Blog décoration et maison Ctendance

chauffage

Attention ! CES 5 erreurs à éviter avec votre chauffage à pellets !

Le chauffage au bois ou à pellets gagne de plus en plus en popularité dans les foyers français. Cependant, pour garantir une utilisation optimale de ce mode de chauffage, il est impératif d'adopter certains gestes.

Amandin QG

Publié le

Tous ceux qui possèdent des pellets ou du bois stocké à des fins de chauffage doivent éviter certaines erreurs qui peuvent compromettre sérieusement leur efficacité et leur durabilité. Voici quelques erreurs courantes à éviter afin de maximiser l’efficacité de votre chauffage au bois.

Passer des commandes excessives

La tentation de commander une grande quantité de bois dans le but d’anticiper les fluctuations est risquée. En plus du risque de gaspillage financier, une surcommande peut compromettre la qualité de votre stockage, surtout dans des conditions inadéquates.

À lire Quel est le prix des pellets en cette troisième semaine de février 2024 ?

Les granulés de bois, par exemple, sont très sensibles à l’humidité et peuvent se détériorer très rapidement en cas de négligence. De plus, une surcommande généralisée peut entraîner une augmentation des prix à long terme et éventuellement des pénuries.

Ne pas anticiper la commande de pellets

Contrairement à la surcommande, retarder vos commandes jusqu’à la dernière minute est aussi une grave erreur. À l’approche de la période hivernale, cette procrastination peut coûter cher ; la demande augmente, ce qui induit une diminution de l’offre et la hausse des prix.

Les mauvaises conditions de stockage

La qualité du stockage est garante de la durabilité et de l’efficacité du bois de chauffage. Assurez-vous de conserver vos pellets ou votre bois dans un environnement suffisamment sec, bien ventilé et à l’abri de l’humidité.

Bien que les granulés n’aient pas de date d’expiration à proprement parler, leur qualité peut être altérée par le climat et un stockage inadéquat. Investir dans un silo à pellets de haute qualité peut aider à leur conserver une conservation optimale sur plusieurs saisons.

À lire Produire ses propres pellets de bois : un investissement rentable pour votre chauffage ?

Le fait d’ignorer qu’il existe d’autres alternatives de chauffage

Il ne faut pas ignorer les alternatives plus écologiques, telles que les « agro-pellets ». Ils représentent une option moins coûteuse que les granules dont la production est généralement petite et locale, néanmoins tout aussi intéressante. Parmi ces agro-pellets, on trouve :

  • Les pellets de chanvre.
  • Les granulés de lin.
  • Les pellets à base de noyaux d’olive, marc de café, feuilles mortes ou résidus d’élagage.
  • Les granulés fabriqués à partir de résidus de palettes.

Bien évidemment, cette liste est non exhaustive, mais elle offre une opportunité de voir ce que peuvent offrir les pellets issus du recyclage de matières organiques. Seul bémol, il est nécessaire de trouver les producteurs locaux qui commercialisent ces agro-pellets.

L’entretien des équipements est essentiel !

Il est important de procéder à un entretien de son poêle ou de sa cheminée au moins une fois par an. Un appareil mal utilisé pollue davantage et chauffe moins efficacement. Ainsi, il faut ramoner sa cheminée et procéder à un nettoyage rigoureux des poêles afin de retirer les cendres et de garder la vitre propre.

En évitant ces erreurs communes, vous pouvez optimiser l’efficacité de votre système de chauffage au bois.

À lire Quel est le prix des pellets en cette quatrième semaine de janvier 2024 ?

  • Save

Partagez votre avis