Les cloisons design sont de plus en plus nombreuses, laquelle choisir ? Il est nécessaire dans un premier temps d’étudier la luminosité du logement pour créer, recréer, abattre les cloisons existantes pour les remplacer avec des cloisons intelligentes.

cloison design

Qu’est-ce qu’une cloison ?

Une cloison est un mur qui n’est pas en béton, il n’est pas porteur, on peut « le descendre » sans problème, s’il ne nous convient pas. On peut aussi poser une ou plusieurs cloisons pour réorganiser l’espace du logement.

Une cloison peut être permanente ou temporaire. On peut l’utiliser pour mettre en valeur la partie d’une pièce en particulier ou au contraire la rendre plus discrète. Il est possible de l’utiliser en verrière pour illuminer une pièce, comme la cuisine ou la salle de bain. Certaines verrières servent de mur vers l’extérieur que ce soit sur une terrasse ou en remplacement de mur en brut.

A quoi ça sert ?

La cloison sert à fermer un emplacement, une pièce si l’on se réfère à l’étymologie. Dans le bâtiment, les cloisons distribuent les pièces et ne sont pas forcément définitives. L’acquéreur peut les abattre.

  • Une cloison que l’on poserait soi-même dans le logement pour, par exemple, couper une chambre en deux, à condition bien sur qu’elle fasse plus de 10 m², permettrait aux enfants qui dormaient dans la même chambre, d’avoir leur espace, sans trop s’éloigner l’un de l’autre.
  • Donner de la luminosité à une cuisine avec une paroi verrière permet de la garder fermée, pour éviter les mauvaises odeurs dans tout le logement. Apporter la lumière du jour jusque dans la salle de bain sans atteinte à l’intimité de chacun grâce aux pavés de verre.
  • Créer un nouvel espace cocooning, salon de repos, de lecture, de ressourcement, avec une paroi design, sans fermer complètement la pièce.
  • Une cloison bibliothèque peut cacher une chambre d’ami, ou même la chambre principale.

Pourquoi opter pour une cloison design ?

Quant à monter une cloison, autant faire en sorte qu’elle soit design. Le design se cache aussi dans l’ingéniosité : une paroi japonaise en galandage peut surprendre par son astuce dans un premier temps et son esthétique ensuite. Une pièce se crée, alors qu’elle n’existait pas quelques secondes avant.

Une paroi faite tout simplement de circonvolutions de bois ou de métal, avec une certaine profondeur, peut séparer des pièces, tout en ajoutant des rayons déco sur lesquels poser des livres ou des bibelots. La cloison attirera l’attention tout en cachant le petit lieu discret.

Comment choisir sa cloison de séparation ?

Tout est question de lumière. On ne va pas poser une paroi pleine, en bois ou en PVC dans une partie de la maison sans fenêtre. Le but n’est pas de créer des espaces borgnes.

Pour des logements sombres, on va jouer sur les parois transparentes, même si elles sont floutées. Les pavés de verre, ou les verrières peuvent être utilisés pour créer ou recréer (en abattant une cloison existante) une séparation avec une cuisine, une salle de bain, voire même une chambre, par exemple, en mezzanine.

Pour séparer de grandes pièces, on peut utiliser les portes japonaises, en galandage, mais aussi des parois sur roulettes, facilement modifiables au gré de nos envies.