Ctendance

Energie

Compteur Linky : hausse des prix d’énergie, coupures de courant, compteur bridé… On vous dit tout !

Amandin QG

Publié le

Lu 65

Compteur Linky hausse des prix d'énergie, coupures de courant, compteur bridé... On vous dit tout !

La crise de l’énergie ne cesse de prendre de l’ampleur, ce qui ne cesse d’inquiéter les foyers français. À l’approche de l’hiver, nombreuses sont les personnes à se questionner sur des potentielles hausses d’énergie ou encore des coupures de courant pour répondre à cette crise énergétique. Découvrez dans cet article ce qu’il en est pour les détenteurs d’un compteur Linky.

Va-t-il vraiment y avoir des coupures d’énergie durant cet hiver ?

Le Gouvernement et le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE n’ont pas écarté les chances que des coupures d’énergie localisées et courtes (d’une durée inférieure à deux heures) puissent survenir si c’est nécessaire, et notamment en cas de grande vague de froid.

Excepté des bâtiments prioritaires tels que des hôpitaux ou encore des cliniques, tout le territoire serait concerné par le plan de coupure. En effet, différents endroits en France ont donc des chances d’avoir des coupures temporaires, en fonction des besoins énergétiques du réseau et des zones où les vagues de froid circulent.

Cependant, ces deux acteurs ont recommandé des mesures préventives afin d’éviter de potentielles coupures d’électricité

  • Redémarrer des réacteurs nucléaires d’EDF qui sont arrêtés (26 sur 56) durant la saison hivernale. Ceci pourrait relancer la production d’électricité nationale durant une période difficile
  • Diminuer la tension du réseau électrique de 5%, afin d’économiser une certaine quantité produite par plusieurs réacteurs. Par ailleurs, seuls les abonnés constateront cette diminution à travers des ampoules avec une faible luminosité ainsi que des plaques de cuisson moins chaudes, par exemple
  • Effectuer des coupures dans un premier lieu chez les plus grosses entreprises ou sites industriels en échange d’une indemnisation
  • Inciter les Français à adopter des éco-gestes pour favoriser les économies d’énergie
  • Recourir à l’application Ecowatt conçu par RTE afin de faire le suivi en temps réel de l’état de la consommation d’électricité en France afin d’être alerté dès qu’il faut faire le nécessaire pour économiser de l’énergie dans son ménage

Les coupures du courant sont-elles récurrentes pour les détenteurs d’un compteur Linky ?

Ce sujet a fait le buzz sur les réseaux sociaux : il semblerait que les détenteurs de compteurs Linky perdraient automatiquement en puissance, ce qui engendrerait même des coupures d’électricité. Néanmoins, il faut apporter quelques précisions à ce sujet.

Il existe un plan de coupure, qui est destiné à concerner l’ensemble du territoire français, excepté les sites prioritaires. Le compteur n’entre pas en compte ici, car que vous soyez en possession d’un compteur Linky ou d’un compteur classique, vous serez exposés aux mêmes risques de coupures d’énergie, en fonction des besoins en énergie du réseau ou encore des vagues de froid.

D’après le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis, quant à la réduction de puissance, l’éventualité d’en venir à devoir adopter cette mesure est bel et bien présente

Cependant, cela ne sera mis en application seulement en cas de factures impayées et sur demande du fournisseur d’électricité.

Peu importe votre compteur, Enedis ne pourra donc pas couper l’électricité ou effectuer des bridages ciblés pour d’autres cas de figure.

Faut-il s’attendre à une hausse des prix de l’énergie ?

Quelques mois auparavant, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire précisait que le prix du bouclier tarifaire, très élevé (il s’agit d’un montant à hauteur de 6 milliards d’euros pour le prix du gel du gaz entre octobre 2021 et octobre 2022, ainsi qu’une prolongation du bouclier tarifaire en 2023, dont le coût est estimé à environ 16 milliards d’euros), n’affecterait pas les factures d’électricité des consommateurs. En effet, ce sont EDF et l’état qui devraient prendre ces coûts en charge.

Néanmoins, après la conférence de presse tenue par la première ministre Elisabeth Borne le mercredi 14 septembre, il a été annoncé par le gouvernement une hausse de 25 euros par mois et par foyer pour la facture de gaz au lieu de 200 euros pour 2023. Il a également été annoncé une hausse de 20 euros par mois et par foyer pour la facture d’électricité, à la place de 180 euros.

Il s’agit donc des conséquences de la hausse des tarifs de l’énergie restreinte à 15% dès janvier 2023 pour le gaz et dès février 2023 pour l’électricité.

 

 

Partagez votre avis