Ctendance

Jardin

Jardin : faut-il rentrer ses succulentes en hiver ? Suivez le guide !

Tout le monde apprécie les succulentes, mais elles ne sont pas forcément adaptées au climat hivernal. Apprenez à les protéger de façon optimale !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 5453

Jardin : faut-il rentrer ses succulentes en hiver ? Suivez le guide !

L’hivernage des plantes succulentes dans le jardin dépend de la variété de celles-ci, de l’aménagement de votre jardin et du climat. Ainsi, certains végétaux tels que les joubarbes et les sedums n’ont pas peur du gel, et peuvent donc rester à l’extérieur. Cependant, les autres succulentes peuvent avoir besoin d’être protégées du gel ou maintenues au chaud afin de passer l’hiver en toute sécurité.

Faut-il nécessairement rentrer les succulentes de son jardin en hiver ?

Il existe de nombreuses plantes succulentes tolérantes au froid, qui sont par ailleurs souvent utilisées pour recouvrir les toits de verdure. Les succulentes comme les joubarbes sont tout à fait capables d’endurer l’hiver à l’extérieur, mais toutes ne peuvent pas supporter des températures inférieures à zéro pendant plusieurs jours consécutifs.

Si la température ne diminue pas de façon trop drastique et ne descend pas en dessous de −3 °C, il n’est pas nécessaire de faire quoi que ce soit : les plantes prendront soin d’elles-mêmes. Cependant, certaines belles rosaces aux origines inconnues achetées en jardinerie n’apprécient pas forcément le froid, même à ces températures ; vous devrez alors prendre soin d’hiverner ces végétaux.

Les plantes disposant d’une résistance naturelle au froid

Le sedum réagit au froid de la même manière que la joubarbe : la plupart des sujets peuvent tolérer le froid tempéré sans aucun problème. Il s’agit ainsi d’un végétal parfait pour effectuer des décorations d’hiver naturelles. N’oubliez pas de les tailler et de les bouturer une fois le printemps de retour afin d’obtenir une multitude de sujets à rempoter.

Les echeverias tolèrent généralement une température allant dans le négatif, tant qu’elle reste raisonnable. Leur véritable ennemi en hiver est l’humidité ambiante à laquelle ils ne peuvent pas échapper. Il est conseillé d’utiliser un système de miniserre pour protéger votre collection de succulentes en hiver, ainsi que les plantes fragiles que vous pourrez ressortir au printemps. Ainsi, vous limitez l’impact du froid sur vos plantes, tout en empêchant la pluie et l’humidité de les endommager.

Les végétaux qui doivent recevoir un entretien plus soutenu

Certaines variétés, telles que les aeoniums, ont tendance à geler relativement facilement, surtout si le gel arrive tôt et que les plantes ne s’habituent pas progressivement au froid. Si votre plante est atteinte par le gel, taillez les parties affectées et prélevez une bouture sur la section saine. Si vous ne vous attaquez pas à la partie congelée, la tige finira par pourrir et fatalement conduire à la mort du végétal.

Stockez ensuite l’aeonium dans une serre ou un tunnel de jardin, ou dans le coin le plus chaud et le plus protégé de celui-ci sous un voile d’hiver. Lorsqu’il fait beau et chaud, aérez le voile d’hiver, sinon, les pucerons construiront des nids et endommageront les plantes.

Dès l’apparition de pucerons, vaporisez vos végétaux avec une solution à base d’eau et de savon noir. Lorsqu’il fait très froid, les aeoniums tolèrent très bien de rester dans un endroit sombre comme un garage ou un sous-sol pendant des semaines. Sortez la plante de temps en temps pendant la journée et donnez-lui un peu de lumière. Les feuilles tomberont un peu, mais elles repousseront au printemps.

Même la plante la plus vigoureuse ne saurait résister aux assauts les plus rudes de l’hiver.

Les astuces permettant d’assurer la survie de ses succulentes durant l’hiver

Il existe une telle quantité de succulentes différentes qu’il est impossible de toutes les connaître, ainsi que leurs besoins spécifiques. Par conséquent, il est crucial d’observer avec la plus grande attention tout signe indiquant que vos végétaux sont en mauvaise santé ou ne sont pas placés dans un environnement adapté. 

La meilleure façon de stocker de nouvelles plantes est de les garder dans des pots, des serres froides ou des tunnels et de les observer de près. Si elles jaunissent ou se sentent mal après les premiers jours de froid, vous devez les rentrer à l’intérieur

Certains plants continuent de pousser même en hiver : dans ce cas, arrosez une fois par mois en vous assurant qu’ils ne gèlent pas entre-temps. Pour plus de protection, couvrez les succulentes d’un voile d’hiver la nuit. Ce dernier doit être aéré dès que la température dépasse zéro, sinon, l’humidité s’accumulera et la plante pourrira lentement. Pour rappel, ce type de système d’hivernation a pour effet indésirable d’attirer les pucerons, c’est pourquoi vous devez être vigilant et agir vite en cas d’invasion.

Partagez votre avis