Ctendance

Jardin

Faire grossir les poireaux : voici comment faire, et surtout les dangers à éviter !

Les poireaux sont des légumes qui représentent un excellent apport en divers nutriments bénéfiques à notre santé.

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 142

Faire grossir les poireaux : voici comment faire, et surtout les dangers à éviter !

Les poireaux sont des légumes qui représentent un excellent apport en divers nutriments bénéfiques à notre santé. En effet, ceux-ci disposent de la capacité à lutter contre les infections, à faciliter la digestion et à favoriser la perte de poids. Pour exploiter ses nombreux avantages, sa culture demande cependant de la patience et des efforts, mais le jeu en vaut la chandelle.

Prendre soin de ses poireaux afin de les faire grossir plus facilement

S’il n’est pas très difficile de cultiver des poireaux, obtenir une belle récolte demande néanmoins des efforts supplémentaires. Cela passe naturellement par un bon entretien des plantes, mais également quelques étapes facultatives en temps normal, qui affectent ici fortement le rendement final de votre récolte.

Effectuer une taille et un buttage des plants

Cette astuce est très simple à réaliser, mais reste néanmoins cruciale afin d’accroître le rendement de vos plantations. Coupez simplement une partie du légume et placez-le à la base de celui-ci. Cette procédure est très efficace et présente plusieurs avantages :

  • Les légumes poussent davantage parce qu’ils produisent plus de sève, entraînant une augmentation de la taille. 
  • Cela limite les chances que la teigne apparaisse dans vos cultures.
  • Les parties coupées se décomposent et enrichissent le sol.  

Additionnellement, vous pouvez effectuer un buttage qui consiste à rassembler de la terre au niveau du pied, et à le rendre plus blanc en le privant de lumière. Cette technique est essentielle pour la culture de ces légumes, car si elle n’affecte pas directement la largeur, elle modifie la taille du pied. Sachez également que ce processus présente l’avantage de protéger les plantes de la sécheresse. 

En règle générale, trois buttages par récolte donnent des résultats satisfaisants. Pour les débutants, il est conseillé d’utiliser des butoirs, ceux-ci sont pensés pour ne pas endommager les racines.

Le poireau est un légume qui n’a pas besoin de grosses quantités d’eau, en revanche soyez régulier quant aux dates d’arrosage. Arroser trop peu ou trop abondamment la plante revient à handicaper sa croissance, et peut entraîner la mort pure et simple de celle-ci. La fréquence de l’arrosage dépend principalement de la nature du sol et du climat ambiant. 

Si vous remarquez que les feuilles se fanent, n’ayez pas peur d’avoir la main un peu plus lourde sur l’arrosage. Cependant, veuillez noter que l’approvisionnement en eau est inutile en hiver.

La tête du poireau est blanche, mais la tige n’en est pas moins verte.

Fertiliser le sol afin de produire des poireaux plus volumineux

Le poireau est un grand amateur de diverses matières organiques : par conséquent, il est  recommandé de bien fertiliser le sol pour optimiser la culture. N’ayez pas peur d’enrichir avec du compost à l’automne, car ce processus fournit l’humus qui est requis pour former les multiples micro-organismes et les minéraux. Ces derniers sont essentiels au bon développement des poireaux.

Gardez à l’esprit que les poireaux sont réputés pour disposer de besoins conséquents en azote. Pour répondre à ceux-ci, la majorité des jardiniers emploient communément divers engrais naturels issus de cornes broyées. Cet engrais présente un intérêt non négligeable, car il ne contient aucun produit chimique dans sa composition. Vous pouvez l’étaler un peu avant l’hiver, et comptez environ 50 grammes par mètre carré pour cela. Étalez-le dans un sol humide et enterrez-le par la même occasion. Faites attention à ne pas trop en mettre, au risque de favoriser l’apparition de maladies, telles que la rouille. 

De plus, afin de limiter l’apparition de champignons comme l’alternariose, ces légumes doivent assidûment être traités avec du purin d’ortie. Ce traitement naturel se compose en général d’un kilo d’ortie pour dix litres d’eau, et prend environ deux semaines à se préparer, il est donc nécessaire de vous y prendre à l’avance.

Les dangers à absolument éviter lorsqu’on veut faire grossir ses poireaux

La principale menace pouvant empêcher le poireau de grossir est un ravageur terrifiant connu sous le nom de teigne. Dans les zones infestées par cet insecte, la culture est difficile, voire totalement impossible. Les attaques de ces ravageurs se caractérisent par des galeries traversant les feuilles de la plante : cela crée également de nombreux petits trous sous celles-ci. 

Pour résoudre ce problème, vous devez effectuer une transplantation précoce de vos plants et mettre en place un filet anti-insectes. Si vous remarquez la présence de cette peste, vous pouvez aussi pulvériser de l’insecticide une fois tous les dix jours environ.

Partagez votre avis