Les caractéristiques d’un plafond PVC

Plafond Pvc
Le faux plafond peut être créé en bois, en placo, mais également en PVC, c’est celui qui présente le plus d’atouts : il est fonctionnel, étanche, esthétique et résistant. C’est une excellente solution quand vous cherchez à avoir un plafond imperméable. Voici ses caractéristiques.

Les différents types de plafonds en PVC

Il existe trois types de plafonds PVC : le faux plafond tendu, les lames de PVC et le plafond en lambris.

Le faux plafond tendu : c’est en fait une toile thermoplastique, parfois antibactérienne, antiacarienne et ininflammable.

Le plafond en lambris de PVC : il présente une grande résistance à l’humidité et il est facilement intégrable à de nombreux intérieurs.

Le plafond en lames PVC : il est facile à poser et convient à toutes les pièces de la maison.

Les qualités présentées par le PVC

Le PVC possède de nombreuses qualités :

  • Il est très résistant et ne se déforme pas.
  • Sa teinte blanche est parfaite pour apporter de la luminosité à la pièce.
  • Il supporte parfaitement l’humidité et il est imputrescible.
  • Il est présent sur le marché en différentes dimensions et il se pose très facilement sans raccords.
  • Il est facile à manipuler et à transporter du fait de sa légèreté.
  • Il ne demande que peu d’entretien, les taches se nettoient simplement avec une éponge et de l’eau.
  • C’est un isolant de qualité.

Les avantages du plafond en PVC

Ce style de plafond apporte un côté très contemporain à votre pièce. Il est esthétique et fonctionnel et en particulier, il offre la possibilité de masquer les fils électriques, d’installer des luminaires et d’intégrer les éléments d’isolation. Vous disposez d’un grand choix de plafond en PVC dans les trois catégories que nous avons cité précédemment que ce soit en termes de dimensions ou de coloris.

Tous les styles de plafonds en PVC présentent une grande facilité d’entretien et une étanchéité efficace.

Il peut être adopté dans toutes les pièces de la maison en le choisissant avec soin. On met ainsi le plafond à lambris PVC dans les pièces humides tandis que le plafond tendu est parfait pour les espaces les plus spacieux.

L’esthétique : si le faux plafond en PVC est actuellement en plein essor, c’est parce qu’il apporte une véritable plus-value esthétique à la pièce. On aime particulièrement son aspect brillant et ses différentes variantes en termes de coloris.

L’installation : pour l’installer, vous n’avez aucune difficulté particulière à redouter, car c’est un système facile à mettre en place. Il suffit de visser et de clouer le lambris PVC sur des rails métalliques, cela prend très peu de temps.

L’isolation : il vous offre une bonne qualité d’isolation que ce soit au niveau phonique et thermique. Il est parfait pour atténuer les bruits sans avoir forcément un gros budget.

La résistance : étant très résistant à l’humidité et dans le temps, votre faux plafond restera en parfait état durant de nombreuses années.

L’entretien : comme il est non poreux et lisse, le PVC est facile à entretenir. Vous pouvez employer des produits nettoyants classiques.

La personnalisation : le PVC est simple à personnaliser, vous pouvez le peindre dans la teinte de votre choix pour l’harmoniser à votre déco. Vous n’avez pas à le refaire, puisqu’il suffit de le repeindre pour changer son aspect rapidement.

Plafond Pvc Pose
© istock

Ses inconvénients :

La sécurité : le PVC étant une matière issue de la pétrochimie, elle est très inflammable. Les normes françaises interdisent de ce fait qu’elle soit placée à moins de 60 cm d’une source de chaleur. Sous l’effet de la chaleur, elle pourrait fondre ou prendre feu et dans le cadre d’un incendie, il sera le premier à brûler. Il faut absolument l’éviter à la cuisine ou dans une pièce qui possède une cheminée classique. Pour éviter ce problème, il est nécessaire d’opter pour un faux plafond tendu qui est traité anti-feu.

Le prix : il est assez coûteux bien que moins cher que d’autres types de faux plafond. Si vous choisissez du PVC de très bonne qualité, le coût est élevé.

La pose en elle-même et le prix

Pour un plafond tendu, la technique consiste à l’étendre tel un vélum. Il faut dans ce cas faire appel à un professionnel qui sait parfaitement la maîtriser et qui possède le générateur à air chaud et les accroches lisses nécessaires. L’achat et la pose de ce type de plafond affichent un coût qui est d’environ 100 euros du m². C’est une méthode qui peut être adoptée quand vous avez un plafond réellement très abîmé. En effet, il durera longtemps et restera facile à laver.

Le plafond en lambris PVC est assez simple à poser puisque les lambris s’emboîtent tout simplement. Ils peuvent également avoir une dimension parfaitement conforme à votre plafond. La pose dépend de certaines caractéristiques du plafond. Si celui-ci est parfaitement lisse et droit, vous pouvez le coller à la colle néoprène. En revanche dans le cas contraire, il faudra d’abord poser des tasseaux.

Dans le cas du plafond en lames de PVC, il faut mettre une armature pour accrocher les lames, surtout si votre plafond est irrégulier et s’il est situé dans une pièce sujette à l’humidité comme la salle de bain. C’est le moins coûteux, son prix est situé entre 30 et 50 euros par lames, pose comprise.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.