Comment faire une saignée dans un mur ?

Saignées Dans Mur
Pour encastrer les gaines électriques ou les conduites d’eau, il est utile de réaliser des saignées. Vous faites ainsi disparaitre tous les câbles, peu esthétiques, dans  le mur. Le plus simple dans ce cas est d’utiliser une rainureuse qui facilite grandement ce type d’opération. Une saignée est une rigole qui permet d’amener les câbles ou les tuyaux d’un point à un autre. Quand elle est bien réalisée, elle est invisible. Voici quelques conseils pour faire de belles saignées !

Quand peut-on opter pour une saignée ?

En électricité, la saignée est une option qui permet de cacher les câbles et les fils électriques disgracieux quand ils courent sur les murs. Il faut savoir que les câbles électriques sont obligatoirement glissés dans une gaine normalisée en plastique. Ce sont les normes de sécurité qui l’exigent. Ensuite, vous disposez de deux choix : soit vous les fixez le long du mur et des plinthes, soit vous les encastrez, et c’est là que la saignée est nécessaire.

Les saignées sont souvent réalisées lors de la construction cependant, il est possible d’en faire si vous avez décidé de changer votre système électrique, dans le cadre d’une rénovation. Vous vous attelez alors à refaire des saignées dans le mur, si c’est possible bien sûr.

Cela vous offre la possibilité d’ajouter de nouvelles prises ou des interrupteurs et d’amener l’électricité à des endroits de la pièce où elle n’est pas encore présente. La difficulté à réaliser une saignée dépend essentiellement du matériau du mur concerné.

À lire également : Comment cacher les fils électriques au mur ?

Recommandations et conseils avant de débuter le chantier

Il faut commencer par couper l’électricité grâce à l’alimentation générale du compteur principal. C’est très important dès lors que vous travaillez sur l’électricité.

Il faut également, et c’est primordial, consulter les dernières normes en matière d’électricité ou de circuits d’eau suivant les travaux nécessitant la réalisation de saignées.

Utilisez un détecteur de métaux, il vous permet de repérer les conduites d’eau et les câbles électriques qui sont déjà dans le mur avant de percer.

Prenez le temps de préserver le mobilier, le sol, les portes et la déco de la poussière, avec des bâches ou autres protections.

Quand vous avez terminé, passez l’aspirateur très soigneusement. Il faut un appareil spécial gravats et poussières. En effet, les microparticules de plâtre peuvent endommager les modèles classiques.

Il faut être vigilant pour ne pas fragiliser les cloisons et les murs. Un espace d’au moins 20 cm entre l’angle du mur et la saignée est nécessaire. Une saignée verticale ne sera jamais élevée sur plus de 1.20 mètre et elle ne sera jamais abaissée à plus de 80 cm du plafond. Il ne peut y avoir de saignée au-dessus de la porte. L’espace entre deux saignées sera au moins de 1.50 mètre.

Les saignées sont effectuées à la verticale ou à l’horizontale, mais jamais en diagonale.

Il est impératif de vérifier que tout fonctionne parfaitement avant l’étape du rebouchage.

Une fois que la saignée est réalisée, il faut nettoyer les poussières à l’intérieur avec une brosse ou une balayette avant de mettre les câbles ou les conduits. Ensuite il faudra la reboucher. Passez une éponge humide, cela augmente l’adhérence du plâtre de rebouchage.

Une fois que tout est bien sec, il ne reste plus qu’à poncer la surface avec un papier de verre à grains fins. Vous pouvez alors repeindre et la saignée sera invisible.

Saignée Mur
© istock

Le matériel nécessaire

  • Un niveau à bulle
  • Un mètre et un crayon
  • Une grande règle de maçon
  • Une perceuse
  • Une rainureuse ou une meuleuse d’angle avec disque diamanté
  • Un marteau et une massette
  • Une balayette
  • Une scie cloche
  • Un ciseau de maçon ou un burin
  • Une truelle, truelle berthelet et truelle langue de chat
  • Un récipient
  • Masque, lunettes, combinaison et gants de protection
  • Pointes
  • Plâtre à prise rapide
  • Boites d’encastrement à sceller et gaines précâblées spécialement dédiées à l’encastrement
  • Tuyaux gainés et sorties d’eau murales

Les différentes étapes

  • Pose des bâches de protection et préparation du matériel
  • Traçage des repères de l’emplacement des saignées
  • Perçage des trous pour les boitiers d’encastrement
  • Réalisation de la saignée à la rainureuse
  • Terminer les trous d’encastrement avec le ciseau de maçon
  • Enlever la poussière dans la saignée
  • Préparer le plâtre dans l’auge
  • Sceller les boitiers d’encastrement avec des pointes mises en biais
  • Refermer les saignées avec le plâtre et poser les couvercles des boitiers
  • Lisser la surface et retirer l’excédent de plâtre à la truelle
  • Passer aux finitions

Cas particulier : la cloison en placoplâtre

Pour faire passer les fils dans une cloison en placoplâtre : la meilleure solution est de creuser deux trous d’entrée et de sortie et de passer la gaine derrière la cloison. Vous allégez votre travail et vous avez besoin de moins de matériel. Il faut pour réaliser ce travail facilement avoir un capot de goulotte. Vous avez également la possibilité de passer les fils avec un fil souple et plombé ou un tire-fil.

Voici les différentes étapes :

  • Commencez par percer les trous avec une scie cloche.
  • Coupez la longueur de capot de goulotte nécessaire. Vous prendrez la distance entre les deux trous et vous ajoutez quelques millimètres.
  • Insérez le capot de goulotte dans le trou supérieur et ensuite, faites-le glisser jusqu’au trou inférieur.
  • Fixez le câble électrique avec du scotch d’électricien au capot de goulotte.
  • Attrapez le capot de goulotte avec une pince en passant par le trou inférieur.
  • Sortez-le ensuite de manière à voir l’extrémité du câble.

Le mur en béton

Faire une saignée dans un mur en béton est un travail très délicat. D’ailleurs peu de professionnels acceptent d’effectuer cette tâche. Si jamais les saignées s’étalent sur toute la longueur, elles sont source de problème parfois. Il n’est pas possible de réaliser des saignées horizontales qui fragiliseraient toute l’armature.

Avant de vous lancer, demandez un conseil à un professionnel chevronné ! Pour des murs de cette nature, il est préférable d’opter pour des caches avec une gaine extérieure.

À lire aussi : Comment reboucher un trou dans un mur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.