Fraisiers : L’automne arrive, voici tout ce que vous devez savoir pour planter vos fraisiers et avoir une belle récolte ! 

Afficher Masquer le sommaire

La fraise est une plante vivace qui produit de jolies fleurs, mais qui est surtout connue pour ses fruits délicieux. Celle-ci est également facile à cultiver dans les jardins, les conteneurs et les jardinières, d’autant plus qu’elle est plus petite par rapport à la plupart des plantes du potager. Les fraises sont souvent plantées lors du printemps, pourtant, c’est entre la fin de l’été et l’automne qu’il est intéressant de planter ces délicieux fruits.

Pourquoi et comment planter ses fraisiers en automne ?

Idéalement, vous souhaitez intervenir lorsque le temps est encore clément, avant que le gel ne s’installe. Ainsi, les fraises sont plantées en automne, en octobre ou novembre. Cela donnera aux jeunes fraisiers le temps de s’installer et de prendre racine avant l’hiver. Effectuer la plantation en automne permet par ailleurs d’aménager ses fraisiers plus facilement pour l’année suivante.

Dans la plupart des cas, les fraisiers peuvent être plantés et prospérer dans un grand nombre de régions de France. En effet, ces plantes poussent bien en plein soleil ou à ombre partielle. En revanche, les sols alcalins des régions montagneuses sont peu propices à la croissance de celles-ci. Elles ont également besoin d’espace pour se développer correctement, alors prévoyez un emplacement ou un bac de jardinage relativement grand.

Lorsque vous plantez des fraises dans le sol, n’enterrez pas le collet, qui est la partie enflée qui relie la racine et la tige. Les racines ne doivent pas se plier ou pointer vers le haut. Plantez les fraisiers à 35 centimètres d’intervalle. Cela vous permet de désherber plus facilement ou de placer vos pieds entre les plants lors de la récolte.

Pour planter des fraises dans des godets, n’enlevez ni les feuilles ni les racines et utilisez une petite pelle ou directement vos mains. Lors de la plantation, il est important de laisser suffisamment d’espace entre chaque plante pour que les racines se développent : la profondeur de ces dernières peut aller jusqu’à 50 centimètres.

Il est capital de laisser un écart assez grand entre les plants. Si vous utilisez un tissu de paillis perforé, creusez simplement le sol dans les trous pré-percés dans le tissu. Placez soigneusement le plant de fraisier dans un trou assez large pour éviter d’endommager les racines

A lire aussi  Jardin : toutes les astuces exploitables avec le vinaigre blanc !

Remblayez autour de la plante avec vos mains et compressez légèrement la terre. Notez qu’il est crucial que la base du semis touche légèrement la terre. Enfin, arrosez abondamment après la plantation pour que la plante démarre efficacement sa croissance.

Les fraises ne poussent pas dans chaque paroisse.

Prendre soin de ses fraisiers

Les fraises nécessitent des soins réguliers et des mesures spécifiques pour rester productives et dynamiques. Il est recommandé de changer les plants de fraisiers au bout de trois ans pour obtenir une bonne récolte. Néanmoins, il existe des variétés qui peuvent conserver une bonne productivité pendant cinq ans.

Entretenir convenablement ses plants de fraisier

La présence de mauvaises herbes concurrentes handicape la croissance des fraises. Faites des coupes fréquentes autour des plants, en faisant attention de ne pas endommager les racines. 

Afin de produire des fruits abondants, les fraises ont aussi besoin d’être arrosées très régulièrement. Attention à ne pas laisser la terre s’assécher complètement entre les arrosages. Cela ralentit la production et donne un mauvais goût aux fruits. Soyez également vigilant à ne pas mouiller les feuilles lors de l’arrosage. Sinon, des maladies indésirables apparaîtront bientôt. L’installation d’un arrosage goutte à goutte automatique est une solution optimale.

Les dangers dont il faut se méfier

L’ensemble des plantes sont pris de cible par divers insectes et maladies qui peuvent rapidement ruiner un potager. Parmi les plus grands prédateurs des fraisiers, on retrouve :

  • Le mildiou : c’est une maladie d’origine fongique qui est facilement repérable dû au flétrissement des feuilles de la plante. Supprimez les plants malades pour éviter que la maladie ne se répande.
  • La pourriture grise : similairement, ce champignon fait pourrir les feuilles. Vous pouvez tenter de retirer celles qui sont affectées, mais il est plus prudent de retirer le plant entier.
  • Les escargots et les limaces : ces petites bêtes adorent se nourrir de plantes et de leur feuillage.

En mesure de prévention, gardez de la distance entre les plants et privilégiez les solutions naturelles si vous utilisez des produits pour éloigner les escargots.

Partagez votre avis