Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Est-il possible de forer un puits soi-même ? Pourquoi et comment le faire ?

Creuser un puits dans son jardin est le moyen d’obtenir de l’eau gratuite, mais alors, comment s’y prendre ? 

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Est-il possible de forer un puits soi-même ? Pourquoi et comment le faire ?

Oui, forer un puits dans son jardin est possible, et peut être une solution pratique pour accéder à une source d’eau souterraine. Il se peut, en effet, que de l’eau de pluie repose sous votre pelouse ! Que ce soit pour arroser votre jardin, alimenter une petite exploitation agricole ou simplement pour des besoins domestiques, avoir un puits chez vous peut vous offrir une source d’eau économique et durable. Mais, pour ce faire, quelles autorisations, quels prérequis, quel matériel ? On vous explique tout.

Pourquoi creuser son propre puits ?

Il existe de nombreux avantages à creuser son propre puits dans son jardin.Avec le dérèglement climatique, les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents et longs.
L’eau devient alors une denrée rare, coûteuse, mais pas de bonne qualité pour autant.

À lire Comment bien choisir son spa de jardin ? 

  • Save


Disposer de sa propre source, c’est réduire ses consommations d’eau courante, et donc réaliser des économies tout en réduisant son empreinte environnementale. Elle vous assure donc une totale autonomie en cas de restrictions, voire de pénuries.

Cette installation vous laisse libre de disposer de cette eau comme bon vous semble sans être régis par de potentielles limitations imposées. 

Quels prérequis ?

Comment creuser un puits dans son jardin ? Avant d’entamer tous travaux, sachez que plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour ne pas vous retrouver face à une mauvaise surprise : 

  • Le type de sol et sa qualité :  faites réaliser une étude géologique préalable pour vous assurer que le projet est viable.
  • L’équipement nécessaire :  un outillage particulier sera nécessaire pour procéder au forage d’un puits, assurez-vous donc d’être en mesure de vous procurer le matériel.
  • Le coût :  qu’il s’agisse de l’expertise, du matériel, ou des éventuelles autorisations, le forage d’un puits à un prix, et bien que ce dernier sera rapidement rentabilisé, il est important de prendre ces dépenses en considération.

Quelles obligations légales ? 

En effet, forer un puits dans son jardin n’est pas un acte anodin, pour le faire en toute légalité, mais également en sécurité, plusieurs démarches sont à suivre

À lire Comment choisir un store banne ?

  • Déclarer les travaux au moins un mois avant leurs débuts auprès de la mairie
  • Déclarer le projet auprès des exploitants de réseaux souterrains
  • Déposer une déclaration préalable auprès de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) si le puits doit faire plus de 10 mètres
  • Déclarer les travaux réalisés et joindre le résultat des analyses de l’eau de votre puits au plus tard un mois après les travaux

Une fois que tout est en ordre, vous êtes fin prêt à débuter les travaux.

Pour commencer, réalisez un pré-trou

À l’aide d’une pelle ou d’une tarière (un outil en forme de spirale permettant de percer le sol ou d’autres matériaux), creusez un pré-trou d’environ 30 cm de profondeur.

Poursuivez votre forage à l’aide d’une tarière

Si vous ne l’aviez pas encore utilisée, c’est l’heure de vous équiper de la tarière

  • Prévoyez aussi plusieurs rallonges, aussi appelées manchons, pour vous assurer d’être en mesure de creuser aussi profond que vous le souhaitez.
  • Ajoutez une rallonge chaque fois nécessaire, en prenant soin de sortir la tarière du trou à chaque fois de manière à faire remonter la terre superflue. 
  • Lorsque vous atteindrez de la terre très humide, ou même gorgée d’eau, cessez de creuser. 

Procédez à un pré-tubage

Choisissez un tuyau de 140 à 180 mm de diamètre et installez-le dans votre puits pour éviter l’effondrement de ses parois. Continuez à creuser à l’intérieur de votre pré-tubage.

Mettez en place votre tubage définitif

Installez ensuite le tuyau définitif, de 3 mm minimum d’épaisseur, qui devra être bouché hermétiquement au fond.Votre tubage devra être muni d’une crépine, pour laisser passer l’eau tout en retenant les différentes impuretés du sol.

Mais, pour atteindre le fond du puits, il vous faudra fixer plusieurs tubes entre eux.
Pour ce faire, utilisez une colle adaptée et veillez à ce que l’adhérence soit bonne, puis laissez sécher en respectant le délai préconisé. 

Ajoutez un mélange filtrant et remblayez

Faites passer un mélange de sable et de graviers entre votre tube temporaire et votre tube définitif, ce substrat permettra de filtrer votre eau.

À lire Auchan : jardin de petite taille ? Cet abri de jardin sera parfait pour protéger vos outils durant l’hiver


Profitez-en pour ôter minutieusement le pré-tubage, puis terminez par reboucher l’espace restant avec de la terre. 

Installez une pompe immergée

Il ne vous reste plus qu’à vous munir d’une pompe immergée et à la faire descendre au fond de votre puits pour profiter de l’eau souterraine !


Choisissez bien sa taille pour qu’elle puisse traverser le tubage et le puits sans encombre.

Avec un peu de préparation, forer son propre puits est plus accessible qu’il semblerait, de quoi réaliser de belles économies tout en faisant un geste pour la planète grâce à cet aménagement extérieur.

À lire Auchan : aménagez un espace pour protéger vos voitures grâce à ce carport en ce moment à prix cassé

 On ne creuse pas un puits avec une aiguille

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis