Comment arroser ses plantes quand il fait chaud ?

Main Verte Arroser Plantes
Dès que la canicule ou la chaleur estivale s’installe, arroser ses plantes pour les nourrir est essentiel. Il faut cependant rester prudent et savoir comment procéder pour obtenir un résultat à la hauteur de ses espérances. Pour savoir quand et comment les arroser, suivez nos conseils !

Quels sont les meilleurs moments pour arroser en cas de fortes chaleurs ?

La première règle consiste à ne jamais arroser lorsque les plantes sont en plein soleil et aux heures les plus chaudes de la journée. C’est une consigne à respecter absolument pour différentes raisons :

  • L’eau s’évapore très rapidement sous les rayons du soleil et par des températures très élevées.
  • Les gouttelettes qui se forment sur le feuillage de la plante attirent forcément les rayons du soleil et elles risquent de brûler la plante.

Arrosez votre jardin, le soir ou le matin très tôt, période où la chaleur est moins excessive et où le soleil est moins fort.

Le matin de bonne heure, les rayons du soleil sont moins puissants puisque celui-ci se réveille. Mais ce n’est pas la seule raison pour arroser à ce moment, c’est en effet également celui durant lequel l’activité chlorophyllienne démarre.

Au printemps, le gazon est arrosé de préférence le matin, cela lui évite de se gorger d’eau.

Le soir, vers 20 heures ou après, c’est également le moment idéal pour arroser, surtout durant la canicule ou les journées chaudes. Cela limite l’évaporation de l’eau et permet à l’eau de pénétrer efficacement dans le sol.

Un arrosage efficace de vos plantes sous la chaleur

La règle d’or : arrosez bien pour apporter de l’eau en abondance, mais inutile d’arroser trop souvent.

En effet, un arrosage trop fréquent risquerait de provoquer une prolifération de maladies et l’arrosage en excès contribue à appauvrir le sol. De plus, si vous arrosez trop souvent, votre jardin sera de plus en plus demandeur et il sera en demande perpétuellement, ce qui ne plaide pas en faveur des économies d’eau.

Vous disposez de deux manières pour arroser :

  • En goutte-à-goutte, et à la racine.
  • Soit en arrosage plus abondant une à deux fois par semaine.

Il faut tenir compte de la nature du sol également. Plus votre sol est lourd, plus l’arrosage doit être abondant, mais moins fréquent. Au contraire, un sol plus léger aime être arrosé en moindre quantité, mais plus souvent.

Et en cas de canicule, comment procéder ?

Durant ces journées et ces nuits très chaudes, il est préférable d’arroser au goulot plutôt qu’avec un arrosoir à pomme. Cela permet de diffuser l’eau directement au pied de la plante. Vous limitez ainsi le développement des adventices et la prolifération de limaces. De plus, vous faites des économies d’eau.

En revanche, concernant les légumes tels que les salades ou les choux et les semis, il est préférable d’opter pour un arrosage par aspersion.

Il faut également tenir compte de la qualité de l’eau pour un bon arrosage. Toutes les espèces de plantes acceptent parfaitement l’eau de ville, en revanche, avec l’eau de mare, de puits ou de rivière, les plantes se dessèchent plus facilement et le sol peut même durcir.

Le plus simple est d’installer un récupérateur d’eau de pluie. Il faut également biner le pied des plantes pour que l’eau pénètre plus facilement jusqu’aux racines.

Les plantes annuelles et certains autres végétaux sont plus gourmands en eau que les plantes vivaces, tenez-en compte lors de vos arrosages.

Protégez vos plantes du soleil trop chaud

Le plus simple est de les placer à l’ombre, c’est le cas si vous avez une terrasse ou un balcon, d’autant qu’en pot, la chaleur est plus importante. La terre de jardin joue le rôle de régulateur thermique. Placer vos plantes les plus sensibles le long d’un mur permet de les protéger.

Pailler le sol est également une bonne solution. Utilisez de la paille, des petits cailloux, de la tonte de gazon, des journaux, des écorces de pins. Vous protégez la terre des rayons du soleil direct, vous évitez les mauvaises herbes et vous conservez l’humidité naturelle du sol.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.