Aide à la pompe à chaleur : à quoi avez-vous droit ?

Afficher Masquer le sommaire

Le gouvernement met en place certaines aides qui permettent de remplacer vos anciens systèmes de production d’énergie, par des équipements plus efficaces et moins polluants pour la planète. Dans cet article nous allons vous présenter les différentes aides à la pompe à chaleur

Pourquoi installer une pompe à chaleur chez vous ?

C’est un système qui permet de faire un transfert d’énergie entre deux milieux. Par leur mode d’action, il en existe plusieurs en fonction de la caractérisation.

Pour bien comprendre le système auxiliaire d’une pompe à chaleur, il est nécessaire de distinguer le type de pompe à chaleur qui vous intéresse.

Pourquoi installer une pompe à chaleur chez vous

Nous allons vous présenter les différentes pompes :

Pompe à air chaud : par convection forcée (soufflage d’air chaud dans l’habitation), elle capte l’énergie de l’air qu’il y a dehors et la recrée à l’intérieur.

Tous les produits de pompe à air chaud ont un coefficient différent moyen compris entre 2 et 2,5. La pompe à air chaud est donc moins performante.

À ce titre, elle se soucie peu des aides financières qui font la promotion des produits les plus efficaces. Si vous souhaitez plus d’informations, il est important d’appeler un spécialiste qui pourra vous aider dans vos choix.

Pompe à chaleur air/eau : selon un réseau de chauffage central (qui permet de faire fonctionner le plancher chauffant et les radiateurs à eau), on restitue l’air de l’intérieur via celui de l’extérieur.

Les émetteurs thermiques fonctionnant à des températures plus basses, cette pompe à chaleur est plus efficace, avec un COP moyen compris entre 2,5 et 3. Rapprochez-vous d’un professionnel dans ce domaine pour savoir quelle pompe correspond à vos besoins.

C’est un réel avantage, car vous faites des économies. Sur le long terme, il y a un vrai avantage malgré son installation un peu coûteuse. Son système de fonctionnement favorise une très grande réduction du montant de toutes vos factures, ce sont de réelles économies.

C’est aussi un produit très fonctionnel parce que selon le modèle que vous avez décidé d’acheter, il peut y avoir deux fonctions différentes.

Il est possible de sustenter un circuit d’eau pour vos sanitaires et bien sûr d’alimenter votre chauffage de votre logement. Il est facile de l’adapter dans une maison en rénovation ou en construction.

A lire aussi  Le destratificateur d'air : le guide complet

Un avantage qui n’est pas négligeable, c’est sa protection envers l’environnement, cela possède un côté très écologique pour la planète. De plus, on utilise des éléments naturels pour ce type de système comme l’air, le sol et l’eau.

La planète s’abîme très rapidement, donc cela devient assez urgent de trouver des solutions qui pourraient ralentir ce phénomène.

Quelles sont les aides de l’État pour une pompe à chaleur ?

Quelles sont les aides de l'État pour une pompe à chaleur

Il existe un dispositif qui s’appelle Ma Prime Rénov’ (MPR) qui permet de remplacer le crédit d’impôt sur la transition écologique. Elle a été créée pour vous inciter à rénover votre maison pour une meilleure performance énergétique.

Ces aides ont été créées pour les ménages aux revenus modestes mais il est important de mettre cela en place pour tout le monde, car la planète se réchauffe vite et chacun doit faire des efforts.

En plus de cette subvention, vous pouvez également demander :

  • Prime CEE
  • Une réduction de taxe
  • Chèque énergie
  • et quelques subventions locales.

Petit conseil pour réduire encore plus votre score, vous pouvez aussi combiner cet appareil avec d’autres appareils.

Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de ce bonus, il y a plusieurs facteurs à considérer :

  • Le premier est votre logement. Votre maison doit avoir une ancienneté de 15 ans et elle doit être votre principale résidence.
  • La deuxième chose est la pompe à chaleur. Cette aide concerne toutes les pompes à chaleur (même air-air). En revanche, l’équipement doit permettre d’améliorer votre bilan énergétique d’environ 35 %.
  • Le troisième est la portée du travail. En fait, cette aide est allouée dans le cadre d’un paquet. Concrètement, cela signifie que d’autres opérations d’amélioration énergétique doivent être entreprises pour en bénéficier. Cela peut être des travaux d’isolation pour diminuer la déperdition d’énergie.
  • La dernière chose est l’installateur. Le professionnel doit être certifié RGE.

Désormais, vous en savez plus sur le fonctionnement de ces aides pour pouvoir en bénéficier. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste qui viendra chez vous pour vous aiguiller dans ces démarches.

Il est important de les faire, notamment pour la planète et pour que vous vous sentiez mieux au sein de votre maison et à toute saison.

Si vous êtes âgé de plus de 55 ans, il existe des aides chauffages très attrayantes afin de vous aider dans les rénovations.

Partagez votre avis