Ctendance

Jardin

Jardin : Zoom sur le paillage d’hiver, ses avantages et ses inconvénients !

Le paillage d'hiver est d'une grande aide pour la survie des plantes durant la saison froide. Apprenez à l'utiliser afin de protéger vos végétaux !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 1233

Jardin : Zoom sur le paillage d'hiver, ses avantages et ses inconvénients !

Dans les régions où les températures sont très froides durant l’hiver, le paillage à effectuer est différent de celui mis en place pendant la saison de croissance. En effet, nous paillons nos jardins au printemps pour supprimer les mauvaises herbes, retenir l’humidité, nourrir et réchauffer le sol. Une couche de compost ou d’amendement de sol peut être appliquée à l’automne. Cependant, la raison principale du paillage en hiver est de protéger les cultures des conditions hivernales difficiles du gel, du dégel et du vent.

Quels sont les avantages du paillage d’hiver ?

Le but principal du paillage d’hiver est de protéger le sol gelé de la chaleur du soleil. Une température constante maintient les plantes en dormance et les empêche de déclencher une nouvelle croissance pendant de courtes périodes de chaleur. Il permet également de retenir l’humidité dans le sol. Toute isolation lâche fera l’affaire, mais n’oubliez pas que vous devrez retirer le paillis au printemps pour éviter d’endommager les plantes. 

Paillis haché, paille, aiguilles de pin ou feuilles hachées : tous ces éléments peuvent facilement être enlevés ou incorporés dans la terre et en font un excellent choix. Si le sol ne gèle pas avant Noël, vous pouvez par ailleurs utiliser du paillis coupé de l’arbre de Noël. Ces branches sont attrayantes, car elles peuvent aussi aisément être retirées au printemps.

Pour un paillage sans effort, une couverture de neige peut être utilisée comme paillis. La neige est un excellent isolant et protège vos cultures. De plus, certaines plantes s’effondrent elles-mêmes et agissent comme du paillis. Par conséquent, les chrysanthèmes peuvent mieux survivre s’ils sont laissés en paix.

Le moment d’application dépend fortement de la rigueur des hivers dans votre région. Que l’objectif soit de protéger le sol de l’érosion ou d’empêcher les plantes de se dessécher pendant les hivers à faible humidité, la plupart des plantes ont besoin de protection contre les rigueurs de l’hiver

Le paillage des plantes en pleine terre ou en pots peut se faire à tout moment de l’automne. Quel que soit l’environnement de la plante, une couche de compost, de fumier ou de feuilles hachées peut être épandue pour prévenir l’érosion du sol. Ceci est particulièrement important pour les jardins qui sont en jachère, comme les potagers en hiver.

Les plantes aussi ont besoin de repos.

Les principaux désavantages du paillage d’hiver

Si l’utilisation de paillis présente incontestablement des avantages dans les bonnes circonstances, les jardiniers inexpérimentés peuvent finir par en faire un mauvais usage et nuire aux plantes qu’ils tentent de protéger. Parmi les principaux désavantages et risques, on retrouve notamment :

  • Le paillage excessif : l’ajout d’une couche trop épaisse du paillis choisi sur vos plates-bandes peut d’abord enterrer vos plantes, puis les étouffer. Restez-en à une couche de 5 à 10 centimètres pour être sûr. Si le matériau choisi est bon, ne l’utilisez qu’avec parcimonie.
  • Assèchement du sol : les paillis utilisés en trop grande quantité peuvent complètement assécher le sol sous-jacent. C’est une bonne chose pour tuer les mauvaises herbes, mais pas pour favoriser l’écoulement de l’eau jusqu’aux racines de vos plantes.
  • Le manque de lumière du soleil : comme tous les paillis empêchent la lumière du soleil de pénétrer dans le sol, cela peut être néfaste pour le processus de germination. N’utilisez donc jamais de paillis sur les lits de semis.

Ainsi, il est essentiel de bien comprendre les risques liés à ce processus et de prendre soin de ne pas commettre d’excès, qui se révèleront fatals pour vos cultures. Gardez à l’esprit que le paillage d’hiver ne dispose pas exactement des mêmes fonctions que celui effectué au printemps, c’est pourquoi vous devrez le retirer dès le changement de saison.

Partagez votre avis