Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Fertiliser ses plantes dès maintenant pour l’hiver : les clés d’un jardin resplendissant au printemps !

La fertilisation automnale est le meilleur moyen de préparer votre jardin à l’approche de l’hiver, le point sur cette pratique.

Dorine Alanoix

Publié le

Ne négligez pas l’importance de la fertilisation en automne. Elle apporte les nutriments nécessaires à votre sol afin de non seulement préparer les cultures printanières, mais aussi favoriser l’écosystème. Voici comment fertiliser efficacement vos plantes.

Un engrais spécifique avant l’hiver au potager ?

Un bon engrais possède un équilibre entre l’azote, le potassium et le phosphore. Si vous avez du fumier de cheval, du compost ou autres matières organiques sous la main, il est temps d’en faire usage. Afin d’apporter les nutriments nécessaires à vos plantes, voici ce que vous pouvez faire :

  • Semer des engrais verts : les engrais verts assurent un apport en azote et en potassium dont votre sol aura besoin. Plantez donc du trèfle, du seigle ou encore du sainfoin pour non seulement ressourcer votre sol, mais aussi enrichir la biodiversité. Lorsque les beaux jours reviendront, éliminez-les à l’aide d’une serpe pour planter vos cultures.
  • Un engrais maison et naturel : si vous avez mis de côté des peaux de banane, du thé en compost, du purin d’ortie, voire du marc de café, profitez-en et utilisez-les afin d’apporter les nutriments nécessaires pour assurer le bon développement de vos racines (prenez le soin de ne pas mettre de grandes quantités au risque de voir votre sol trop acide).
  • Effectuer un paillage : c’est une excellente manière de protéger vos plantes des chutes de températures durant l’hiver tout en limitant le développement de mauvaises herbes. À défaut, un simple journal ou du carton feront tout aussi bien l’affaire.

Prenez aussi soin de votre gazon !

La fertilisation commence aux environ de septembre-octobre. Pour les retardataires, munissez-vous d’un engrais équilibré type NPK 15-15-15 afin de favoriser le développement général de la pelouse.

À lire Le palissage : une méthode pour optimiser la croissance et la récolte des plantes

Vous pouvez aussi utiliser un engrais maison avec un taux élevé de potassium, mais veillez à ce que celui de l’azote reste bas au risque de voir les maladies proliférer. Pour l’arrosage, maintenez-le jusqu’à l’apparition des premières gelées, étant donné que votre gazon ne nécessitera plus aucun entretien en hiver.

Prenez soin de vos arbres et arbustes

Vos arbres méritent aussi que vous en preniez soin durant cette période. Qu’à cela ne tienne, sortez vos composts maison ainsi que vos matières organiques pour recharger les réserves de votre sol. Dans le cas où ce dernier est encore assez riche en nutriments, vous pouvez opter pour du paillis à décomposition rapide.

Pour les plantes vivaces et annuelles

C’est une étape annexe, d’ailleurs certains experts la déconseillent. Dans le cas où vous avez des variétés gourmandes, appliquez un engrais granulaire à libération lente pour protéger les racines du froid ou simplement un compost pour dynamiser le microbiote du sol.

Prendre soin de son jardin est une tâche très facile. Dans le cas où vous avez des doutes quant à l’apport en nutriments de vos plantes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel afin de profiter de son expertise et de ses conseils.

À lire 4 plantes résistantes à la sécheresse pour un jardin fleuri en été

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis