Ctendance

Jardin

Jardin : quand tailler la haie ? On vous dit tout !

Tailler sa haie est une étape nécessaire qui n'est pas toujours réalisée correctement. Découvrez quand, comment et pourquoi tailler sa haie dans cet article !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 105

Jardin : quand tailler la haie ? On vous dit tout !

La taille d’une haie n’est pas ce que l’on pourrait surnommer une science, mais il existe tout de même quelques conseils et astuces qui permettent d’obtenir un résultat précis. Ces dernières portent notamment sur la méthode pour tailler ses haies, ainsi que la période la plus propice à ce processus de revitalisation de son jardin.

Quand est-il conseillé de tailler les haies de son jardin ?

La plupart des jardiniers amateurs taillent les haies de leur jardin une fois par an, aux alentours du début d’été. Pourtant, la taille des haies est un facteur de croissance important : presque toutes les plantes de haies poussent de manière plus régulière et plus dense si on les taille une première fois à la hauteur et à la largeur souhaitées dès la mi-février. 

Le début du printemps : le moment idéal pour tailler initialement sa haie

Effectuer une première taille entre mi-février et fin février dispose de certains avantages non négligeables : par exemple, les pousses ne sont pas encore vraiment en sève au début du printemps et supportent donc mieux la taille. En outre, la période de reproduction des oiseaux n’a pas encore commencé, de sorte que l’on ne risque pas de détruire les nids nouvellement installés. 

Suite à la première coupe des haies, les plantes nécessitent un petit moment afin de se régénérer et ne repoussent généralement qu’en mai. Jusqu’à ce moment-là, les haies paraissent très précises et bien entretenues pendant un long moment.

Le début d’été : rafraîchir sa haie en la taillant une seconde fois

En juin, on procède à une seconde coupe en laissant environ un tiers de la nouvelle pousse annuelle. Il n’est pas recommandé de tailler plus fortement à ce moment-là, car on priverait alors les haies de trop de substance. En revanche, les nouvelles feuilles restantes leur permettent de constituer des réserves de nutriments suffisantes pour compenser cette perte. Pour le reste de l’année, on laisse la haie pousser tranquillement avant répéter le processus en février pour qu’elle retrouve sa hauteur initiale.

Les haies taillées composées de plantes à floraison printanière comme le forsythia ou le prunier sanguin ne doivent pas être taillées en février, car il faut attendre la floraison. Une éventuelle deuxième coupe ne devrait pas avoir lieu durant l’été, puisque les arbustes ne produiraient alors plus de nouveaux boutons floraux pour l’année suivante. En règle générale, on se contente d’une taille de formation par an pour ces végétaux dans le jardin.

Une haie taillée est le sourire du jardin.

Comment effectuer la coupe de sa haie de façon adéquate ?

Évitez autant que possible d’avoir une haie bien plus étroite sur la partie inférieure que la partie supérieure : si vous la taillez trop étroite en bas, elle se fera de l’ombre. Cela arrive fréquemment, puisque les branches de la partie haute poussent naturellement plus que les branches situées vers le bas des haies. Cependant, si les feuilles inférieures n’obtiennent pas une luminosité suffisante, elles se dégarnissent lentement sur la durée. Des espèces comme le thuya et le faux cyprès ne repoussent pas à ces endroits et restent brunes. 

En revanche, si les haies sont taillées en forme de trapèze, elles ne se dégarnissent pas aussi rapidement à la base. De plus, lors de la taille, il est important d’adapter la largeur de la haie à la croissance naturelle des végétaux concernés. Ainsi, une plante comme le laurier-cerise nécessite davantage d’espace que le charme notamment.

Pour une coupe droite, une astuce simple consiste à s’orienter sur une ligne de guidage en plaçant deux piquets sur le côté de la haie et en tendant un cordeau à la hauteur souhaitée. Si vous effectuez l’opération à main levée, évitez les creux et les bosses dans la couronne en tenant votre taille-haie à l’horizontale avec les deux bras et en effectuant de légers mouvements d’oscillation avec votre dos. À l’inverse, plus vous bougez les bras, plus la forme sera irrégulière. 

Lors de la coupe des flancs, placez un côté de votre corps à côté de la haie, de manière à ce que vous regardiez en direction de l’extrémité qui n’a pas encore été coupée. L’outil doit être tenu parallèlement à la haie, les bras largement tendus, et être balayé de haut en bas en effectuant des mouvements réguliers avec les épaules.

Partagez votre avis