Bien utiliser une défonceuse : guide complet

Defonceuse Bricolage
Souvent étiquetée comme machine «pro», la défonceuse se révèle en fait un formidable outil de création pour les bricoleurs. Tirant parti de la grande variété des fraises disponibles, elle permet d’effectuer toutes sortes de travaux de moulurage, feuillurage, rainurage… ou d’assemblage.

Outil multifonctions, la défonceuse permet de réaliser, pour un investissement somme toute modeste, des opérations de menuiserie qui nécessitent habituellement un assortiment complet d'outils à main. La plage des puissances offertes s'échelonne de 400 à 1800 W.

Defonceuse En Marche

Les grosses défonceuses (au-dessus de 1200 W) acceptent des fraises de grand diamètre : elles sont à réserver aux travaux de gros-œuvre. Légers et maniables, les modèles de moyenne puissance (700 à 1200 W) bénéficient de la plus large gamme de fraises et d'accessoires. Ils répondent ainsi à la plupart des besoins du bricoleur. Ceux de faible puissance (400 à 600 W) sont encore plus maniables à la volée, mais leurs capacités réduites les cantonnent à de petits usinages.

Le fonctionnement de la défonceuse

Le bloc-moteur entraîne à très grande vitesse (jusqu'à 28 000 tours/mn) un arbre central équipé d'un mandrin porte-outil. Deux colonnes ou « coulisses », montées sur un socle appelé «table», supportent cette motorisation et permettent le réglage en hauteur de l'outil au moyen d'une butée de profondeur.

Pour faciliter les déplacements, une semelle en matière synthétique est vissée sous la table. On peut aussi fixer sur cette dernière des guides de formes différentes adaptés aux opérations de moulurage, rainurage, découpe en rond ou copiage suivant des gabarits. Le maintien et les déplacements de la machine se font à l'aide de poignées, le plus souvent latérales au bloc-moteur.

Le montage des fraises

N'employez que des fraises dont le diamètre de queue soit adapté à la capacité du mandrin. Après avoir vérifié qu'elle passe librement dans la lumière de la semelle, montez la fraise dans la pince conique, logée dans l'extrémité creuse de l'arbre-moteur. Ensuite, serrez bien le gros écrou qui comprime le tout.

Fraises Defonceuses
Il existe un grand nombre de modèles de fraises pour défonceuses.

Soumise à une grande vitesse de rotation, la fraise subit des efforts latéraux importants pendant les déplacements de la machine. Afin de réduire sa flexibilité et de limiter les ondulations qui en résultent à la surface du bois, rentrez au maximum la queue de la fraise dans la pince.

Les réglages

Une défonceuse s'utilise à plein régime pour la plupart des usinages. Mais si votre machine possède un variateur électronique, réduisez la vitesse dès que le diamètre de la fraise dépasse 30 mm.

Travaillez également à vitesse modérée pour réaliser des moulures aux profils compliqués. Enfin, sélectionnez la vitesse en fonction des matériaux à usiner : elle doit être réduite pour les plastiques et les métaux tendres comme l'aluminium, intermédiaire pour les bois tendres, rapide pour les durs.

Regler Profondeur Fraisage
Réglage fraisage © Système D

La fraise montée dans le porte-outil, réglez la profondeur de coupe. Pour ce faire, amenez-la au contact de la pièce, en évitant de l'enfoncer dans le bois, puis ajustez l'écart de la tige de butée par rapport au barillet (avec la vis micrométrique ou une cale d'épaisseur). Munie de points réglables (ici un espalier), le barillet pivote pour effectuer des passes de dégrossissage et de finition sans aucune modification.

La plongée

Exercez une pression régulière sur les deux poignées pour faire plonger le bloc- moteur sur ses coulisses, et amorcer le façonnage sans heurts. Le blocage vertical s'opère, selon les modèles, au moyen d'un levier indépendant ou en vissant l'une des poignées latérales. Dans ce dernier cas, serrez bien à fond la poignée ; il ne faudrait pas qu'elle se desserre en cours d'usinage...

En fin de travail, relâchez doucement la pression pour que les ressorts de rappel remontent sans à- coup le bloc-moteur.

La profondeur de coupe

Une tige réglable, située sur le carter du bloc-moteur, permet de contrôler sa descente en finissant sa course sur une butée revolver fixée sur la table. Cette butée est pourvue d'un barillet à trois vis réglables (système le plus courant) ou bien d'un espalier, permettant d'effectuer le travail en plusieurs passes. Toutefois, excepté pour les modèles dotés d'un réglage micrométrique, la précision de ces dispositifs laisse souvent à désirer...

Pour être sûr de votre réglage, faites plonger la machine, moteur arrêté, jus- qu'à ce que la fraise vienne au contact de la pièce à usiner. En maintenant la défonceuse dans cette position, desserrez la tige, et soulevez-la pour placer entre elle et la butée la plus basse du barillet une cale équivalant à la profondeur de coupe (la queue d'un foret, par exemple, si vous creusez de I à 10 mm). Serrez la tige de butée avant de libérer le bloc-moteur et de retirer la cale : la plongée de l'outil correspondra exactement à l'épaisseur de celle-ci.

La prise en main

prise en main Defonceuse

Commencez par fixer soigneusement la pièce à usiner sur l'établi. Si elle est de petite taille, n'utilisez pas de serre-joints qui risqueraient de gêner l'évolution de la machine. Pour la maintenir en place, servez-vous plutôt d'adhésif double-face ou d'un tapis antidérapant. Vérifiez enfin que le cordon d'alimentation ait un dégagement suffisant.

Bien calé sur vos pieds, tenez fermement la défonceuse à deux mains et, après avoir mis en route, faites plonger la fraise : le démarrage du moteur provoque toujours un sursaut. Adaptez l'avance manuelle de la machine à la dureté du matériau, sans jamais forcer pour ne pas brûler le bois ou abîmer les fraises. Le contrôle de la stabilité demande un peu d'attention.

Au besoin, fixez une cale parallèlement à la pièce, pour supporter la partie de la semelle en porte-à-faux.

L'usinage

Qu'il s'agisse de tailler une rainure ou de façonner une moulure, le sens d'usinage reste le même. Travaillez de sorte que l'avance se fasse dans la direction opposée au sens de rotation de la fraise, en poussant la machine pour contrer l'effort de coupe. Dans le sens contraire, la fraise « avalerait » le bois et pourrait vous entraîner dangereusement.

En résumé, si vous moulurez les bords extérieurs d'une planche, travaillez dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Si vous feuillurez à l'intérieur d'un cadre, travaillez dans le sens des aiguilles d'une montre.

Le guidage

Pour travailler à la volée, utilisez de préférence des fraises pilotées par un téton ou une bague avec roulement à billes. Elles vous permettent de suivre les contours d'une pièce chantournée, ainsi que les chants rectilignes sans recourir à un guidage latéral.

Rail Guidage Defonceuse
Il existe certains modèles pourvu d'un rail de guidage

Le façonnage en plein bois ou en bordure avec des fraises non pilotées nécessite le guidage de la machine. En bordure, pour s'opposer à l'effort de coupe, montez le guide parallèle à droite de la semelle dans le sens de l'usinage, afin de le plaquer sur le chant. En fin d'usinage, pour ne pas dévier, ralentissez l'avance et plaquez bien le guide sur l'arrière.

Pour rainurer en plein bois, prenez appui sur une règle ou un tasseau que vous fixerez cette fois-ci à gauche de la machine. Travaillez en poussant, en appuyant autant que possible le bord arrondi de la semelle sur la règle : avec un seul point de contact, les déplacements sont plus faciles et précis. Accessoire précieux, le rail de guidage en alu profilé et à semelle antidérapante, vous permet de travailler en plein bois sans avoir à le fixer.

Avec ou sans guidage ?

En dehors des différences de formes, les fraises se distinguent par l'absence ou par la présence d'un accessoire de guidage, téton ou roulement, pour les piloter le long du chant à usiner.

Mesurant de 6 à 12,7 mm, les diamètres des queues influent sur leur rigidité et sur la qualité de coupe.

En poste fixe

La défonceuse peut aussi s'installer en stationnaire, à l'envers sous une table de fraisage. Vous pouvez alors l'utiliser à la façon d'une toupie avec des fraises de grand diamètre (pour l'usinage de plates-bandes par exemple), de réaliser des petites moulures en série ou d'autres travaux de ce type. Lors du montage sur la table, essayez de dévisser la semelle pour gagner un peu de profondeur de travail.

Sur certaines défonceuses, le bloc-moteur est amovible et peut s'utiliser comme une petite meuleuse. Son collet, au diamètre normalisé de 43 mm, permet aussi de la monter sur un support de perçage et de la transformer en «fraiseuse verticale».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.