Oxalis : une plante d’extérieur pas envahissante !

Oxalis Trèfle
Si vous pensez les oxalis aussi « conquérants » que les trèfles, détrompez-vous. Certains, très sages, vous raviront dans les massifs et les rocailles. Zoom sur trois variétés particulièrement sympathiques !

Oxalis : On les appelle couramment trèfles…

A tort, car ce n'en sont pas ! Il est vrai que leurs feuilles se ressemblent. Et puis l'oxalis, notamment l'envahissant oxalis articulé, est au moins aussi connu que le trèfle : il donnait la météo autrefois ! Lorsque la fleur s'ouvrait dès potron-minet, c'était du beau temps pour la journée. Qu'on ne s'étonne plus d'en voir au pied des portes d'entrée des vieilles maisons !

Il en existe de multiples espèces et variétés, plus belles les unes que les autres.

Pourtant, on les utilise assez peu. Les oxalis, pas tous envahissants, ont pourtant leur place en bordure, dans les plates-bandes et rocailles ou en pot, où ils fleurissent abondamment contre un minimum de soins. Ce sont principalement des vivaces à souche bulbeuse ou rhizomateuse. Certains, comme l'Oxalis adenophylla, sont vendus avec les bulbes en automne ou à tout moment, en pot.

Plantez-les de préférence au printemps, en sol bien drainé, au soleil. En automne, après avoir supprimé le feuillage séché, déterrez les moins rustiques pour les mettre à l'abri ou couvrez-les d'une bonne couche de paillis. Remisez simplement ceux en pot et privez-les quasiment d'eau jusqu'en février.

Trois oxalis parmi les plus « sages »

Dimension / Rusticité Feuilles Fleurs Notre avis
Oxalis adenophylla Forme un coussin de 5 à 10 cm de haut. Bien rustique, le bulbe peut rester en pleine terre sans protection et supporter jusqu'à -20°c en sol drainé. Rondes, de 1 à 2 cm de long, découpées en nombreuses et étroites folioles, vert clair à reflets bleutés. Blanches, veinées de rose au centre à rose lilas sur les bords, en entonnoir. En mai-juin, à plein épanouissement, elles sont presque plates. Ce drôle de bulbe feutré peut rester en pleine terre d'une année sur l'autre afin de donner toujours plus de fleurs. Pour sols pauvres, même calcaires, mais légers.
Oxalis depressa (= O.inops) Originaire du sud de l'Afrique, il résiste pourtant jusqu'à -10 oc, voire moins s'il est protégé. Petite plante en touffe large de 20cm ou plus pour 5 cm de haut. Divisées en trois folioles, gris-veft et légèrement velues, avec des pétioles courts. Les fleurs finissent parfois par les recouvrir. Rose vif à cœur jaune, de juin à août, elles ont une forme d'entonnoir. Une fois épanouies, elles sont plus larges que les feuilles. Il se comporte très bien en pot et en rocaille. Placez-le au soleil pour qu'il fleurisse abondamment.
Oxalis triangularis ‘Aterpurpurea’ De 15 à 20 cm de haut. Bien qu'originaire d'Amérique du Sud, il a résisté au froid des derniers hivers, en situation abritée, sous un épais paillis de feuilles mortes. Divisées en trois grandes folioles mais chacune en forme de papillon. Pourpre foncé, marqué de violet au centre de chaque foliole. Petites, blanc rosé à lilas pâle, elles se succèdent de mai à août ou plus tard encore, en véranda. Elles contrastent joliment avec le feuillage. Parfait en pot mais possible en pleine terre. Si le feuillage se dessèche après la floraison, inutile de l'arroser en excès : la plante entre en dormance.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.