Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Ces erreurs à éviter en mai pour ne pas ruiner votre récolte de tomates

La culture de sa propre nourriture bio passe obligatoirement par les tomates. Mais que faire pour un meilleur taux de réussite des cultures ?

Dorine Alanoix

Publié le

Ces erreurs à éviter en mai pour ne pas ruiner votre récolte de tomates

Il existe de nombreux problèmes et éléments à prendre en compte lors de la culture des tomates. Mais avec une bonne préparation, vous pouvez ouvrir la voie à une culture riche aussi bien dans le jardin que dans vos assiettes. Voici les erreurs à éviter en ce mois de mai pour ne pas compromettre vos efforts.

Planter trop tôt ou au mauvais endroit

Se précipiter dans la mise en terre des tomates alors que les journées froides persistent encore peut directement conduire à une chute précoce des fleurs avant même la formation des fruits.

Des plantations prématurées peuvent aussi entraîner des tomates déformées ou plissées, qui ne seront certainement pas comestibles.

À lire Protégez vos tomates des coups de soleil : conseils pour une récolte abondante

Il est important de maintenir un sol frais et humide, en prévision des périodes sécheresse, et d’éviter de planter des tomates dans un sol ayant accueilli des pommes de terre au cours des deux années précédentes.

Le paillage peut être bénéfique pour limiter les besoins en eau tout en prévenant la prolifération de maladies.

Planter des tomates
  • Save
Planter des tomates

Les tomates trop rapprochées ou un mauvais type de tomates

Une bonne culture de tomates commence par le choix approprié des variétés. Savoir si votre variété est déterminée ou indéterminée influencera votre gestion du jardin.

Les tomates déterminées mûrissent rapidement, ce qui est pratique pour ceux qui souhaitent faire des conserves. Les variétés indéterminées, en revanche, permettent une récolte continue jusqu’aux premières gelées.

À lire Tomates au potager : quelle est la distance idéale entre les plants ?

Planter les tomates, trop près les unes des autres, réduit la circulation de l’air et crée un excès d’ombre, nuisant potentiellement à la récolte. Il est donc crucial de respecter les distances recommandées sur les emballages des graines.

Arroser les tomates
  • Save
Arroser les tomates

L’importance de l’arrosage

Évitez d’arroser vos tomates en fin d’après-midi ; préférez les arrosages matinaux pour que le sol puisse absorber l’eau avant qu’elle ne s’évapore.

Concernant la fréquence, optez pour des arrosages moins fréquents mais plus profonds afin de minimiser les risques de maladies.

Un système d’irrigation goutte à goutte peut être un excellent moyen d’optimiser l’arrosage.

À lire 5 variétés de tomates résistantes au mildiou à cultiver dans votre potager

Les sols sableux peuvent nécessiter un arrosage tous les quatre jours, tandis que les sols lourds peuvent en nécessiter tous les 7 à 10 jours. Pensez à prendre en compte les précipitations locales.

Des supports pour les tomates
  • Save
Des supports pour les tomates

Un manque de support

Toutes les variétés de tomates nécessitent un support pour rester hors du sol et maximiser l’espace dans le jardin, tout en éloignant les nuisibles et les maladies et en facilitant la récolte.

Des signes de pourriture peuvent indiquer une carence en calcium, souvent due à un arrosage irrégulier. Un engrais équilibré peut fournir les nutriments nécessaires pour revitaliser votre récolte.

Quelques précautions simples en ce mois de mai peuvent assurer une récolte abondante. N’hésitez pas à mettre ces conseils en pratique !

À lire Comment choisir et installer des tuteurs pour vos tomates ?

4.1/5 - (25 votes)
  • Save

Partagez votre avis