

La serre demande un certain investissement, mais elle présente de nombreux atouts. Vous récoltez plus souvent et vous obtenez des cultures précoces. Vous plantez des tomates, des pommes, des pommes de terre sans attendre la saison recommandée.

Vos cultures sont protégées des maladies qui généralement se développent moins facilement. Elles sont également à l’abri des intempéries comme le vent, le gel, la pluie, la grêle… De plus, elles sont à l’abri des oiseaux, des limaces et des rongeurs. Cela vous permet d’économiser sur les insecticides.

Le jardinage à réaliser sous la serre à cette époque

Les légumes :

Durant ce mois de l’année, vous n’avez qu’à surveiller vos légumes qui sont amenés à passer l’hiver sous la serre. Il faut les aérer le plus possible. C'est le moment pour cultiver des légumes de serre froide, tels les choux de Bruxelles, les choux frisés, la mâche, ainsi que des herbes aromatiques comme le persil ou encore la ciboulette.

Les fruits :

Il n’y a que la vigne que vous cultivez en serre froide et dont vous vous occupez en cette saison.

Les plantes vivaces :

Occupez-vous de certains végétaux comme les chrysanthèmes que vous protégez en les recouvrant de papier journal. Gardez chaque espèce de manière à faire des boutures. Vous avez également la possibilité de forcer les roses de Noël. Cela signifie que vous induisez les bulbes en erreur, en les conservant dans l’obscurité et dans le froid. Ensuite, vous n’avez plus qu’à les exposer brutalement à la chaleur et à la lumière. Elles fleurissent alors comme au printemps.

Fertilisez certains arbustes ou arbres fruitiers pour activer la fructification.

Les plantes annuelles ou bisannuelles :

Elles demandent quelques soins à cette époque de l’année. Rempotez les boutures de fuchsias ou pélargonium pour les mettre en hivernage.

Les plantes grimpantes :

Elles ont juste besoin d’être pincées et taillées, si vous ne l‘avez pas déjà fait en octobre. C’est le cas pour le lierre, le chèvrefeuille, le jasmin, la passiflore, les clématites. Contrôler leur développement évite qu’elles ne deviennent envahissantes et qu’elles filtrent trop la lumière dans la serre.

Les arbustes :

Si vous vivez dans une région où l’hiver reste assez doux, vous avez la possibilité de semer des protées ou des agaves. Bouturez également les araucarias à l’ombre et dans l’eau.

Les bulbes à fleurs :

Cela concerne les plantes comme les amaryllis, les arums, le lys, le muguet ou les freesias. Vous avez du travail puisque vous pouvez les forcer, les diviser, les rempoter ou même les planter. Elles fleurissent ainsi au moment de Noël.

Les autres travaux de jardinage

Pensez à chauffer la serre juste ce qui est nécessaire pour vos plantations.

Pour préserver un peu de chaleur, la meilleure solution est de créer une sorte de tente en plastique dans un coin de la serre.

Pour isoler correctement votre serre, placez du papier bulle contre les vitres depuis l’intérieur. Cela vous permet d’économiser du chauffage et de maintenir une température appropriée.

Nettoyez vos outils et les contenants, le but est de contenir la propagation des maladies, plus rapide dans cette atmosphère confinée.

Maintenez les vitres dans un état de propreté parfait.

Aérez dès que les températures sont plus douces et que le soleil est présent.

Décompactez la terre en surface quand vous voyez qu’elle forme une croute, cela favorise l’aération du sol.

Taillez les plantes fanées pour laisser de la place aux autres.

Enlevez les systèmes d’ouverture automatique des lucarnes et rangez-les à l’abri du gel.

Il est également primordial de fermer les fenêtres pour ne prendre aucun risque en cas de vent violent.

Surveillez la présence éventuelle de pucerons, surtout au niveau des pieds de vigne. Si vous en voyez, lavez-les avec du savon noir après les avoir brossés. Inspectez vos plantes et vérifiez qu’elles n’aient pas de maladies ou qu’elles ne soient pas envahies par les parasites.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.