Ctendance

Jardin

Jardin : Comment protéger correctement ses plantes du mildiou ?

Dorine Alanoix

Publié le

Mis à jour le

Lu 4

Comment protéger correctement ses plantes du mildiou

Une maladie sur vos plantes est très vite arrivée, que ce soit le mildiou, l’oïdium, la rouille ou encore l’anthracnose, il est important de les traiter au plus vite. Dans un premier temps, avant de vouloir les traiter, vous devez savoir les repérer. Nous vous expliquerons donc comment déceler cette maladie, comment l’éviter et surtout comment la traiter. Ce n’est pas une maladie très compliquée à traiter, mais vous devez vite réagir si vous ne voulez pas que vos plantes meurent.

Comment les plantes attrapent-elles le mildiou ?

C’est l’un des véritables fléaux des jardiniers, le mildiou apparaît quand il veut sur toutes vos plantations. Considéré comme un champignon, le mildiou partage les caractéristiques d’une algue, mais également d’un champignon. C’est un type de micro-organisme qui est appelé oomycète et qui survit même pendant l’hiver. Ce dernier déploie des sortes de filaments sur vos plantes et se multiplie en pénétrant les tissus. Il a causé, en 1845, la célèbre famine irlandaise, liée à la crise des pommes de terre.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par 🐞Coccinelles et Vers de terre🧑🏼‍🌾👩🏼‍🌾 (@coccinellesetversdeterre)

Lorsque l’on parle de mildiou, on regroupe plusieurs parasites qui ont les mêmes effets. On compte en moyenne un type de mildiou par espèces touchées. Cette maladie est favorisée lorsque les temps sont chauds et que l’humidité fait son apparition. Il est donc plus probable que votre potager soit touché en été lorsqu’il y a de l’orage.

Le mildiou touche un grand nombre de plantes et voici une petite liste :

  • la pomme de terre, la tomate, l’oignon et l’échalote
  • l’artichaut, les choux, la laitue, la vigne, l’aubergine, les rosiers, le tabac…

Comment repère-t-on le mildiou

Plusieurs signes indiquent que l’une de vos plantations a attrapé le mildiou. Dans un premier temps, examinez-les et vous le remarquerez directement. Ces dernières auront des taches brunes ou jaunâtres au niveau de leurs feuilles. Vous le remarquerez directement, car elles n’auront pas l’air en bonne santé. Ces tâches prendront l’apparence d’un duvet blanc.

Si vous n’agissez pas rapidement, les feuilles vont commencer à pourrir et les taches, quant à elles, vont se propager sur toute la surface de la plante. Votre fruit ou légume va donc moisir et ce dernier va dégager une odeur assez particulière. Lorsque vous apercevrez les feuilles tachées, vous devrez alors rapidement agir pour ne pas qu’elles se propagent et qu’elles pourrissent toute votre plante.

Les astuces pour protéger vos plantes du mildiou

Le mildiou apparaît sans prévenir lorsque le temps est humide, nous vous donnons donc quelques conseils pour éviter son apparition et pour le soigner s’il a déjà contaminé vos plantes.

Comment éviter son apparition

Le mildiou est un parasite qui reste dans le sol, vous pourrez donc réaliser une rotation des cultures tous les un ou deux ans. Vous y placerez des plantes de sensibilité différentes au mildiou. La rotation des cultures est une pratique agronomique qui consiste à alterner différentes cultures dans votre potager sur la même parcelle. 

Pour éviter que la pluie n’y tombe lorsqu’il fait beau, vous pouvez installer une serre au-dessus de votre potager. Cette dernière empêchera ainsi la création d’humidité sur vos plantations. Il existe plusieurs types de serres qui vous permettront à la fois de protéger vos plantations, mais également de conserver l’aération.

Le fait d’écarter vos plantations peut leur permettre de retarder le processus de contamination. En effet, elles seront plus éloignées les unes des autres et mettront alors plus de temps à se contaminer entre elles.Arroser les pieds et non les feuilles vous permettra également d’éviter la contamination de vos plantes. En effet, la feuille est la première partie de la plante à être contaminée. Si vous les arrosez et qu’il fait chaud, cela pourrait créer de l’humidité.

Il vaut mieux prendre des précautions pour rester en bonne santé que de devoir soigner une maladie.

Comment le traiter

Si vos plantes sont contaminées, il existe plusieurs techniques pour éviter que ces dernières meurent. Dans un premier temps, avant de réaliser n’importe quel mélange, vous devrez couper toutes les parties infectées et vous en débarrasser. Veillez bien à jeter les feuilles contaminées. En effet, si vous les laissez sur le sol, elles pourraient contaminer d’autres plantes.

Voici nos traitements les plus efficaces pour résoudre cette contamination. Vous pouvez réaliser une solution à base de bicarbonate de soude et d’eau. Vous devrez utiliser deux cuillères à soupe par litre d’eau et vous pouvez y ajouter du savon noir. Ce mélange pourra être appliqué en prévention, mais également lors des premiers signes. Vous pouvez également utiliser de la bouillie bordelaise, cependant celle-ci n’est pas toujours appréciée par nos amis les jardiniers.

Partagez votre avis