Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

5 légumes à ne jamais planter à côté de vos tomates pour une récolte saine

Savoir associer ses plantes n'est pas à la portée de tous les jardiniers. Comment faire pour renforcer ses récoltes tout en les préservant des maladies ?

Dorine Alanoix

Publié le

5 légumes à ne jamais planter à côté de vos tomates pour une récolte saine

Avec le retour des journées ensoleillées, la tomate redevient la star des jardins. Bien que de nombreuses plantes puissent être bénéfiques à sa culture, certaines variétés peuvent au contraire la compromettre gravement, au point de la réduire à néant. Voici donc quelques plantes qu’il convient d’éloigner de vos tomates pour garantir la bonne santé de vos plants.

Les pommes de terre

Partageant le mildiou comme ennemi commun, les pommes de terre, souvent premières victimes, peuvent inévitablement transmettre la maladie aux tomates voisines.

Les pommes de terre, ainsi que les tomates, ont grand besoin de nutriments afin d’assurer leur bon développement. Les cultiver côte à côte les expose davantage aux maladies et aux ravageurs.

À lire Comment économiser l’eau au jardin : astuces et conseils pratiques

Ces légumes tendent à se développer en hauteur et en largeur, créant une ombre dense qui ne convient pas aux tomates.

Des problèmes surviennent également lors de la récolte, où vous risquez d’endommager les racines des tomates en essayant de récolter vos pommes de terre.

Des pommes de terre
  • Save
Des pommes de terre

Les choux

Qu’il s’agisse de choux rouges ou les choux-raves, ces plantes libèrent des substances chimiques qui inhibent la croissance des tomates et peuvent diminuer significativement votre rendement.

Les deux types de légumes ayant des besoins d’apports très différents en nutriments, les tomates peuvent facilement se retrouver en déficit de magnésium.

À lire Comment planter et entretenir la sauge de Jérusalem pour un panaché de couleurs au jardin

Il existe également une grande différence au niveau des quantités d’eau nécessaires, ce qui conduit souvent les plantes à se « concurrencer » pour ces ressources.

Le chou
  • Save
Le chou

Les aubergines

Partageant, elles aussi, les mêmes maladies que les tomates, les aubergines sont également une très mauvaise idée de cohabitation, car elles peuvent réduire drastiquement vos récoltes.

Leur présence inhibe la croissance des tomates et les affaiblit, favorisant ainsi la prolifération de maladies telles qui le mildiou qui leur est commun.

Les aubergines ayant besoin de beaucoup de soleil, leur croissance ne sera que freiné à cause des larges feuilles des tomates.

À lire Yucca : conseils d’entretien pour garder votre plante en bonne santé toute l’année

Des aubergines
  • Save
Des aubergines

Le maïs

Étant non seulement la cible principale des vers qui peuvent trouver un buffet à volonté au jardin, l’association du maïs à vos cultures de tomates les met toutes deux en péril.

La présence de maïs réduit drastiquement les apports en azote supposés s’acheminer vers vos tomates.

De plus, vos deux légumes ont un ennemi en commun : l’Heliothis zea, un ravageur qui peut réduire vos efforts à néant en un rien de temps.

Le maïs
  • Save
Le maïs

Le fenouil

Étant un mauvais compagnon non seulement pour les tomates, mais pour de nombreux légumes, le fenouil est une plante qui doit être cultivée séparément en raison des substances sécrétées par ses racines.

À lire Voici 4 lauriers-roses à fleurs jaunes à cultiver dans votre jardin

Il est donc prudent de prévoir une distance raisonnable entre vos plantations pour éviter les mauvaises surprises lors des récoltes.

Le fenouil
  • Save
Le fenouil

Comme vous pouvez le constater, la culture de tomates demeure une opération relativement aisée à condition de choisir les bonnes plantes à lui associer.

4.7/5 - (41 votes)
  • Save

Partagez votre avis